Passer au contenu principal
Actualités

Suzanne Corbeil à la tête du groupe U-15

Administratrice de recherche de longue date, bien connue du milieu universitaire canadien.

par PEGGY BERKOWITZ | 27 MAR 12

Suzanne Corbeil a été nommée première directrice générale du regroupement de 15 universités de recherche canadiennes (U-15). Ses fonctions consisteront à officialiser le regroupement et à promouvoir les partenariats entre ses membres, le gouvernement et d’autres intervenants en recherche. Mme Corbeil a été nommée le 5 mars dernier pour un mandat de cinq ans à la tête du regroupement qui aura son siège à Ottawa.

Mme Corbeil travaillait comme consultante auprès d’établissements de recherche depuis 2009. Elle a entre autres été directrice des activités de rayonnement international à l’Institut Perimeter pour la physique théorique et, auparavant, vice-présidente aux relations externes et aux communications à la Fondation canadienne pour l’innovation, de 2000 à 2009. Elle a occupé des postes au gouvernement de l’Ontario et au Secrétariat des conférences intergouvernementales canadiennes.

Le groupe U-15 représente les chefs d’établissement de 15 grandes universités canadiennes axées sur la recherche, qui sont aussi membres de l’Association des universités et collèges du Canada (AUCC). Le groupe U-15 et l’AUCC travaillent en étroite collaboration et continueront de le faire sous le leadership de Mme Corbeil. Le groupe U-15 élabore des stratégies communes à ses membres et les représente d’une seule voix en matière de financement, de recherche, de reddition de compte, de politiques publiques et de partenariats. Le groupe s’est formé en 1991 sous le nom de G-10, puis est devenu le G-13, et finalement en 2011, le U-15.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *