Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Faire jouer un rôle central aux étudiants en classe

par CHRISTOPHER BUDDLE | 11 MAR 15

J’aimerais lancer aux professeurs et aux chargés de cours le défi d’intégrer des activités d’apprentissage actif à chacun de leurs cours.

L’apprentissage actif est une philosophie qui s’éloigne de l’enseignement purement magistral pour intégrer la participation des étudiants au processus d’apprentissage. L’intégration des principes de l’apprentissage actif en classe est très tendance dans le milieu de l’enseignement, et les stratégies pour y parvenir existent depuis longtemps. Cette pratique rend l’expérience d’apprentissage plus interactive et inclusive. Elle permet aussi de toucher différents styles d’apprenants.

Quoique l’apprentissage actif fasse jouer un rôle central à l’étudiant en classe et lui permette d’aborder le cours et la matière de façon différente, cette pratique peut alourdir la tâche de l’enseignant et lui retirer en partie le contrôle, ce qui peut ne pas convenir à tous. Pour qu’une stratégie d’apprentissage actif fonctionne, l’enseignant et les étudiants doivent y adhérer pleinement. Il faut savoir que chaque stratégie pose des défis particuliers, demande de la préparation et prend du temps en classe.

Ce semestre, dans le cours d’écologie que je donne à plus de 70 étudiants, j’ai décidé de relever le défi d’intégrer l’apprentissage actif à chaque leçon. Je vous présenterai ici quelques-unes des stratégies employées jusqu’à maintenant, qui, je l’espère, prouveront qu’il existe des techniques faciles et applicables à presque tous les contextes d’enseignement.

Inversion des rôles
Pendant les cinq dernières minutes d’un cours, j’ai joué le rôle d’un étudiant et demandé aux étudiants de jouer celui du professeur. Je leur ai posé quelques questions sur la matière vue dans les deux leçons précédentes. Puisque je donne le cours depuis de nombreuses années, je sais quelles notions posent le plus souvent problème aux étudiants. J’ai donc pu axer mes questions sur le contenu difficile. Les étudiants ont ensuite répondu à mes questions et fait valoir leur propre expertise.

Clair ou confus?
À la fin d’une autre leçon, j’ai demandé aux étudiants de noter quelle partie de la matière était la plus claire et quelle notion était la plus confuse pour eux (c.-à-d. la moins maîtrisée). J’ai ensuite compilé leurs observations et consacré une partie du cours suivant à réexpliquer les notions les moins bien comprises. C’était une excellente façon d’obtenir des commentaires anonymes, en plus de me permettre de renforcer la compréhension des aspects déjà bien maîtrisés et de cibler le contenu problématique.

Travail d’équipe
De nombreuses stratégies d’apprentissage actif fonctionnent mieux en équipes. Pour former rapidement des équipes en classe, on distribue des cartes où figurent des lettres, des chiffres, des images ou des symboles différents. Les étudiants se regroupent ensuite selon ce qui figure sur leur carte, à mesure que l’enseignant annonce chaque symbole. Pour ma part, j’ai préparé des cartes qui permettent de former des groupes de tailles différentes, selon l’activité. Une stratégie d’apprentissage actif facile et efficace consiste à demander aux étudiants de discuter d’un problème ou d’une question en équipe pendant quelques minutes. Ils désignent ensuite un porte-parole qui présente leurs conclusions devant la classe.

Rétroaction instantanée
Ce semestre, j’emploie des techniques de rétroaction instantanée pour des questions à choix multiples. Les étudiants reçoivent une carte à gratter qui leur indique immédiatement s’ils ont la bonne réponse ou non. S’ils ne l’ont pas du premier coup, ils peuvent gratter une deuxième ou une troisième case pour obtenir une partie des points. J’ai utilisé ces cartes pour le travail d’équipe en classe : les étudiants travaillent à résoudre un problème, discutent et débattent de la bonne réponse, puis grattent la carte pour vérifier s’ils ont raison. L’activité prend un certain temps (20 minutes environ, pour quelques questions), mais c’est une stratégie d’apprentissage actif efficace qui combine l’apprentissage et l’évaluation instantanée.

Discussions entre paires
Voici une autre façon simple et efficace de stimuler la discussion pendant le cours : après avoir posé une question ou soumis une idée à la classe, je demande aux étudiants de se tourner vers leur voisin pour en discuter. Je divise ensuite la classe en sections, puis j’invite quelques paires de chaque section à présenter leur réponse ou leurs idées devant le groupe. Cette technique met à profit toute la salle de classe et permet aux étudiants assis à l’arrière, à l’avant et sur les côtés de participer.

Les activités décrites ci-dessus s’exécutent rapidement et n’exigent pas de révision complète de la structure ou du contenu du cours. À mon avis, elles sont aussi relativement sans risque et faciles à réaliser pour tout professeur ou chargé de cours. Je considère ces stratégies d’apprentissage actif comme des activités « à valeur ajoutée », de petits gestes qui peuvent favoriser la participation des étudiants en classe.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--