Passer au contenu principal
Conseils carrière

Cinq façons de dynamiser vos cours

Offrez en cadeau à vos étudiants un cours amélioré

par DALTON KEHOE | 01 DÉC 08

Nous disons que nous « donnons » des cours, et c’est bien le cas; ce sont des cadeaux. Et comme tous les cadeaux, ils sont particulièrement appréciés lorsque nous tenons compte de la personne qui le reçoit.  

La plupart du temps, nous donnons des cadeaux qui nous plaisent, en supposant qu’ils plairont aussi à ceux qui les reçoivent. Lorsque nous apprécions une personne suffisamment pour lui donner quelque chose qui nous plaît, nous tentons aussi de le lui donner de façon à ce qu’elle voie que nous l’apprécions. Nous choisissons judicieusement le cadeau et accordons aussi un soin particulier à la manière de le donner. Nous ne voulons pas seulement que la personne qui reçoit notre cadeau reconnaisse nos efforts, nous voulons qu’elle soit touchée par le processus en entier.

Tout comme les cadeaux importants, les cours les plus appréciés possèdent trois caractéristiques qui favorisent la participation intellectuelle et émotive des étudiants :

  • Ils communiquent la passion du professeur pour sa matière;
  • ils sont bien préparés et structurés;
  • ils démontrent un souci évident des étudiants.

Comme professeurs, nous pouvons intégrer systématiquement ces caractéristiques à nos cours si nous suivons quelques directives simples.

Insufflez un dynamisme à chaque cours

Comme tout bon cadeau, un enseignement dynamique transmet aux étudiants la passion du professeur pour sa matière et capte leur attention. Pour eux, vos idées et vos émotions forment le cours. Vous dynamisez la matière.

Pour obtenir de l’information, les étudiants peuvent consulter leurs textes et d’autres documents. Ce dont ils ont besoin, c’est ce que vous seul pouvez leur donner : votre compréhension et votre enthousiasme. Vous pouvez situer le contexte de ce qui peut sembler une interminable liste de résultats de recherche ou un amas de perspectives analytiques. Vous pouvez personnaliser la matière en la liant à vos travaux de recherche ou à votre quête personnelle de la vérité. Les étudiants veulent savoir ce qui est important pour vous. Dites-leur.

Dites-leur franchement. Ne dites pas simplement que « c’est important », montrez-le. Élevez la voix. Insistez avec des gestes. Après tout, si la matière ne vous passionne pas, pourquoi passionnerait-elle vos étudiants?

Même lorsque vous devez entrer dans le détail du sujet, vos étudiants vous écouteront si vous leur faites part de l’objectif ultime de leur quête. L’enthousiasme est contagieux et si vous en montrez, vos étudiants seront attentifs.

Suivez un plan

L’énergie émotionnelle est essentielle à un exposé de qualité, mais elle ne suffit pas. Vos cours doivent être bien structurés afin de nourrir l’énergie du groupe. Vos étudiants apprécieront que vous traciez les grandes lignes de votre pensée et ils pourront mieux vous suivre si vous donnez des indications précises au fur et à mesure.

Introduction : Commencez chaque cours en résumant ses objectifs (« aujourd’hui, nous parlerons de… »). Saisissez l’occasion de susciter l’intérêt de vos étudiants pour les principaux sujets de la discussion.

Structure graduelle : Ponctuez votre discours d’expressions verbales qui indiquent la progression. Indiquez aux étudiants que vous abordez un nouveau sujet (« penchons-nous maintenant sur… »). Ils saisiront peut-être ainsi l’importance d’écouter attentivement le prochain point que vous aborderez.

Conclusion : Il est primordial de rappeler aux étudiants ce que vous avez fait pendant le cours et de leur dire ce qui les attend au cours suivant.

Si vous intégrez habilement ces indications au contenu de vos cours, comme si vous pensiez à haute voix, les étudiants ne remarqueront pas la structure, mais sentiront qu’ils vous accompagnent dans un processus et qu’ils apprennent quelque chose.

Racontez une histoire intéressante

Lorsque vous préparez vos cours, trouvez un équilibre entre transmettre l’information et favoriser la compréhension. Les meilleurs cours mettent l’accent sur les principes plutôt que sur les données précises. Pour aborder moins de matière, mais obtenir la reconnaissance de vos élèves, racontez une histoire. C’est une des meilleures façons de lier les connaissances et les émotions. Le récit importe autant que les faits et les résultats lorsqu’il s’agit de capter l’attention des étudiants et d’approfondir leur compréhension du sujet.

Voyez vos cours comme des histoires et, si un sujet se prête mal au récit, ponctuez votre discours de courts récits qui rendent la matière vivante aux yeux des étudiants. Faites des rapprochements entre le sujet et votre vie ou celle de vos étudiants aussi souvent que possible. Il est important de raconter des histoires qui nous ressemblent parce que cela nous humanise. Ce faisant, nous utilisons un vocabulaire moins formel qui contribue grandement à capter l’attention des étudiants et favorise la mémorisation de la matière.

Montrez ce que vous dites à vos étudiants

Les étudiants entendent ce qu’ils voient, alors faites voir vos pensées. Lorsque vous attirez leur attention visuelle, vous captez leur attention cognitive. Appuyez donc votre discours de technologies visuelles. Les étudiants évoluent à l’ère des supports visuels animés; cessons de les en blâmer et profitons-en. Présentez-leur des images, des animations et des vidéos. Un clip sonore dans un contexte visuel approprié peut aussi être bien utile.

Utilisez un logiciel de présentation (généralement PowerPoint) et la rétroprojection. Bien que critiquée à cause de sa faible utilisation, la rétroprojection demeure la façon la plus facile d’offrir un bon appui visuel à votre propos.

Rappelez-vous seulement que vous donnez un cours et non une présentation PowerPoint. Le texte des diapositives ne devrait contenir que le plan de votre cours, une série de signaux textuels des sujets que vous abordez, si possible agrémentée d’images. Dans mes groupes nombreux, je demande aux étudiants de télécharger et d’imprimer mes diapositives avant les cours afin qu’ils prennent en note ce que je dis et non ce qui est écrit sur les diapositives.

Pour utiliser cette technologie de manière efficace, vous devrez apprendre des techniques d’animation simples qui vous permettront de présenter seulement ce à quoi vous voulez que les étudiants prêtent attention à un moment donné. Structurez votre discours visuel de la même façon que votre discours oral.

Souciez-vous de vos étudiants

C’est parce que vous vous souciez de vos étudiants et de ce qu’ils apprennent avec vous que vous suivez ces conseils. Notre formation aux cycles supérieurs ne nous a pas appris à nous soucier des étudiants au premier cycle et de leur apprentissage. Nous devons donc nous y engager par nous-mêmes, et les étudiants le remarquent.

Ils s’aperçoivent que nous nous éloignons de nos notes et de nos diapositives pour les regarder directement lorsque nous parlons d’un sujet qui nous passionne. Ils remarquent que nous ajustons notre discours et répétons quand ils froncent les sourcils parce qu’ils doutent. Ils se rendent compte que nous dynamisons nos cours, les structurons, racontons des histoires et apprenons à capter leur attention visuelle.

Lorsque nous sommes devant une classe, nous avons la possibilité de faire évoluer les idées, parfois par la force des mots, mais toujours par le don des mots et un souci évident. Je recueille sans cesse des données sur la façon dont mes étudiants perçoivent tous les aspects de mes cours (discours, sites Web, recours aux technologies de l’apprentissage); mes étudiants reconnaissent ouvertement mes efforts et, étonnamment, m’en remercient souvent. Ils comprennent que je leur fais un cadeau et me le rendent par leur attention et leur intérêt renouvelé à apprendre.

Dalton Kehoe est professeur de communications à ‘l’University York.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.