Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Apprendre à réseauter

Voilà une compétence essentielle qui ouvre la voie au financement, aux contacts et aux nouvelles possibilités.

par JASON CONNELL | 12 JAN 11

Pour bon nombre d’étudiants, le réseautage est, dans le meilleur des cas, synonyme de conversations insipides et, dans le pire des cas, une façon polie de dire qu’on profite d’autrui. Malgré les connotations négatives qui l’accompagnent, le réseautage se révèle bénéfique pour toutes les parties lorsqu’il est bien fait.

Le réseautage compte parmi les compétences essentielles de tout étudiant aux cycles supérieurs. Il permet d’ouvrir de nombreuses portes qui peuvent mener à un emploi stimulant, à des fonds de recherche, à des invitations à donner des conférences, à des publications et à la supervision de nouveaux projets. Voici les cinq étapes pour un réseautage réussi.

Première étape : Constater qu’on a besoin d’aide

Envisagez le réseautage comme un investissement dans la réussite. Pas seulement la vôtre : vous voulez également investir dans la réussite d’autrui. Pour y parvenir, demandez de l’aide lorsque vous en avez besoin et offrez-en aussi souvent que vous le pouvez, même si cela signifie que vous devez changer vos plans. Plus vous mettrez votre expertise, vos compétences et vos contacts au service d’autrui, plus on vous rendra la pareille.

En tant que diplômé universitaire, vous êtes novice dans la plupart des domaines. Il est donc tout à fait correct de commencer par demander de l’aide. Vous avez une longue vie professionnelle devant vous, et vous aurez maintes occasions de rendre la pareille.

Deuxième étape : Trouver des contacts

Trouvez quelques personnes qui œuvrent dans le même domaine que vous et qui ont atteint les objectifs professionnels que vous vous êtes fixés. Pendant votre doctorat, vous verrez les mêmes noms revenir encore et encore dans le cadre de vos lectures, de vos recherches en ligne et des discussions avec vos professeurs et conseillers. Ciblez les personnes auxquelles vous souhaitez ressembler. Par exemple, si vous voulez devenir maître architecte, communiquez avec l’architecte en chef d’un projet d’avant-garde en cours dans votre secteur. Si vous souhaitez devenir chef d’entreprise, approchez le dirigeant d’une grande entreprise établie près de chez vous. Si vous souhaitez œuvrer en psychologie clinique, écrivez au partenaire principal du cabinet le plus réputé de votre ville.

Lorsque vous aurez ciblé quelques personnes, sollicitez leur aide. Envoyez-leur un courriel expliquant que vous êtes étudiant aux cycles supérieurs et que vous admirez leurs réalisations. Ajoutez que vous aspirez à devenir comme eux, et demandez-leur s’ils accepteraient de s’entretenir avec vous en personne ou par téléphone pendant une vingtaine de minutes pour que vous puissiez vous inspirer de leur expérience.

La plupart des gens aiment donner des conseils et parler de leurs réalisations et accepteront donc volontiers de vous rencontrer. S’ils ne répondent pas à votre courriel immédiatement, attendez une dizaine de jours, puis faites un suivi. Si vous n’obtenez toujours pas de réponse, trouvez de nouvelles personnes à approcher.

Troisième étape : Faire ses recherches

Avant de rencontrer un nouveau contact, faites vos recherches. Apprenez-en le plus possible sur cette personne et ses activités professionnelles. Vous vous présenterez ainsi au rendez-vous armé de sujets de conversation pertinents qui vous permettront d’avoir un entretien productif et d’éviter les conversations insipides. Votre interlocuteur verra alors que vous l’admirez réellement et que vous accordez de la valeur à ses conseils, ce qui est essentiel si vous voulez tisser des liens durables.

Quatrième étape : Poser les bonnes questions

Lors de votre première rencontre avec un contact, il y a certaines questions que vous devez poser pour obtenir des renseignements pertinents. Peu importe les objectifs que vous poursuivrez après l’obtention de votre diplôme, les questions fondamentales demeurent les mêmes :

  • Comment vous êtes-vous rendu où vous êtes aujourd’hui?
  • Quel conseil auriez-vous aimé recevoir à vos débuts?
  • Que devrais-je faire pour lancer (ou relancer) ma carrière?
  • Avec qui me recommandez-vous de m’entretenir pour en apprendre davantage sur la façon de démarrer ma carrière?
  • Quel autre conseil pouvez-vous me donner?

Pendant la rencontre, écoutez attentivement, prenez des notes et évitez d’interrompre votre interlocuteur. Vous souhaitez lui montrer que vous le respectez et que vous accordez de la valeur aux conseils qu’il vous prodigue.

Cinquième étape : Manifester sa reconnaissance

Trouvez des façons d’exprimer votre gratitude et de tisser des liens durables avec les nouveaux membres de votre réseau. Si vous vous rencontrez dans un café ou un restaurant, payez l’addition, même si vous êtes l’étudiant. Prenez également le temps d’envoyer une carte pour remercier les personnes de leur temps et de leurs conseils. Lorsque vous commencerez à mettre en œuvre leurs suggestions, planifiez une rencontre de suivi pour leur faire part de vos progrès et solliciter d’autres conseils.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--