Passer au contenu principal
Revue de presse

En manchette le 1 er avril 2021

par LAURA BEAULNE-STUEBING | 01 AVRIL 21

Radio-Canada
Un premier baccalauréat en langue autochtone au Canada

L’Université de la Colombie-Britannique deviendra en septembre la première à offrir un programme menant à un diplôme enseigné en langue autochtone au Canada.

Radio-Canada
Un groupe appelle la Laurentienne à honorer son engagement envers l’éducation autochtone

Un groupe consultatif sur l’éducation autochtone s’inquiète de la possibilité que l’Université de Sudbury devienne un établissement de langue française.

Le Devoir
Pour une université de langue française à Sudbury

Dans une résolution adoptée à l’unanimité le 19 mars dernier, le Regroupement des professeur.e.s francophones de l’Université laurentienne a exigé de l’Université laurentienne l’autonomie institutionnelle pour l’ensemble des programmes de langue française.

Radio-Canada
Polémiques à l’Université d’Ottawa : le recteur fait appel à l’ancien juge Bastarache

Le recteur de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont, fait appel à l’ancien juge Michel Bastarache pour mener un groupe de réflexion qui se penchera sur « les leçons à tirer des incidents » des derniers mois.

La Presse
Le recteur de l’Université d’Ottawa tente d’apaiser la grogne à son endroit

Changement de cap à l’Université d’Ottawa : sans parler nommément du professeur Amir Attaran, le recteur, Jacques Frémont, condamne maintenant ses propos sur le Québec par une vidéo diffusée mardi dans laquelle il réprouve aussi toute discrimination.

TVA Nouvelles
L’Université d’Ottawa condamne les messages «inacceptables» d’Amir Attaran

Après avoir évité la question durant plusieurs semaines, le recteur de l’Université d’Ottawa Jacques Frémont a finalement condamné les messages «inacceptables» du professeur Amir Attaran à l’endroit des Québécois, sans toutefois le nommer.

Journal de Montréal
Université d’Ottawa: l’étau se resserre

Les appels à la démission du recteur de l’Université d’Ottawa, Jacques Frémont, se multiplient.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *