Passer au contenu principal
ACTUALITÉS

Deux membres sont réadmis au sein de l’AUCC

Le Collège St. Paul et la TÉLUQ réintègrent les rangs de l’organisation qui représente les universités canadiennes.

par LÉO CHARBONNEAU | 13 FEV 13

Après des absences de différentes durées, deux établissements sont réadmis au sein de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC) : le Collège St. Paul, situé sur le campus de l’Université du Manitoba, et la Télé-université, ou TÉLUQ, un établissement d’enseignement à distance du réseau de l’Université du Québec.

St. Paul, un collège catholique qui abrite le Centre Arthur V. Mauro pour la paix et la justice, accueille quelque 1 200 étudiants à temps plein. La TÉLUQ offre pour sa part plus de 400 cours et 75 programmes au premier cycle et aux cycles supérieurs à quelque 18 000 étudiants à temps plein et à temps partiel.

La TÉLUQ a été membre de l’AUCC de 1992 à 2005, au moment où le gouvernement du Québec a fusionné l’université à distance avec l’Université du Québec à Montréal. L’an dernier, le gouvernement provincial a annulé la fusion et conféré à la TÉLUQ le statut d’université indépendante au sein du réseau de l’Université du Québec, favorisant ainsi sa réadmission par le conseil d’administration de l’AUCC à titre de membre.

Fondé en 1926, le Collège St. Paul a été transféré sur le campus de l’Université du Manitoba en 1959 et a été membre distinct de l’AUCC jusqu’en 1993. Cette année-là, lorsque l’AUCC a modifié la structure des cotisations des membres, le Collège a retiré son adhésion d’être dorénavant représenté comme collège fédéré de l’Université du Manitoba.

« À l’époque, de nombreuses personnes avaient été déçues, raconte Christopher Adams, recteur du Collège. Le statut de membre distinct de l’AUCC souligne le fait que nous avons quelque chose de spécial à offrir aux étudiants et aux professeurs, et que nous ne sommes pas qu’un édifice parmi d’autres sur le campus. » L’adhésion à titre de membre distinct appuie aussi le Collège dans le cadre de ses activités d’éducation internationale.

C’est Denis Bracken, prédécesseur du recteur actuel, qui avait entamé le processus de réadmission à l’AUCC. L’Université du Manitoba a approuvé la démarche et aidé au processus de réadmission. « L’appui de l’Université nous a été précieux », reconnaît M. Adams.

Conformément aux statuts de l’AUCC, un établissement membre qui s’est retiré de l’Association, qui demande à être réadmis et qui répond aux critères d’adhésion sera normalement réadmis, sans visite, à la suite d’un vote des membres du conseil d’administration.

Le nombre de membres de l’AUCC a considérablement fluctué au cours de la dernière année : il est passé à 94 lorsque le Nova Scotia Agricultural College s’est affilié à l’Université Dalhousie en septembre 2012, pour ensuite remonter à 95 membres un mois plus tard avec l’adhésion de l’Université MacEwan d’Edmonton. Avec ces deux derniers ajouts, l’AUCC compte désormais 97 établissements membres.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--