Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Les évaluations des étudiants sont importantes

Comment accroître le taux de participation aux évaluations en ligne.

par CHRISTOPHER J. SCHNEIDER | 8 octobre 2014

De plus en plus d’universités canadiennes optent pour les formulaires d’évaluation en ligne qui, malheureusement, présentent un faible taux de participation. Soit les étudiants n’ont pas envie de les remplir soit ils n’en voient pas l’intérêt, soit ils oublient tout simplement de le faire. Dans la plupart des cas, ce dont ils ne se rendent pas compte, c’est que ces évaluations sont utilisées pour embaucher ou congédier des chargés de cours, et parfois aussi pour l’étude des demandes de permanence ou de promotion.

Plutôt que de continuer à rejeter et à minimiser l’utilité des évaluations des étudiants, il pourrait être avantageux pour les professeurs de revoir leur attitude et leur démarche. Et s’il était possible de recueillir une quantité accrue de commentaires utiles de la part des étudiants?

Mes propositions s’appuient sur les deux questions suivantes : Comment les étudiants peuvent-ils évaluer l’enseignement des professeurs? et Comment pouvons-nous montrer aux étudiants que nous apprécions leurs commentaires et en tenons compte?

Expliquer la raison d’être des outils

Le jour du premier cours, distribuez la liste des questions d’évaluation et passez-les en revue, comme vous le feriez avec les objectifs indiqués dans le plan de cours. Vous contribuerez ainsi à encourager les étudiants à formuler des commentaires judicieux. Vous leur ferez aussi comprendre que vous accordez de l’importance à leurs commentaires. Si vous démontrez constamment que vous avez besoin de l’avis des étudiants pendant toute la durée des cours, vous pourriez obtenir de meilleures notes à certaines questions, comme « Cet enseignant est, selon moi, très compétent ». Cette question importante se distingue des autres : la Société pour l’avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur considère qu’elle englobe toutes les autres.

Attardons-nous à une question qui se retrouve fréquemment dans les formulaires d’évaluation : « Les lectures obligatoires ont été très utiles pendant ce cours ». Récemment, pendant un cours d’introduction, j’ai demandé aux 300 étudiants présents si un de leurs professeurs leur avait expliqué la raison d’être des lectures obligatoires de son cours. Personne n’a levé la main. J’ai donc entrepris d’expliquer pourquoi nous utiliserions un manuel et un recueil de textes dans le cadre du cours, les différences entre les lectures primaires et secondaires, ainsi que la façon dont ces lectures contribueraient à l’atteinte des objectifs du plan de cours.

La question « L’enseignant a-t-il intégré ses travaux de recherche au contenu du cours? » est aussi parfois posée. Les étudiants peuvent se plaindre de devoir acheter le livre d’un professeur, tenant pour acquis que celui-ci cherche à gagner de l’argent. En leur expliquant qu’on s’attend à ce que les professeurs intègrent leurs travaux de recherche (par exemple, leurs publications) au contenu de leur cours, vous aiderez les étudiants à comprendre pourquoi nous choisissons parfois de rendre obligatoire la lecture de nos propres travaux. Les professeurs peuvent aussi expliquer pourquoi ils incluent certains projets de recherche aux lectures du cours. Ces explications peuvent mettre certaines pratiques en contexte et ainsi faciliter la compréhension des questions du formulaire d’évaluation.

Tenez compte des commentaires que vous recevez

Au cours du semestre, incluez au matériel pédagogique des réponses fournies par écrit par d’anciens étudiants. Utilisez-les pour expliquer comment elles ont eu une influence sur certaines modifications apportées au cours. Vous pourriez inscrire un ou deux commentaires par semaine sur une diapositive afin de montrer aux étudiants que leurs commentaires sont précieux. Cette façon de faire pourrait également attirer l’attention sur des concepts dont la difficulté est constamment signalée par les étudiants.

Des commentaires négatifs tels que « Les lectures étaient trop nombreuses » figurent habituellement sur les formulaires d’évaluation. Ils constituent un excellent point de départ pour discuter des attentes à l’égard de votre cours. Vous pourriez ainsi parler de ce qui, à votre avis, fait qu’un commentaire est constructif et peut vous aider, dans ce cas-ci, à concevoir le cours. Par exemple, je prévoyais autrefois mes examens de mi-parcours vers la fin du semestre, car je croyais qu’ils entreraient moins en conflit avec ceux des autres professeurs. Je croyais que les étudiants seraient ainsi en mesure de se concentrer sur un seul examen plutôt que sur plusieurs. J’ai toutefois découvert que mon avis n’était pas partagé par tous mes étudiants.

Amusez-vous

Essayez de susciter de l’enthousiasme à propos des évaluations. Instaurez une compétition amicale en ce qui concerne le taux de participation en ligne de vos groupes. Certaines plateformes vous permettront de vérifier ce taux avant la fin de la période d’évaluation (les commentaires resteront toutefois inaccessibles tant que le semestre ne sera pas terminé; ce point doit être mentionné aux étudiants). Utilisez ces taux pour dire à vos étudiants que votre groupe du matin est en avance sur votre groupe de l’après-midi. Inspirez-vous des campagnes des organismes de bienfaisance : ajoutez un pour cent en prime à la note de tous les étudiants du groupe sans distinction, car vous n’avez aucun moyen de savoir lesquels d’entre eux ont déjà fait l’évaluation; les autres se sentiront coupables. Prévoyez également du temps en classe pour les évaluations.

Finalement, vous devriez expliquer que les évaluations en ligne sont anonymes. Vous seriez étonné de savoir combien d’étudiants ne le savent pas.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »
aborg