Passer au contenu principal
Conseils carrière

Conseils de leadership pour les directeurs de département universitaire

Donner le ton.

par RICHARD PARKER | 03 DÉC 14

Quiconque a déjà été directeur de département sait que ce poste est l’un des plus exigeants sur le campus. Les directeurs marchent constamment sur une corde raide afin de maintenir l’équilibre entre leurs responsabilités professionnelles d’enseignement, de recherche et de service, et leurs obligations administratives liées à l’établissement du budget, à la planification des horaires et à la gestion du personnel. Ils travaillent souvent davantage que leurs collègues du département et, s’ils ne font pas attention, ils pourraient involontairement négliger certaines choses. Cependant, s’ils ont les compétences et une compréhension appropriées, les directeurs peuvent profiter d’un avantage décisif qui pourtant leur échappe fréquemment, à savoir le soutien du personnel de leur département.

Apprendre à connaître son équipe
Professeure de gestion à l’Université de l’Alabama, Kim Sydow Campbell a écrit, dans son livre Thinking and Interacting Like a Leader, que les dirigeants font souvent la grave erreur de surestimer la qualité de leur relation avec les gens qu’ils supervisent. Dans plusieurs cas, des problèmes de communication sont en cause. La majorité des dirigeants, y compris les directeurs de département, ne sont pas prêts à reconnaître leurs possibles lacunes en matière de communication professionnelle ou interpersonnelle. Si vous êtes nommé directeur d’un département, l’une de vos premières décisions pourrait être d’organiser une rencontre de 30 à 45 minutes avec chaque professeur afin d’apprendre à connaître personnellement chacun d’entre eux. Donnez-vous pour mission de les connaître et de découvrir ce qui les passionne. Ces rencontres permettront aux professeurs d’obtenir des précisions sur votre vision pour le département et sur la façon dont vous comptez le gérer. L’écoute sera votre atout le plus important pendant ces rencontres. Et ne vous limitez pas à écouter les propos de votre interlocuteur : soyez aussi attentif à ce qu’il ne vous dit pas directement. Avec le temps, il reconnaîtra que vous êtes heureux de discuter de ce qui est important pour lui et, lorsque les temps seront plus difficiles, vous serez plus à l’aise d’aller vers lui si des mesures doivent être prises.

Responsabiliser et encourager
Vous devez trouver des façons de préserver leur motivation en classe. Il arrive fréquemment que les professeurs s’épuisent parce qu’ils doivent enseigner la même matière semestre après semestre. Encouragez vos professeurs à assister à des conférences et à tisser des liens dans leur milieu : cela peut donner lieu à des exercices intéressants. Lorsque j’étais doyen, une professeure de mon équipe a trouvé le moyen d’intégrer des projets de consultation d’étudiants dans son cours de gestion du marketing en collaboration avec des entreprises qui avaient besoin d’aide. Ce fut une réussite autant pour les étudiants que pour les entreprises. Les essais des professeurs en matière d’enseignement ou de recherche ne se solderont pas nécessairement par un échec, mais s’ils se sentent suffisamment confiants pour essayer de nouvelles choses, il s’agit tout de même d’une victoire. Nombre d’entre eux pourraient ainsi obtenir de meilleurs résultats lors de leur évaluation et acquérir de nouvelles connaissances à partager avec les nouveaux professeurs.

Offrir un soutien approprié
Il existe de nombreuses façons pour les directeurs de manifester leur soutien et ainsi de marquer des points importants auprès des professeurs. À l’opposé, l’incapacité à déterminer quand exprimer son soutien peut avoir de lourdes conséquences. À titre d’exemple, lorsque j’ai commencé ma recherche sur la commercialisation du tourisme au Canada, mon directeur était très hostile à mon projet. Devant notre doyen, il a expliqué qu’il croyait que le fait d’étudier quoi que ce soit au sujet du Canada était une perte de temps. Ce qu’il ignorait, c’est que ce doyen avait fait ses études de premier cycle à l’Université de Guelph! Lorsque j’ai changé d’établissement l’année suivante, je me suis assuré que je bénéficiais du soutien de l’administration en ce qui concerne mes études canadiennes. Il en a résulté un certain nombre d’exposés lors de conférences et des publications qui ont contribué à rehausser la réputation de l’établissement en matière de soutien à la recherche.

Il y a des moments où les directeurs doivent faire preuve de courage pour soutenir leur équipe. Un de mes collègues a déjà refusé de demander aux professeurs de son département d’assumer une tâche liée aux admissions qui, à son avis, ne faisait pas partie de leurs responsabilités. Selon lui, il n’était pas approprié que les membres du corps professoral appellent leurs étudiants potentiels et il a refusé de les obliger à le faire. Son équipe lui en a été reconnaissante, puisqu’il était évident que d’autres directeurs n’en auraient pas fait autant.

Même si le rêve d’une collégialité générale semble illusoire à de nombreux directeurs, ils peuvent, en tant que dirigeants, donner le ton à l’ensemble de leur département. Ultimement, n’oubliez pas que vos relations comptent et que vous devez donner la priorité aux professeurs. Si vous prenez le temps d’apprendre à connaître les membres de votre équipe, de les encourager, de les responsabiliser et de les soutenir, vous arriverez peut-être, moyennant quelques efforts, à faire de ce rêve une réalité.

Diplômé du programme de leadership en enseignement de l’Université McGill, Richard Parker a été directeur du département de marketing de l’Université High Point, en Caroline du Nord, de 2009 à 2014. Il enseigne maintenant à l’Université Belmont de Nashville, au Tennessee.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *