Passer au contenu principal
Actualités

Des étudiants en quête de la source du Gange

par JOSÉE DESCÔTEAUX | 12 JAN 09

Chaque année, des milliers d’hindous en quête de spiritualité parcourent l’itinéraire qui longe le Gange. À l’automne 2009, une quinzaine d’étudiants de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) suivront les anciens itinéraires hindous menant à la source du fleuve sacré situé tout en haut de l’Himalaya. Deux autres groupes de l’UQAM ont déjà fait l’expérience en 2005 et en 2007.

« Mon but est de sensibiliser les étudiants à la culture et à la religion indiennes », précise Mathieu Boisvert, professeur au Département de sciences religieuses de l’UQAM et instigateur et responsable de ce programme court de deuxième cycle.

L’intérêt d’un groupe d’étudiants pour les voyages du professeur en Inde, en 1998, ont, de fil en aiguille, fait naître l’idée du programme. Les bacheliers de différentes disciplines y sont admissibles; les neuf crédits ainsi acquis peuvent par la suite être intégrés à la maîtrise en sciences religieuses.

Le programme compte deux sé-minaires, après quoi les étudiants s’envolent pour approfondir leurs connaissances théoriques pendant un ou deux mois au cœur des secrets de la civilisation indienne. « Les étudiants participent au projet collectif, l’étude du pèlerinage hindou, et ils doivent également mener un projet de recherche individuel », explique M. Boisvert en soulignant que les participants s’engageaient également à partager leurs démarches avec l’ensemble du groupe, favorisant ainsi une « gestion coopérative des apprentissages ».

Le rôle des femmes dans la tradition sikhe et la socialisation de l’enfant dans la famille hindoue sont des thèmes des projets de recherche, dont une partie du financement provient de campagnes réalisées par les participants de la mouture 2007.

Mark Bradley est l’un d’entre eux. Il a passé outre la « Liberté 55 » et est retourné aux études en s’inscrivant au programme en 2005. En 2007, il s’est rendu au Sri Lanka pour y étudier les rituels des temples. « On ne choisit pas ce cours simplement parce qu’on veut aller en Inde; c’est un peu comme un pèlerinage », précise-t-il. Il poursuit en racontant la légende du Gange; sa voix animée en dit long sur la richesse de l’expérience.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
University Affairs moderates all comments according to the following guidelines. If approved, comments generally appear within one business day. We may republish particularly insightful remarks in our print edition or elsewhere.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *