Passer au contenu principal
ACTUALITÉS

MT Lab : un nouvel outil pour les jeunes entreprises en tourisme

« Si l’on compare à Paris, Boston ou Toronto, la ville de Montréal manque d’innovation dans ce domaine. »

par MAUD CUCCHI | 07 JUIN 17

Une application d’aide à l’orientation dans le réseau souterrain à Montréal. Un site pour bonifier l’information fournie par les musées… les idées ne manquent pas pour développer l’offre touristique déjà existante. Afin d’encourager ces initiatives, l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et son école des sciences de la gestion (ESG), Tourisme Montréal et la Ville de Montréal ont décidé d’ouvrir une pépinière de start-up. Dès juin 2017, le MT Lab, niché au coeur du Quartier des spectacles, accueillera huit jeunes entreprises qui développent des projets innovants dans les secteurs du tourisme.

Au milieu d’une compétition féroce entre métropoles pour décrocher la meilleure affluence touristique, Montréal doit jouer des coudes pour attirer les foules. « Si l’on compare à Paris, Boston ou Toronto, la ville de Montréal manque d’innovation dans ce domaine », analyse Pierre Bellerose, vice-président des relations publiques, accueil, recherche et développement de Tourisme Montréal.

Le Quartier des spectacles à Montréal accueillera le MT Lab dès juin. Photo par Ulysse Lemerise / OSA.

Le rôle d’un tel incubateur aura pour vocation d’aider les jeunes entreprises positionnées sur le secteur du tourisme à progresser plus rapidement que si elles évoluaient seules. « Notre objectif est double, présente le directeur de l’incubateur Martin Lessard. Premièrement, permettre au tourisme de susciter l’innovation en attirant des entreprises en démarrage et viser les start-up qui auraient besoin d’aide dans ce secteur. »

Quatre cycles d’ateliers thématiques bilingues les outilleront à mieux comprendre l’écosystème touristique de Montréal, du Québec et du Canada, ainsi qu’à définir leur proposition de valeur, à affiner leur stratégie de mise en marché et à élargir le rayonnement de leur entreprise. Enfin, le dernier cycle de l’incubateur aboutit à la préparation de Demo Days pendant lesquels les projets seront présentés à des investisseurs, clients et partenaires potentiels. « Les grands joueurs de l’industrie auront l’occasion de préciser leurs besoins auprès des entrepreneurs débutants », résume M. Lessard.

Calque du Welcome City Lab, à Paris, le MT Lab est né d’un voyage d’affaires effectué en 2015 par une délégation québécoise à laquelle participait le doyen de l’ESG, Stéphane Pallage.

« On s’est dit, sur le champ, qu’il fallait importer le concept chez nous », se souvient M. Bellerose. La contribution de l’UQAM se matérialise surtout par l’octroi d’un espace de travail situé au pavillon des Sciences biologiques : un local réaménagé au 7e étage pouvant accueillir plus d’une cinquantaine de personnes. Les premières entreprises sélectionnées devraient s’y installer dès la mi-juin.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--