Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Trucs pour une relation productive entre chercheurs et assistants

La qualité de la relation de travail entre l'adjoint à la recherche et son directeur est garante des résultats

par KIMBERLY LAWTON + ADAM CHAPNICK | 11 FEV 08

Le rapport entre professeurs et adjoints à la recherche peut être empreint de conflits et de difficultés. S’il est fructueux, par contre, ce rapport peut se révéler une source d’épanouissement mutuel des plus gratifiantes. Kimberly Lawton, adjointe à la recherche qui a travaillé pour six professeurs différents, et Adam Chapnick, professeur adjoint qui a eu recours aux services de six adjoints à la recherche au cours des cinq dernières années, livrent les secrets de leur réussite.

Établir des attentes claires

Les étudiants qui souhaitent devenir adjoints à la recherche doivent posséder certaines compétences de base. Certes, ils apprendront au contact de leur directeur, mais il n’en demeure pas moins qu’ils sont payés pour des aptitudes qu’ils possèdent déjà, et non pas pour les acquérir.

Au premier cycle, ces compétences englobent, entre autres, la recherche documentaire, la préparation de bibliographies commentées, l’ajustement de mise en forme et l’aide à l’organisation de conférences. Les étudiants aux cycles supérieurs devront, pour leur part, être en mesure de réaliser des analyses documentaires détaillées, de procéder à des consultations d’archives et de réviser des textes.

Les directeurs qui songent à recourir aux services d’adjoints à la recherche doivent savoir faire la différence entre travail et exploitation. Dans la mesure du possible, les directeurs devraient toujours exposer leurs attentes avant de conclure le contrat, en veillant à préciser les moyens de communication privilégiés, la fréquence des interactions, le type de travail recherché et la souplesse des échéances.

Les adjoints à la recherche dont la carrière dépend de l’efficacité dont ils feront preuve dans le cadre de leurs fonctions auront de la difficulté à refuser, par exemple, de faire des heures supplémentaires ou d’assister à des conférences dans leur temps libre. Il incombe donc au directeur d’éviter de placer ses employés dans une telle situation.

Maintenir la communication

Nous constatons qu’une relation adjoint-directeur fonctionnelle requiert un contact aux deux semaines. Il peut s’agir d’un simple courriel dans lequel l’adjoint poserait une question au directeur, ou d’une note dans laquelle le directeur féliciterait l’adjoint pour un travail accompli récemment. Ce contact permet aux deux parties de faire un suivi, fournit un mode non intrusif de contrôle de la qualité et facilite les échanges. L’adjoint à la recherche peut également en profiter pour informer le directeur de toute exigence externe risquant de ralentir l’avancement de ses recherches, ce qui permettra également au directeur, probablement sollicité de toutes parts, de placer les travaux de l’adjoint parmi ses priorités.

Composer avec d’éventuels conflits d’intérêts

La relation de l’adjoint avec son directeur comporte souvent de multiples facettes. L’adjoint à la recherche peut en effet être aussi l’étudiant et le collègue (dans le cadre d’un cours donné en équipe) du directeur. Dans chacun des cas, le risque de conflits est évident. Bien qu’il n’existe pas de solution idéale, tant l’adjoint que le directeur devraient agir de manière préventive et prendre conscience des conflits potentiels avant de nouer une relation de travail.

Dans le premier cas, nous recommandons de tracer une délimitation claire entre les deux types de rapports, soit entre celui d’adjoint-directeur et celui d’étudiant-directeur. Pendant une réunion entre adjoint à la recherche et directeur, tous deux veilleront donc à ne pas aborder de sujets portant sur les cours. Toute question à ce chapitre devrait uniquement être traitée pendant les heures de disponibilité du professeur ou par courriel.

Dans le cas d’un adjoint à la recherche travaillant également comme professeur adjoint, le directeur et l’étudiant devraient établir d’avance la souplesse de l’entente. Ainsi, les heures de recherche peuvent-elles être consacrées à des tâches d’enseignement et vice versa? Si le temps venait à manquer, à quelles tâches faudrait-il accorder la priorité?

Finalement, lorsque le professeur est à la fois directeur de recherche et collègue, puisque l’étudiant et lui enseignent conjointement, les deux enseignants veilleront à ne pas faire allusion à la relation adjoint-directeur devant la classe. Pour les étudiants du cours, ils sont sur un pied d’égalité et doivent donc agir en conséquence.

La reconnaissance des contributions dans les publications constitue un autre écueil. Les chercheurs doivent savoir qu’il n’y a pas une seule façon de reconnaître l’apport d’un adjoint à la recherche. La plupart du temps, les adjoints à la recherche sont mentionnés dans la première note de bas de page. Cependant, si des données déterminantes et des éléments fondamentaux de la publication sont attribuables à l’inventivité de l’adjoint à la recherche, il peut être approprié de lui accorder le statut de coauteur. Néanmoins, en aucun cas le directeur ne devrait demander à son adjoint à la recherche de travailler en dehors des heures fixées par le contrat en échange d’une reconnaissance dans une publication. Advenant un tel cas, nous recommandons à l’adjoint de décliner l’offre.


Nous vous proposons une liste de pratiques exemplaires qui pourront contribuer à prévenir et à résoudre les conflits entre directeur et adjoint à la recherche.

ADJOINT À LA RECHERCHE
Assurez-vous de bien comprendre les tâches qui vous sont confiées. Il est essentiel de poser des questions sur les ressources, le produit final et les échéances.

Assurez-vous de bien comprendre les tâches qui vous sont confiées. Il est essentiel de poser des questions sur les ressources, le produit final et les échéances.

De nombreuses bibliothèques proposent des programmes de formation sur les compétences de recherche dont ont besoin les adjoints à la recherche. Il y a fort à parier que ces deux à quatre heures de formation se révéleront précieuses par la suite. Il peut également être judicieux d’entretenir une relation amicale avec un bibliothécaire de recherche universitaire. L’expertise considérable des bibliothécaires est souvent sous-utilisée.

Il est essentiel d’être organisé. Vous devriez pouvoir accéder à vos outils de travail rapidement et facilement.

Ne prenez pas la critique à titre personnel. Les critiques de votre directeur à l’égard de votre travail ne vous visent pas en tant que personne.

Si vous ne pouvez pas accomplir une tâche, parlez-en dès que possible. Votre directeur préférera le savoir le plus tôt possible.

Il n’est pas nécessaire que vous soyez d’accord avec ce que votre directeur écrit ou défend. Il ne s’agit pas de votre propre recherche. Accomplissez vos tâches en faisant simplement de votre mieux.

 

DIRECTEUR
Expliquez toutes les tâches aussi clairement que possible. Des instructions détaillées devraient être fournies par écrit. Par la suite, assurez-vous d’être disponible pour répondre aux questions. Si ce n’est pas possible, incitez votre adjoint à prendre lui-même certaines décisions.

Informez-vous des intérêts de recherche personnels de votre adjoint à la recherche. Les quelques minutes supplémentaires que vous consacrerez à l’être humain vous profiteront, tant sur le plan personnel que professionnel.

Demandez à votre adjoint à la recherche de tenir un relevé des heures travaillées. Il est préférable pour chacun de vous de garder par écrit des traces du travail réalisé.

Soyez attentionné envers votre adjoint à la recherche. S’il fait un travail remarquable, assurez-vous de le souligner. S’il fait des erreurs, rappelez-vous que les suggestions constructives sont beaucoup plus efficaces que les critiques acerbes.

Il est moins risqué de surestimer une tâche que de la sous-estimer. Exercer une trop grande pression sur l’adjoint nuira à la qualité de son travail.

Assurez-vous que votre adjoint est payé à temps. Beaucoup d’étudiants ont des soucis financiers, et un chèque oublié peut provoquer d’importantes difficultés.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--