Passer au contenu principal
Actualités

SIC approuve le rôle consultatif des recteurs

Lors de leur assemblée générale tenue à Victoria en juin, les membres de Sport interuniversitaire canadien (SIC) ont approuvé la mise sur pied d’une nouvelle entité composée de recteurs et chargée de la surveillance en matière de gouvernance du sport universitaire.

par MARK CARDWELL | 30 JUIN 11

« La création immédiate d’un conseil consultatif formé de recteurs a été proposée, raconte Leo MacPherson, directeur du service des sports et des loisirs à l’Université St. Francis Xavier et nouveau président de SIC. Les membres ont voté et approuvé la proposition à l’unanimité ».

Proposée par un groupe de travail formé de recteurs et approuvée en avril dernier lors de la rencontre semi-annuelle des 52 recteurs des établissements qui sont membres de SIC, la création de la nouvelle entité accordera aux recteurs un rôle officiel de surveillance en matière de gouvernance, l’organisme de gouvernance du sport universitaire au Canada. Les membres votants comprennent les chefs de tous les établissements qui sont membres de SIC ainsi que le président en poste. [Consultez l’article précédent sur SIC.]

M. MacPherson affirme que « les directeurs des services des sports dans les universités de partout au pays accueillent favorablement les commentaires, les conseils et l’orientation que leur offrira sur d’importantes questions. Je me réjouis de la participation accrue des recteurs et je crois qu’elle nous aidera à accroître la promotion du sport universitaire au Canada ».
« SIC s’en trouvera renforcé » soutient Colin Dodds, recteur de l’Université Saint Mary’s, qui présidait le groupe de travail. Il ajoute que les questions controversées au sein de SIC comme le soutien financier aux sports et l’expansion « sont des exemples de questions auxquelles les recteurs devront s’attaquer. »

Ces tensions internes ont été étalées publiquement lors du congrès de SIC, lorsque l’Association sportive universitaire de l’Ouest canadien a accepté à l’unanimité la demande d’adhésion du campus Okanagan de l’Université de la Colombie-Britannique, mais a refusé, pour une deuxième année consécutive, la demande d’adhésion de l’Université du Nord de la Colombie-Britannique (UNBC).

« Je suis déçu des résultats du vote, a déclaré George Iwama, recteur de la UNBC, dans un communiqué de presse tranchant. L’Association avait l’occasion d’étendre la portée de son organisation vers le nord et de présenter à notre région méritante certains des meilleurs athlètes universitaires du Canada. »

Sandy Slavin, présidente de l’Association sportive universitaire de l’Ouest canadien, dit comprendre le mécontentement, car elle s’est rendue au campus de la UNBC à Prince George et a « constaté l’enthousiasme et l’engagement ». Elle ajoute que la UNBC n’a pas obtenu 75 pour cent des votes requis en raison des préoccupations de certains des 13 membres de la conférence concernant, entre autres, la hausse des coûts associés au transport. « C’est un processus, conclut Mme Slavin je ne peux que dire à la UNBC de persévérer. »

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.