Passer au contenu principal
ARTICLES DE FOND

2018 en revue : l’éducation postsecondaire

par UA/AU | 02 JAN 19

Sans surprise, l’année 2018 a été le théâtre de bien des avancées dans divers dossiers relatifs au milieu universitaire. En ce début d’année, permettez-nous de vous proposer quelques faits saillants qui ont marqué la précédente. De plus, au cours des douze derniers mois, certains articles ont particulièrement piqué la curiosité des lecteurs, on a rassemblé les trois les plus lus pendant cette période afin que vous puissiez les lire ou les relire.

Comme cela a été le cas cette année, il n’y a aucun doute que la prochaine année apportera son lot de nouveautés. D’ailleurs, Affaires universitaires ne sera pas en reste sur ce plan, n’hésitez pas à vous abonner gratuitement afin de ne rien manquer de ce que nous vous réservons. Dès janvier, les lecteurs les plus observateurs remarqueront quelques changements à sa signature visuelle. Bien que les modifications soient plus facilement identifiables dans la version imprimée, parions que vous serez également en mesure de les repérer sur le site Web. Nous espérons que notre style novateur vous plaira, surtout que ce renouveau graphique est le premier cadeau que nous vous offrons en 2019 pour célébrer le 60e anniversaire d’Affaires universitaires.

Bonne et heureuse année 2019 de la part de l’équipe d’Affaires universitaires.

Actualités marquantes en 2018

Perspective québécoise
La dernière année n’a pas été de tout repos pour le milieu universitaire au Québec. Pour en prendre la mesure, on n’a qu’à penser à l’étude concluant que les Québécois francophones souffraient d’un retard de diplomation universitaire,aux changements apportés à la formule de financement des universités québécoises ou aux balbutiements du projet d’eCampus. Sur une note plus festive, d’aucuns se souviendront que l’année 2018 a aussi été l’occasion pour la communauté universitaire de célébrer le 50e anniversaire de la création de l’Université du Québec.

Santé mentale
Les attentes croissantes en ce qui concerne l’offre de services en matière de santé mentale expliquent en partie que le milieu universitaire propose de nouvelles initiatives telles qu’un programme de pairs aidants ou un réseau de sentinelles. Cette offre grandissante n’empêche néanmoins aucunement les professeurs de se questionner quant à leur rôle dans la santé mentale des étudiants. La réflexion entourant la santé mentale des étudiants est souvent accompagnée de celle sur la gestion du stress. Ainsi, pas surprenant qu’une chercheuse invite à faire la paix avec le stress alors qu’un professeur s’emploie à le démystifier.

Équité, diversité et inclusion
Que ce soit sous forme de conseils pour faciliter le mentorat d’étudiants autochtones aux cycles supérieurs ou de consultations pour définir la version canadienne du programme Athena SWAN, la volonté d’améliorer l’équité, la diversité et l’inclusion au sein du milieu universitaire a animé la dernière année. Des efforts qui ne sont pas étrangers au fait qu’encore en 2018, les femmes se font de plus en plus rares au fil des échelons universitaires. Même s’il rétrécit avec le temps, l’écart entre les hommes et les femmes en matière de salaire et de promotion dans le corps professoral persiste tel que l’illustre l’analyse des données du Système d’information sur le personnel d’enseignement dans les universités et les collèges. D’ailleurs, la situation pousse certains universitaires à inviter les universités à favoriser les cheminements non linéaires des femmes.


Articles les plus lus

Formation en enseignement
Le recul du taux d’inscription des étudiants en enseignement au Québec a semé l’inquiétude. Dans son article, Jean-François Venne explique ce qui se cache derrière ce déclin. À lire >>

Violence sexuelle
Après avoir lutté pendant des mois pour obtenir des accommodements à la suite d’une agression sexuelle, une étudiante raconte son histoire afin que les administrateurs, les professeurs et le personnel de première ligne des universités en tirent une leçon. À lire >>

Pédagogie universitaire
De nombreux outils sont mis à la disposition des professeurs dans le but de les aider à accomplir diverses tâches. Il y a environ un an, le réseau de l’Université du Québec a lancé la plateforme d’autoformation Enseigner à l’université pour les appuyer en matière de pédagogie universitaire. À lire >>


À l’origine, ce texte a été publié dans notre infolettre hebdomadaire. Abonnez-vous pour rester informé.

Suivez-nous sur  TwitterFacebook, et LinkedIn.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »