Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Aider les étudiants aux cycles supérieurs à planifier leur avenir

par MIGUEL HAHN & REBECCA HUGLER | 08 FEV 17

Au vu du vaste choix de carrières qui s’offre aux étudiants aux cycles supérieurs — qu’ils choisissent le milieu universitaire ou des voies parallèles —, il n’est pas étonnant que certains aient peine à s’y retrouver. Le chemin menant à une carrière universitaire est assez clair, mais les étudiants aux cycles supérieurs sont souvent peu au fait des autres options qui s’offrent à eux. Certains ont par ailleurs besoin d’un coup de main pour transposer leurs compétences et leurs expériences dans les divers secteurs du marché du travail et pour définir des stratégies de recherche d’emploi. C’est pourtant de la plus haute importance, puisque 60 pour cent des titulaires de doctorat qui occupent un emploi travaillent en entreprise, au gouvernement ou dans un organisme à but non lucratif (un pourcentage qui varie cependant selon la discipline et l’université). Pour aider les étudiants à prendre des décisions éclairées et à planifier leur avenir, il faut donc leur présenter de l’information sur les possibilités offertes dans le milieu universitaire et hors du milieu universitaire.

Les projets intéressants se multiplient au Canada, tandis que l’enseignement aux cycles supérieurs se transforme et que les formateurs s’efforcent d’appuyer les étudiants dans leur cheminement universitaire et professionnel. L’un de ces projets, appelé Grad Maps (en anglais seulement), a vu le jour à l’automne 2016 d’un partenariat entre l’école des études supérieures et les services d’orientation de l’Université Queen’s.

Dans le cadre de ce projet, des carnets de route ont été créés pour chaque programme d’études dans le but d’offrir des conseils, des ressources et des stratégies personnalisés aux étudiants à la maîtrise et au doctorat. Les étudiants sont invités à consulter les carnets de route tout au long de leurs études afin d’explorer les possibilités et de planifier leur carrière. Ces carnets sont présentés sous forme de dépliants. La double page centrale propose un échéancier qui intègre des stratégies visant à structurer le parcours d’études, à maximiser la portée de la recherche et de l’apprentissage, à acquérir de l’expérience pertinente, à créer des réseaux et à se préparer à la vie professionnelle. Les dépliants contiennent également de l’information sur le parcours d’études, les possibilités de carrière et les compétences professionnelles associées à chaque programme menant à un grade. Ils facilitent la planification judicieuse et opportune d’une expérience d’apprentissage complète, et la prise de décisions éclairées relatives au programme d’études pour favoriser la réussite professionnelle.

Les carnets de route sont utiles à bien des égards. Ils guident les étudiants tout au long de leurs études aux cycles supérieurs. Ils servent également d’outils aux responsables du recrutement et de l’admission. Les étudiants potentiels peuvent ainsi explorer les programmes et se faire une idée générale de l’expérience d’études, des compétences associées à chaque grade et des carrières potentielles. Les étudiants inscrits les consultent pour structurer leurs études et pour y trouver des idées d’activités parascolaires et d’apprentissage par l’expérience qui favorisent le perfectionnement personnel et professionnel. Les finissants peuvent utiliser les carnets de route pour harmoniser leurs compétences aux besoins des employeurs potentiels.

Leur structure s’inspire du modèle des Major Maps, créé par l’Université Queen’s en 2015 à l’intention des étudiants au premier cycle. Cette ressource offrait un carnet pour chacun des 44 programmes d’études au premier cycle et des conseils sur la vie universitaire et professionnelle. Un an après leur lancement, la page Web des Major Maps avait reçu plus de 60 000 visites, dépassant ainsi largement les attentes. Selon une étude récente, 88 pour cent des participants ont affirmé qu’ils se sentaient mieux outillés pour faire un choix de carrière éclairé grâce aux Major Maps. Tirant parti de cette réussite, les carnets de route ont été adaptés à la réalité des étudiants aux cycles supérieurs et traitent de recherche, de bourses et de la complexité du choix de carrière.

Le travail de recherche initial et la rédaction préliminaire des carnets de route ont été assurés par les étudiants, avec l’appui des départements. Le tout a ensuite été mis dans un format simple à lire et à utiliser. Au cours des deux premiers mois, les carnets de route ont été distribués à plus de 3 500 étudiants, et leur page Web a reçu plus de 2 000 visites, dépassant encore une fois les attentes.

Le fait d’intégrer directement les carnets de route au parcours universitaire des étudiants pour les encourager à prendre en main leur avenir est un élément important de la stratégie. L’Université a donc élaboré un carnet de route personnalisable (My Grad Map) que les étudiants peuvent utiliser pour noter leurs objectifs, documenter leurs réalisations et faire le suivi de leur progression. À cet égard, la collaboration entre les professeurs, les conseillers et les étudiants est vivement encouragée.

Les carnets Grad Maps et My Grad Map ont été intégrés au nouvel atelier Design Your Life (orienter sa vie), qui incite les étudiants à élargir leurs horizons et à faire preuve de créativité dans la planification de leur carrière. Le premier atelier, qui a eu lieu à l’automne dernier, a reçu un accueil favorable de la part de l’ensemble des participants (tous ont affirmé qu’il recommanderait l’atelier à un ami). L’Université Queen’s compte mettre à jour ces ressources annuellement, tout en explorant de nouvelles manières d’intégrer les carnets de route aux programmes existants.

Miguel Hahn est coordonnateur du projet Grad Maps et conseiller en orientation à l’Université Queen’s. Rebecca Hügler est coordonnatrice des communications et de la formation postdoctorale à l’école des études supérieures de l’Université Queen’s.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--