Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Comment décrocher un poste au gouvernement fédéral?

La fonction publique est plus attirante que jamais pour certains diplômés

par CAROLYN STEELE | 09 JUIN 08

C’est une chose de s’amuser à recueillir, analyser et élaborer des connaissances dans un domaine que vous adorez; c’en est une autre de franchir le dédale d’incertitudes qui marque le marché du travail en milieu universitaire et les politiques interdépartementales qui vous arrachent à vos recherches. Après avoir passé de nombreuses années aux cycles supérieurs, quelles sont les options offertes pour décrocher un emploi stable et satisfaisant qui vous permettra de vous servir de ce que vous avez appris à l’université? Le gouvernement du Canada souhaite qu’un nombre accru de diplômés universitaires à tous les niveaux envisage la possibilité de travailler au sein de la fonction publique fédérale comme une option alléchante.

Marsha Moshinsky, titulaire d’une maîtrise de la Norman Paterson School of International Affairs de la Carleton University, a su très vite que sa passion n’était pas le milieu universitaire, mais les études en développement. Après l’obtention de son diplôme, elle a posé sa candidature au poste d’agent de développement à l’Agence canadienne de développement international (ACDI), grâce auquel elle a entendu parler du Programme de stagiaires en gestion offert par le gouvernement fédéral. Elle n’a pas obtenu le poste à l’ACDI, mais a été sélectionnée pour le Programme.

Maintenant négociatrice adjointe, elle représente le gouvernement du Canada, par l’entremise du ministère des Affaires indiennes et du Nord, dans des négociations sur l’autonomie gouvernementale des Premières Nations. Actuellement, son principal dossier est la négociation d’une entente d’autonomie gouvernementale avec la Union of Ontario Indians, qui regroupe 41 peuples des Premières Nations en Ontario. Elle participe mensuellement à des tables de négociation ainsi qu’à des réunions et à des recherches connexes; aide son équipe à rédiger des ébauches de propositions pour l’entente finale sur la gouvernance; collabore à divers dossiers avec ses homologues des Premières Nations et, à l’interne, avec diverses sections de son ministère et d’autres ministères. Elle travaille aussi à la production de rapports et aux communications, en plus d’assumer d’autres responsabilités organisationnelles liées à la formation reçue dans le cadre du Programme de stagiaires en gestion.

Comme elle croit fermement en la valeur de son travail, Mme Moshinsky est très satisfaite de son choix de carrière. « Ce que je fais est étroitement lié à mon domaine d’études (la gouvernance et le développement), comprend de la recherche, ce qui me plaît, et me permet de travailler avec d’autres personnes désireuses d’améliorer les choses, au gouvernement et au sein des Premières Nations. De plus, je visite régulièrement diverses collectivités, dont certaines sont éloignées. J’ai toujours aimé voyager et maintenant, je découvre l’Ontario. »

Pendant longtemps, les emplois dans la fonction publique étaient perçus comme monotones et insignifiants. On croyait que des dissidences syndicales sévissaient et qu’il fallait connaître quelqu’un pour décrocher un poste. Comme il devait faire face à une pénurie de travailleurs lorsque les baby-boomers ont commencé à partir à la retraite, le gouvernement fédéral s’est employé à se défaire de cette réputation. Des documents servant au recrutement des étudiants sont disponibles dans les centres de carrières universitaires et publiés dans les principaux journaux afin de faire savoir que la fonction publique propose une grande variété de cheminements professionnels qui contribuent de manière significative à la qualité de vie des Canadiens, tout en offrant de nombreuses possibilités d’avancement. Pour veiller à ce que les candidats soient sélectionnés selon des critères justes et appropriés, le gouvernement a aussi élaboré des directives strictes en matière d’équité et mis sur pied un comité éthique qui examine les méthodes de recrutement. Le gouvernement reconnaît la valeur ajoutée de l’enseignement supérieur et offre souvent un salaire plus élevé aux titulaires d’un diplôme aux cycles supérieurs.

Voici le guide d’Affaires universitaires conçu pour vous aider à obtenir un poste au sein de la fonction publique.

Première étape – Trouver des annonces de postes

Les domaines comptant le plus d’annonces de postes qui exigent un diplôme d’études aux cycles supérieurs sont, sans surprise, les sciences, les sciences sociales et les soins de santé. N’hésitez toutefois pas à postuler à tous les emplois qui vous conviennent et pour lesquels vous répondez aux exigences décrites dans les sections « Qui est admissible «, « Exigences linguistiques » et « énoncé des critères de mérite » de l’offre d’emploi.

La majeure partie du recrutement effectué au gouvernement fédéral est regroupé sur le site Web de la Commission de la fonction publique, où se trouvent des annonces de postes, de l’information sur les programmes de recrutement de titulaires de diplômes aux cycles supérieurs, des outils de recherche d’emploi et un aperçu des avantages et du salaire auxquels peut s’attendre un employé du gouvernement fédéral. Le site propose aussi un lien RSS qui vous tiendra au fait des annonces de postes correspondant aux critères que vous avez sélectionnés.

Les pages d’accueil de beaucoup d’organismes et de ministères contiennent aussi des annonces de postes et de l’information liée aux carrières. La page des ministères et organismes du gouvernement du Canada et l’index de Service Canada, Perspectives d’emplois en la fonction publique, affichent la liste complète de ces sites Web.

Naviguer sur les sites les plus étroitement liés à vos domaines d’expertise vous aidera à connaître les possibilités qui s’offrent à vous dans la fonction publique.

Quelques programmes ciblent en particulier les candidats titulaires d’un diplôme aux cycles supérieurs.

Recrutement de leaders en politiques

Formation offerte aux titulaires de diplômes aux cycles supérieurs afin qu’ils obtiennent des postes de haut niveau dans le domaine de l’analyse des politiques.

Programme de stagiaires en gestion

Programme de formation et de perfectionnement sur trois ans conçu pour les personnes fortement motivées et possédant le potentiel pour atteindre l’excellence dans des postes de direction au sein de la fonction publique fédérale.

Programme de formation accélérée pour les économistes

Programme exposant les participants à une variété d’enjeux en matière de politiques et leur donnant de l’expérience en analyse des responsabilités sectorielles et une vision globale du mandat et du mode de fonctionnement de divers ministères et organismes fédéraux.

Programme de stage en vérification de gestion

Programme de deux ans comprenant de la formation en classe et en cours d’emploi et menant à une carrière en vérification de gestion dans un large éventail de domaines, de la défense à l’environnement, de l’application de la loi aux programmes sociaux.

Deuxième étape – Postuler à des emplois

  • Seuls les curriculum vitæ soumis pour les postes affichés seront acceptés. Chacune des annonces affiche le bouton « Postulez », qui vous dirigera vers le Système de ressourcement de la fonction publique, où vous pouvez suivre la progression de votre dossier, prendre rendez-vous pour un test et obtenir vos résultats aux tests.
  • Préparez un curriculum vitæ distinct pour chaque emploi auquel vous postulez afin qu’il corresponde strictement à l’« énoncé des critères de mérite ». Si vous ne montrez pas dans votre curriculum vitæ que vous répondez aux critères, votre demande sera rejetée. Il s’agit là d’une des façons par lesquelles le gouvernement s’assure d’embaucher les candidats les plus qualifiés, et non les plus connus. Si vous faites partie d’un des groupes visés par l’équité en matière d’emploi, cette particularité renforcera votre demande si vous répondez à toutes les autres exigences.
  • La plupart des postes dans la fonction publique exigent que vous vous soumettiez à des tests de connaissances et de compétences. En général, vous n’avez pas à étudier pour ces tests. Vous pouvez consulter ici des exemples des tests les plus fréquemment exigés.
  • Le bilinguisme n’est pas requis dans tous les postes affichés, mais, au cours du processus de demande d’emploi, vous aurez à démontrer que vous possédez les « exigences linguistiques » décrites dans l’annonce de poste en matière de langues officielles.
  • Servez-vous de « l’énoncé des critères de mérite » pour préparer votre entrevue. Le site Web de la Commission de la fonction publique vous explique comment vous préparer et à quoi vous attendre.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--