Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

10 conseils pour soumettre avec succès une demande aux IRSC

Comment améliorer vos chances d’obtenir une bourse de formation en recherche des Instituts de recherche en santé du Canada.

par ANQI SHEN | 24 AOÛT 17

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) reçoivent chaque année plus d’un millier de demandes de bourses doctorales et de bourses de recherche. Combien d’entre elles seront acceptées? Tout dépend du budget des divers concours. Selon les données disponibles des trois dernières années, environ 13 pour cent des demandes de bourses doctorales ont été acceptées tandis qu’entre 16 et 18 pour cent des demandes de bourses de recherches ont connu le même sort (excluant les Bourses d’études supérieures du Canada Vanier et les Bourses postdoctorales Banting).

Comme le précise Christine Sincennes, conseillère du programme de bourses des IRSC, comme le processus en place est très compétitif, il est important que la demande soit parfaitement remplie. Dans le cadre d’une présentation lors du Congrès 2017 de la Fédération des sciences humaines, Mme Sincennes a cité 10 pratiques exemplaires permettant d’améliorer ses chances de voir sa demande acceptée. Les conseils de Mme Sincennes, que voici, s’adressent à tous les stagiaires désireux d’obtenir une bourse des IRSC, qu’importe leur discipline.

  1. Passez en revue toute l’information pertinente relative à l’obtention de financement. Cela peut sembler évident, mais c’est capital. Dès le début du processus, consultez toute la documentation accessible, y compris les instructions de soumission des demandes du programme de bourses spécifique ainsi que la Foire aux questions. Puis, avant de soumettre votre demande, passez une nouvelle fois en revue cette documentation pour vérifier que vous n’avez rien oublié.
  2. Communiquez avec le personnel des IRSC afin d’obtenir des éclaircissements ou de vérifier votre admissibilité. Certains aspects nébuleux (liés, par exemple, aux programmes d’études combinés) peuvent vous faire douter de votre admissibilité. Le cas échéant, communiquez avec le personnel des IRSC.
  3. Informez-vous de la date butoir de soumission des demandes dans votre établissement, le cas échéant. Certains établissements imposent des dates butoirs antérieures à celles fixées par les IRSC. Communiquez avec votre établissement pour connaître ces dates.
  4. Suivez à la lettre les consignes et les lignes directrices relatives à la rédaction des demandes. Utilisez le maximum de pages autorisées, conseille MmeSincennes, ajoutant que nombre de candidats ne profitent pas de tout l’espace qui leur est alloué pour fournir des explications ou des précisions. Veillez également à respecter les consignes relatives aux polices de caractères, ainsi qu’au nombre maximal de caractères.
  5. Exposez clairement vos idées et veillez à ce que votre demande soit cohérente. Une fois votre demande remplie, relisez-la depuis le début et apportez les rajustements nécessaires. MmeSincennes conseille également aux candidats de rédiger leur demande en fonction du guide des évaluateurs du programme concerné, qui énonce les critères d’évaluation et précise ce que recherchent les évaluateurs.
  6. Des semaines avant la date butoir, assurez-vous que votre CV mentionne bien tous vos diplômes, et demandez à obtenir tous les relevés de notes exigés. Votre CV doit faire état de toutes vos études, achevées comme en cours. Comme il sert également à valider votre candidature, il est important qu’il soit complet. Des relevés de notes sont exigés pour certains programmes. Le cas échéant, demandez à les obtenir des semaines avant la date butoir, sous peine de ne pouvoir soumettre votre demande.
  7. Énoncez clairement le but de votre projet. Expliquez, entre autres, en quoi la formation souhaitée contribuera à votre productivité et à la poursuite de vos objectifs de recherche, conseille Mme « Précisez ce qui a motivé votre choix de lieu de formation et ce que vous espérez retirer de la formation souhaitée. Chaque programme met en place ses propres lignes directrices. Les candidats doivent veiller à fournir toute l’information demandée, sur chaque aspect mentionné. »
  8. Assurez-vous que votre demande ne comporte aucune faute d’orthographe ou de grammaire. Les fautes de ce type font mauvaise impression auprès des évaluateurs qui doivent lire et évaluer de 10 à 20 demandes chacun, parfois plus. L’acceptation ou le rejet d’une demande tient parfois à peu de choses.
  9. Préparez votre demande avec votre superviseur ou votre mentor. Votre superviseur a probablement déjà évalué des demandes adressées aux IRSC. Ses observations peuvent de ce fait vous être très utiles. Vos collègues, ou encore des évaluateurs ayant l’expérience de ce type de demandes, peuvent également vous prodiguer de précieux conseils.
  10. Optez pour des répondants qui vous connaissent et faites un suivi auprès d’eux. Ne vous contentez pas de demander à vos répondants de remplir un formulaire; établissez un contact avec eux. Vos répondants doivent être en mesure d’évaluer votre potentiel et de donner des exemples concrets de comportement pour chaque caractéristique mentionnée dans le Formulaire d’évaluation. Ce formulaire est accessible sur le site Web des IRSC. Communiquez avec chacun de vos répondants bien avant la date butoir de soumission du formulaire, car votre demande ne peut être soumise si la section à remplir par les répondants est incomplète. Veuillez noter que le Formulaire d’évaluation doit être soumis 48 heures avant la date butoir de soumission de votre demande.

Liens utiles vers le site Web des IRSC :

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--