Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Au comité de recrutement

Comment rédiger votre lettre de présentation

par LUCKY KALSI + MARIA KAPAKOS | 07 JAN 08

La lettre de présentation est le premier document sur lequel se penche le comité de recrutement. Le fait que vous soyez ou non convié à une entrevue universitaire dépend donc en grande partie de cette lettre. Même si votre curriculum vitæ contient tous les renseignements pertinents sur vos compétences et vos réalisations, la lettre de présentation expose de manière directe et personnelle les liens qui existent entre vos intérêts et vos aptitudes et les exigences du poste à pourvoir. Une bonne lettre de présentation tient généralement en une page et demie ou deux pages. Elle doit être rédigée de manière à démontrer votre compréhension de la mission et des objectifs de l’établissement et du département au sein desquels vous souhaitez être embauché, ainsi que votre connaissance du poste. Elle doit aussi montrer en quoi vos recherches, votre enseignement, votre expérience professionnelle et vos intérêts font de vous un candidat qualifié pour le poste en question.

En plus d’être unique et de bien refléter l’expérience et les compétences qui vous sont propres, votre lettre de présentation doit comporter les quatre paragraphes clés dont nous allons maintenant traiter.

Le paragraphe d’introduction

Le paragraphe d’introduction doit indiquer au lecteur, en termes clairs et simples, quel est le poste que vous postulez et comment vous en avez entendu parler. Si, par exemple, vous en avez eu vent par une annonce, précisez le titre exact du poste qui y était mentionné (de même que son numéro, s’il y a lieu), puis indiquez où vous avez vu cette annonce (sur le site Web d’une université ou d’un département, dans une revue, etc.). Si le poste en question vous a plutôt été signalé par un directeur de thèse, un professeur ou toute autre personne, indiquez le. Le paragraphe d’introduction doit aussi comporter une courte description de votre expérience et de vos compétences pertinentes, sur lesquelles vous apporterez des précisions dans la suite de votre lettre. Enfin, vous pouvez si vous le souhaitez indiquer brièvement pourquoi le poste à pourvoir vous intéresse et ce qui vous motive à postuler. Le paragraphe d’introduction ne doit normalement pas compter plus de trois ou quatre phrases.

Expérience de recherche

Le paragraphe d’introduction est souvent suivi de précisions sur votre thèse et votre expérience de recherche, ainsi que sur la pertinence de ceux-ci par rapport au poste à pourvoir. Commencez par indiquer le domaine, le sujet et les principales conclusions de votre thèse, le moment où vous comptez la terminer et les publications qui y sont liées. Si vous comptez plusieurs années d’expérience postdoctorale ou autre en matière de recherche, vous pouvez mettre l’accent sur cette expérience plutôt que sur votre thèse, ou même n’insister que sur cette expérience. Optez pour une description qui mette en lumière les aspects de votre expérience pertinents par rapport au poste, plutôt que des considérations techniques sur votre thèse ou sur votre expérience de recherche. Ces considérations peuvent, en effet, faire l’objet d’un résumé ou d’un énoncé de recherche distinct. Terminez ce paragraphe en résumant en quoi votre expérience de recherche est pertinente, par rapport au poste et au département. Si vous postulez pour un poste principalement axé sur la recherche, il est important de démontrer en quoi vos recherches actuelles et vos projets de recherche sont liés aux exigences du poste à pourvoir ainsi qu’à l’approche de recherche du département. Enfin, si vous postulez pour un poste essentiellement axé sur l’enseignement, incluez, pour illustrer la pertinence de votre expérience de recherche, un énoncé exposant les liens entre les thèmes et les domaines de vos recherches, les sujets abordés dans le programme ainsi que le contenu des cours offerts.

Expérience d’enseignement

Si vous postulez pour un poste essentiellement axé sur l’enseignement, vous pouvez modifier la structure de votre lettre en insérant le paragraphe consacré à votre expérience d’enseignement avant celui qui traite de votre expérience de recherche. La description de votre expérience d’enseignement doit mettre en lumière les cours que vous avez donnés, le niveau des responsabilités que vous avez assumées et la taille de vos classes. Vous pouvez aussi, si vous le souhaitez, décrire votre style d’enseignement et faire état des commentaires positifs de vos étudiants ou de votre directeur de thèse (l’ampleur des précisions à apporter sur ces sujets peut varier selon que vous joigniez ou non à votre demande un dossier d’enseignement ou un énoncé de votre philosophie d’enseignement). Terminez ce paragraphe en démontrant en quoi votre expérience vous a préparé à assumer les responsabilités liées à l’enseignement ainsi qu’à donner les cours indiqués dans l’offre d’emploi.

Le paragraphe final

Le paragraphe final de votre lettre doit comporter un bref rappel de votre intérêt pour le poste à pourvoir et des aspects qui font de vous un candidat qualifié. Vous pouvez aussi souligner les caractéristiques du département et de l’établissement qui vous attirent, comme leurs énoncés de mission et leurs valeurs, les objectifs du département ou encore l’environnement universitaire. Achevez votre lettre sur une note positive en proposant au comité de lui fournir tous les renseignements complémentaires dont il pourrait avoir besoin, ainsi qu’en lui indiquant que vous souhaitez vous présenter devant lui pour une entrevue.

Quelques exceptions

Dans certains cas, il peut être souhaitable de déroger à la présentation en quatre paragraphes exposée ci dessus. Si, par exemple, vous possédez une expérience professionnelle susceptible d’enrichir votre approche de l’enseignement ou vos compétences, vous pouvez le mentionner dans le paragraphe consacré à votre expérience d’enseignement. De même, si vous possédez une expérience professionnelle essentiellement axée sur la recherche et qui peut être liée aux objectifs actuels de l’université et du département en recherche, ou encore à vos projets de recherche, vous pouvez le mentionner dans le paragraphe consacré à votre expérience de recherche. Enfin, si votre expérience professionnelle n’est pas directement liée aux exigences du poste à pourvoir en matière d’enseignement ou de recherche, mais qu’elle vient tout de même renforcer vos compétences, vous pouvez le mentionner dans un paragraphe distinct. Si vous devez joindre des documents à votre demande, comme un prospectus de recherche, un dossier d’enseignement ou encore un énoncé de vos intérêts en matière de recherche et d’enseignement, vous pouvez abréger les précisions apportées dans les paragraphes de votre lettre consacrés à vos expériences de recherche et d’enseignement. Votre lettre sera alors probablement plus courte.

N’oubliez pas que votre lettre de présentation donne au comité un aperçu de vos aptitudes en rédaction. Vous devez donc vous assurer non seulement qu’elle ne comporte aucune faute de grammaire ou d’orthographe, mais aussi qu’elle respecte les normes de rédaction en vigueur dans votre domaine, puisque ces normes varient d’une discipline à l’autre. Par exemple, dans le domaine des sciences humaines, les lettres de présentation sont habituellement plus longues et mettent davantage l’accent sur la description des compétences en matière d’enseignement et de recherche que dans le domaine des sciences, où l’expérience de recherche et les publications sont habituellement mises en avant plus que l’expérience d’enseignement. N’hésitez pas à vous entretenir avec votre directeur de thèse ou avec les membres du comité. Ils pourront vous conseiller sur la meilleure approche à adopter et vous indiquer les pratiques en vigueur dans votre discipline et dans votre domaine.

De nombreux centres de carrières universitaires offrent des services individuels et des ateliers collectifs spécialement destinés aux étudiants aux cycles supérieurs à la recherche d’un emploi universitaire afin de les aider tout au long du processus. Envisagez de rencontrer un conseiller d’orientation professionnelle habitué à travailler avec les étudiants aux cycles supérieurs pour discuter de votre situation et pour recueillir ses impressions sur votre lettre de présentation et votre curriculum vitæ. Demandez aussi à une personne de votre département de passer en revue votre dossier de demande, sur les plans du contenu et de l’exactitude, avant de le soumettre à l’établissement au sein duquel vous souhaitez être embauché.

Lucky Kalsi et Maria Kapakos sont conseillères d’orientation professionnelle à la University of Toronto.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--