Passer au contenu principal
Actualités

Recherche universitaire: Brillant avenir pour une petite lentille

Une toute petite lentille autofocus élaborée à l’Université Laval pourrait bientôt mettre fin aux minables photos floues que l’on prend avec un téléphone cellulaire.

par LÉO CHARBONNEAU | 18 MAR 10

L’entreprise californienne LensVector, qui a acquis les droits de fabrication de Laval, a recueilli plus de 50 millions de dollars pour commercialiser la technologie qui aurait reçu un très bon accueil des fabricants de téléphones cellulaires.

Les fabricants procèdent actuellement à la mise à l’essai des lentilles dans leurs appareils et « les commandes ne devraient plus tarder », déclare Tigran Galstian, professeur de génie à l’Université Laval et directeur du développement de la technologie chez LensVector. En 2005, M. Galstian et Vladimir Presnyakov, alors chercheur postdoctoral à Laval, ont dévoilé le fruit de leur recherche dans la revue scientifique Journal of Applied Physics.

Alors qu’une lentille traditionnelle, qui doit bouger pour mettre une image au point, nécessite un dispositif mécanique et un moteur, la petite lentille élaborée par les deux chercheurs ne nécessite aucun mouvement mécanique. Économique, elle fonctionne plutôt par courant électrique qui repositionne les molécules de la lentille et ajuste la distance focale. Cette technologie ne se limite pas aux téléphones cellulaires; elle pourra aussi être utilisée dans les ordinateurs portatifs, les caméscopes vidéo de poche et autres appareils électroniques de consommation.

Bien que le siège social de LensVector soit situé en Californie, M. Galstian souhaite maintenir la plus grande part de la R-D au Québec. À cette fin, il a fondé TLCL Recherche Optique, une petite entreprise installée sur le campus qui compte une douzaine d’employés y compris plusieurs anciens étudiants et chercheurs postdoctoraux.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.