Passer au contenu principal
ACTUALITÉS

Une délégation de recteurs des universités canadiennes attendue au Mexique

Ils y discuteront entre autres de mobilité étudiante et de collaboration en matière de recherche.

par PASCALE CASTONGUAY | 10 MAI 18

Explorer les avenues pour accroître la mobilité étudiante ainsi que la collaboration en matière de recherche et d’innovation dans divers secteurs, dont les changements climatiques, la durabilité de l’énergie et les questions autochtones, est au cœur des objectifs de la mission au Mexique que mènera Universités Canada du 22 au 25 mai prochains.

Faisant suite à une première visite d’une délégation d’Universités Canada en 2014, celle qui s’envolera vers le Mexique dans quelques jours est notamment formée de huit recteurs et de quelques invités de marque. « La relation Canada-Mexique est plus importante que jamais. À l’heure où le Canada tente de renouveler et d’approfondir cette relation, les partenariats entre les universités canadiennes et les établissements d’enseignement supérieur, les organismes gouvernementaux et le secteur privé mexicains constituent un atout dont il faut tirer parti », explique Cindy McIntyre, directrice adjointe, Relations internationales d’Universités Canada.

Même son de cloche du côté du directeur général de l’École nationale d’administration publique (ENAP), Guy Laforest. « Le Mexique est un partenaire super important, dans le contexte entre autres de la renégociation de l’ALENA [Accord de libre-échange nord-américain]. »

Également président du conseil d’administration de la Fédération des sciences humaines, M. Laforest fait de « la promotion de la recherche sur le fédéralisme comparé et les études canadiennes » l’un de ses objectifs personnels pour cette mission. Celui qui a eu l’occasion de prendre part à diverses activités scientifiques au Mexique au cours de sa carrière de chercheur profitera d’ailleurs de sa présence pour donner une conférence portant sur le fédéralisme, son champ de recherche, au tout début de son séjour.

Quoique, pour le moment, l’ENAP ne compte pas de partenariat avec le Mexique, M. Laforest se montre optimiste. « Dans l’horizon de mon mandat, je souhaite avoir le Mexique et des institutions mexicaines comme partenaires privilégiés. Nos objectifs doivent être à long terme », mentionne-t-il.

En plus des périodes réservées aux échanges entre les membres de la délégation canadienne et leurs homologues mexicains, l’horaire comprend quelques tables rondes qui permettront aux participants de mieux saisir les possibilités de partenariats dans certains domaines, tels que l’enseignement de l’administration et de la gestion et la question autochtone en enseignement supérieur.

À la suite de la publication, en novembre dernier, du rapport Éducation mondiale pour les Canadiens : Outiller les jeunes Canadiens pour leur réussite au Canada et à l’étranger, il n’est pas surprenant que la mobilité étudiante soit l’un des enjeux principaux dont il sera question. « La mobilité bidirectionnelle des étudiants universitaires favorise l’acquisition de compétences linguistiques, interculturelles et en affaires qui permettront plus tard de resserrer les liens diplomatiques et économiques entre le Canada et le Mexique », précise Mme McIntyre.

Ayant eu l’occasion de vivre une expérience d’échange étudiant au Mexique, le désormais diplômé de l’Université Laurentienne, Matthew Marcuccio, atteste de l’importance de ce type de partenariat. « L’expérience était incroyable et enrichissante. Ce séjour m’a permis d’apprendre, de grandir en tant qu’individu et m’a aidé à garder l’esprit ouvert. Elle m’a donné une grande appréciation non seulement de la culture mexicaine, mais aussi de la culture des quelques autres participants avec lesquels on a pu passer du temps et créer des amitiés », souligne celui qui a fréquenté pendant deux mois l’Universidad Panamericana, située à Guadalajara au Mexique.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Olga Garcia / 10 May 2018 at 20:27

    Je suis mexicaine et diplômée de l’Université Laval. J’ai fini mon doctorat en 2016 en Linguistique appliquée orientation langues secondes. Je suis venue collaborer au Mexique avec l’Université Pédagogique Nationale. J’aimerais savoir avec quelles universités mexicaines les Universités Canadiennes ont des partenariats. Je suis présentement au Mexique alors je serais intéresée à la conference de M. Laforest. Pourriez-vous me dire si possible où aura-t-elle lieu et à quelle heure?
    Merci de répondre à mes questions dans le plus bref délais,

« »