Passer au contenu principal
ACTUALITÉS

FRQnet : les trois Fonds de recherche du Québec en un seul clic

Les Fonds de recherche du Québec centralisent leurs systèmes de gestion des bourses et des subventions sur un portail unique pour simplifier les processus de concours.

par CATHERINE COUTURIER | 27 JUILLET 17

Du nouveau pour les chercheurs, étudiants et administrateurs québécois : les Fonds de recherche du Québec (FRQ) ont lancé le 20 juillet dernier FRQnet, le nouveau système de gestion des bourses et des subventions commun aux trois Fonds (Nature et technologies, Santé et Société et culture).

Cette porte d’entrée unique permettra à tous les candidats, détenteurs de financement, évaluateurs, étudiants, superviseurs, partenaires et gestionnaires d’établissement de transiger avec les FRQ, peu importe le Fonds concerné, grâce à des pages Web et formulaires uniformisés. Les utilisateurs se rendent sur FRQnet et sélectionnent le Fonds approprié après avoir ouvert leur session. « Chaque Fonds reste indépendant, assure Karine Assal, directrice de l’administration aux FRQ, c’est vraiment l’aspect administratif qui est regroupé, mais les programmations scientifiques restent distinctes. »

« Nous voulions harmoniser et simplifier les processus de concours, du dépôt de la demande à la reddition des comptes », explique-t-elle. Le changement a eu lieu dans la foulée du regroupement administratif des trois Fonds. « Lorsque nous avons rapproché les trois Fonds, nous avons aussi revu tous les processus, les statuts des chercheurs, les règles pour les bourses et les règles générales communes », poursuit Mme Assal.

FRQnet remplace ainsi « Mon dossier » (utilisé anciennement au FRQNT et au FRQSC) et le « portfolio électronique » des FRQS. L’application e-Regroupement (FRQSC et FRQNY) et le Registre des centres et instituts de recherche (FRQS) ne sont pas touchés. Pas de changements non plus pour les fichiers joints au CV commun canadien. « Les FRQ sont en discussion avec les responsables du CCV pour améliorer le processus », indique la section Foire aux questions des sites des FRQ.

« J’espère que les données vont être conservées », souhaite Pierre Minn, professeur au département d’anthropologie de l’Université de Montréal. « Toutes les données liées aux dossiers en cours ont été migrées », affirme Mme Assal. Toutefois, observe-t-elle, la plateforme FRQnet n’est pas conçu pour l’archivage, elle invite donc les intervenants à utiliser leurs propres systèmes pour ce faire.

Au titre des changements, notons que les utilisateurs n’auront plus besoin de NIP, autrefois attribué par les Fonds. Les personnes qui avaient un NIP le saisiront lors de leur première entrée sur la plateforme, mais l’adresse courriel servira ensuite d’identifiant. Par ailleurs, certains formulaires et fonctionnalités diffèrent de l’ancien site.

« La plateforme est belle, et ça me semble assez simple, observe le professeur Minn. Mais honnêtement, on se sert de ce site environ une fois par année, donc pour les professeurs, du moins, il faut toujours se refamiliariser avec celui-ci à chaque utilisation! » La directrice précise que des ateliers d’information et plusieurs capsules vidéos ont été préparés pour aider les utilisateurs à s’approprier cette nouvelle plateforme.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--