Passer au contenu principal
Conseils carrière

Comment préparer un dossier d’enseignement

Auparavant considéré comme un projet ambitieux pour professeurs très motivés, le dossier d’enseignement s’inscrit depuis quelques années parmi les activités courantes des universitaires.

par ADAM CHAPNICK | 07 DÉC 09
teaching dossier

Les établissements postsecondaires, quelle que soit leur taille ou leur vocation, requièrent maintenant qu’un dossier d’enseignement accompagne toutes les demandes d’emploi des professeurs, qu’il s’agisse d’un poste à court ou à long terme, d’une demande de titularisation ou de promotion.

Qu’est-ce qu’un dossier d’enseignement?

Un dossier d’enseignement est un document professionnel qui témoigne de la philosophie, de l’expérience et des capacités d’enseignement. Il compte normalement entre six et 12 pages, en plus des annexes, et contient trois types de preuves :

Les documents personnels

  • Un énoncé de la philosophie d’enseignement
  • Un compte rendu de l’expérience d’enseignement et des responsabilités connexes
  • Un sommaire de sa participation au perfectionnement professionnel

Les documents provenant d’autres sources

  • Des preuves de l’efficacité de l’enseignement (évaluations, lettres de recommandation, nominations ou prix obtenus)

Les preuves d’enseignement

  • Des exemples de matériel didactique
  • Des plans de cours

Il pourrait être tentant de parler d’un « CV d’enseignement », mais le dossier d’enseignement se distingue du CV. Un dossier d’enseignement contient toujours un énoncé de la philosophie d’enseignement du titulaire, se présente dans un style narratif, fait très peu référence à la recherche en termes explicites, et contient généralement une table des matières.

Comment le dossier d’enseignement est-il organisé?

Le dossier présente d’abord un énoncé, qui compte entre 250 et 750 mots, définissant le titulaire comme enseignant.

Si vous n’avez pas encore enseigné, l’énoncé peut temporairement faire état de vos objectifs et de vos idées. (Vous pouvez consulter des exemples d’énoncés sur le site du Gwenna Moss Centre for Teaching Effectiveness de l’Université de la Saskatchewan. Cliquez d’abord sur le lien The Teaching Portfolio, dans la barre de navigation à gauche, puis sur The Parts of a Portfolio).

Suit une liste exhaustive de l’expérience d’enseignement : le titre du cours; une description d’une seule ligne du contenu; la taille de la classe; les responsabilités particulières (exposés, labo, notation, facilitation); le plan de cours en annexe (si vous en êtes le concepteur).

Les nouveaux enseignants devront définir l’enseignement de manière générale, en énumérant par ordre d’importance l’expérience qu’ils possèdent dans les postes suivants : enseignant; animateur de séminaire; chef de laboratoire; correcteur (préciser la méthode de correction); conférencier invité; animateur d’atelier invité.

Les professeurs novices pourront inscrire leurs expériences à titre de mentor, de coach ou de conférencier, et les supprimer une fois leur dossier plus complet.

On trouve généralement ensuite une section sur les contributions universitaires liées à l’enseignement ou au perfectionnement professionnel. On peut inscrire ici les conférences et les publications d’articles portant sur des questions liées à l’enseignement; l’adhésion à des listes de distribution électroniques dans le domaine; la participation à des ateliers du département ou à des déjeuners-conférences portant sur l’enseignement; les cours de formation d’enseignants.

Par la suite, on insère au dossier un tableau sommaire contenant toutes les évaluations officielles chiffrées obtenues, en prenant bien soin d’expliquer la valeur des chiffres. Si les moyennes du département sont accessibles, il faut les inclure aussi pour situer le lecteur.

Si vous souhaitez ajouter des commentaires d’étudiants comme preuve empirique à l’appui de votre rendement, sachez que vous devez inclure tous les commentaires reçus dans le cadre d’un cours, sans les modifier et sans en éliminer un seul, afin que les données puissent être analysées objectivement par un lecteur externe. Dans le cas d’une classe très nombreuse, insérez une page de commentaires à votre dossier et le reste en annexe.

Si vous avez été proposé pour un prix à l’enseignement ou si vous en avez remporté un, assurez-vous de le mentionner (envoyez une copie de l’avis ou une copie numérisée du prix).

Si vous n’avez reçu aucune forme de reconnaissance officielle, il se peut que vous ayez reçu des commentaires non sollicités, comme des courriels d’étudiants vous remerciant de votre bon travail, une note d’un collègue vous informant qu’un étudiant a parlé en bien de vous ou de votre cours, ou encore un mot du directeur du département qui vous félicite de votre contribution au renouvellement du programme d’études.

Sentez-vous très libre d’ajouter en annexes tout ce que bon vous semble : des preuves de d’innovations pédagogiques (un texte expliquant comment vous avez élaboré un nouveau type de devoir), des copies d’anciennes évaluations de rendement, des lettres demandées par des collègues ou d’anciens étudiants, des plans de cours, et même un plan modèle illustrant le cours idéal, si vous n’avez jamais enseigné auparavant.

Adam Chapnick est directeur adjoint de l’enseignement au collège des Forces canadiennes et professeur agrégé en études de la défense au Collège militaire royal du Canada.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *