Passer au contenu principal
ARTICLES DE FOND

La baladodiffusion se taille une place à l’école

La baladodiffusion a mis du temps à gagner le milieu universitaire, mais certaines émissions et leurs animateurs démontrent à quel point elle peut être utile.

par NATALIE SAMSON | 01 NOV 17

Les balados, ces émissions audio qu’on peut écouter en temps réel ou télécharger pour plus tard, sont désormais bien ancrés dans la culture populaire. Les technologies d’enregistrement étant de plus en plus simples à utiliser, même les néophytes peuvent, avec un peu de temps et d’efforts, créer des émissions de qualité professionnelle. Le format a mis du temps à trouver sa place dans le milieu universitaire, mais les baladodiffuseurs canadiens que voici contribuent à changer la donne.

Le balado Surgery 101 est en quelque sorte un camp d’entraînement médical pour tout ce qui concerne la chirurgie. L’émission a été créée en 2008 par le Dr Jonathan White, un chirurgien qui venait de se joindre à la faculté de médecine de l’Université de l’Alberta. Il y a neuf ans, l’iPod était la nouveauté de l’heure, et il a contribué à populariser les balados (Apple a ajouté un répertoire de balados à iTunes en 2005). En tant que directeur du programme de chirurgie, le Dr White a pressenti l’immense potentiel de cette technologie pour ses étudiants habiles en informatique. « Nous savons que chacun apprend différemment et cet outil est simplement une corde de plus à notre arc », affirme-t-il.

Après plus de 230 épisodes, la production de Surgery 101 est devenue une routine pour le Dr White et son équipe, qui comprend quatre employés à temps plein et deux étudiants pendant l’été. Un scénario bien ficelé est lu par un expert invité, soit un chirurgien, un étudiant ou un patient, et enregistré par le Dr White ou un membre de son équipe. Après quelques modifications et l’ajout d’une introduction, d’une conclusion et d’effets sonores, l’épisode est publié sur différentes plateformes détenant une licence Creative Commons.

Le Dr White souligne que le rôle d’expert invité est plutôt simple, mais qu’il a un effet inestimable sur l’image publique de celui qui le joue. « Si je publie un article scientifique universitaire, son titre sera peut-être lu une centaine de fois au cours de l’année, explique-t-il, alors que mon balado lui, est téléchargé à 10 000 reprises dans les premières semaines suivant sa diffusion. Dites-moi donc pourquoi je devrais publier des articles alors que mes balados rejoignent bien plus de gens? » Les épisodes de Surgery 101 ont généré plus de 3,8 millions de téléchargements.

L’émission balado Witch, Please a également vu le jour à l’Université de l’Alberta. En 2015, Hannah McGregor, alors chercheuse postdoctorale, et Marcelle Kosman, étudiante aux cycles supérieurs, ont décidé, pour rester en contact, de relire ensemble les livres de la série Harry Potter et d’enregistrer leurs conversations. Le regard féministe que ces deux chercheuses en littérature jettent sur l’oeuvre a rapidement gagné la ferveur d’un pu-blic dévoué sur iTunes et Twitter. Leur attention s’est depuis tournée vers d’autres produits dérivés de Harry Potter, et même vers quelques livres ne faisant pas partie de la série, mais les chercheuses ont su garder leur ton informel et intime, à la fois bienveillant et critique.

Grâce à sa participation à Witch, Please, Mme McGregor est en pourparlers avec les presses de l’Université Wilfrid Laurier pour créer un processus d’évaluation par les pairs approuvé par le milieu de l’édition en matière de baladodiffusion. Elle souhaite que les balados soient reconnus en tant qu’« objets de recherche » et non simplement considérés comme un autre moyen de promouvoir le contenu publié dans des revues ou des livres. Aujourd’hui professeure adjointe à l’Université Simon Fraser, Mme McGregor utilise aussi les ressources de son département pour créer un réseau universitaire offrant du soutien technique et contribuant à la distribution et à la promotion des balados.

Du côté de l’Université de la Colombie-Britannique, le balado Cited traite d’activité savante, de stratégie et de politique de manière réfléchie et nuancée. « L’émission aborde les enjeux politiques complexes qui découlent des projets de recherche, souligne Gordon Katic, réalisateur de l’émission. Nous aimons aussi parler des cas où de mauvais travaux de recherche ont des répercussions sur les politiques ou le discours publics, ainsi que des bons travaux de recherche passés sous silence. » Diffusés une fois par semaine pendant l’année universitaire, les balados prennent la forme de documentaires de fond et d’entrevues avec des experts sur des enjeux stratégiques et de recherche importants, comme les femmes en sciences, en technologie, en génie et en mathématiques, ou encore la discrimination raciale au sein des forces de l’ordre.

L’équipe de Cited est située au Laboratoire Michael Smith de l’Université de la Colombie-Britannique, où le balado a été créé à la suite du Terry Project, une série de conférences étudiantes avec invités. En 2015, après avoir obtenu une subvention de partenariat du Conseil de recherches en sciences humaines, l’émission de radio universitaire du Terry Project, animée par M. Katic et Sam Fenn, tous deux étudiants, est devenue le balado Cited. En plus d’un financement de près de 200 000 $, ce dernier a reçu le mandat de collaborer avec des chercheurs et des journalistes pour parler de façon intéressante et accessible des travaux de recherche ignorés ou évités par les salles de presse. Partenaire officiel de l’Université de la Colombie-Britannique, de l’Université McMaster, de l’Université Queen’s, de l’Université de Washington et de groupes de réflexion comme le Centre de politiques alternatives, Cited a produit des épisodes avec différents médias, y compris The Doc Project de la CBC.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--