Passer au contenu principal
Conseils Carrière

Conseils pour préparer une demande au CRSH et départager le vrai du faux

par TARA SIEBARTH | 25 JUILLET 17

Pendant la tenue du Congrès 2017, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a présenté une conférence dans le cadre de la Foire aux carrières intitulée « Bourses d’études et de recherche du programme Talent du CRSH » au cours de laquelle deux présentatrices, Melissa Dubreuil, gestionnaire par intérim du Portefeuille de la formation en recherche, et Stephanie Robertson, agente de programme, ont donné 10 conseils sur la manière de rédiger une demande de subvention au CRSH, et ont dissipé quelques-uns des mythes propagés sur le Web à propos du processus de demande.

10 conseils pour rédiger une demande gagnante au CRSH

1. Soyez clair

Faites en sorte que la demande que vous présentez soit concise, claire et sans fautes. La question de recherche, les objectifs, la méthodologie, les résultats escomptés et l’impact devraient tous être clairement énoncés. Évitez de vous exprimer dans un jargon technique, car les demandes sont évaluées par des comités multidisciplinaires.

2. Présentez vos réalisations

La portion dossier universitaire de la demande devrait contenir : les relevés de notes officiels (le cas échéant – ce n’est pas nécessaire pour les demandes de bourses postdoctorales) ainsi que toutes les publications, les prix et les distinctions. Vous devriez aussi démontrer que vous possédez d’excellentes aptitudes pour effectuer de la recherche universitaire avancée. Votre programme d’études ou vos travaux devraient illustrer leur contribution potentielle à l’avancement du savoir. Cette portion devrait aussi montrer que vous avez terminé vos études supérieures en temps voulu. Cependant, si des circonstances particulières sont responsables d’avoir interrompu ou retardé votre programme d’études actuel ou le précédent, le CRSH demandera au comité d’adjudication d’en tenir compte dans l’évaluation de votre demande.

3. Prenez votre temps

Lisez attentivement la description des possibilités de financement et les instructions pour présenter une demande. Bon nombre des questions que vous vous posez y trouveront une réponse. Le CRSH offre aussi à l’année un centre de ressources en ligne où se trouve une foire aux questions, et où sont abordés les éléments d’une demande. Il est aussi recommandé de commencer le processus de demande au plus tôt; il est fortement déconseillé d’attendre à la dernière minute. Le processus est complexe et il faut du temps pour procéder correctement.

4. Consultez les critères d’admissibilité des sujets de recherche

Les lignes directrices portant sur l’admissibilité des sujets de recherche se trouvent sur le site Web du CRSH, et devraient être attentivement examinées. La recherche proposée ou les activités connexes doivent principalement s’inscrire dans le cadre des sciences humaines. Les résultats escomptés de votre recherche devraient principalement viser à faire avancer la connaissance et la compréhension des individus, des groupes et des sociétés. Si vous proposez une recherche interdisciplinaire qui pourrait être plus adéquatement évaluée par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) ou les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), et que les lignes directrices n’indiquent pas clairement à quel organisme vous adresser, communiquez avec le CRSH qui pourra vous aider.

5. Avisez vos répondants

Communiquez avec vos répondants dès le début du processus de demande pour les aviser de la date limite pour présenter une demande. Il pourrait même être judicieux de leur donner une échéance devancée de quelques jours ou même d’une semaine de la vôtre afin de vous permettre d’avoir un peu de latitude en cas de retard imprévu de la part du répondant et de la lettre exigée. Rappelez-vous : vous risquez de ne pas être en mesure de présenter votre demande à temps s’il manque des lettres.

6. Obtenez des lettres d’appréciation

Vous devrez guider vos répondants et leur fournir l’information dont ils auront besoin pour écrire une bonne lettre d’appréciation. Il est important de leur fournir votre CV et votre proposition afin qu’ils soient mieux en mesure de faire valoir vos contributions. La lettre d’appréciation devrait appuyer l’information qui se trouve dans la demande, et insister sur vos compétences et vos réalisations passées. Toujours dans le but de les aider à rédiger une lettre personnalisée, mentionnez aussi à vos répondants les réalisations que vous souhaitez voir soulignées dans la lettre d’appréciation et qui insistent sur vos forces et vos attributs personnels comme votre participation à des activités universitaires, de mentorat ou de leadership. La lettre doit aussi démontrer que vous êtes de calibre supérieur et expliquer pourquoi vous devriez recevoir la bourse ou la subvention demandée. Essentiellement, la lettre doit préciser en quoi vous et votre projet de recherche vous distinguez des autres.

7. Faites le suivi

Ne vous gênez pas de faire le suivi auprès de vos répondants. Ils ont certainement un grand nombre de lettres à rédiger, alors n’hésitez pas à leur rappeler amicalement par courriel la date limite. Le CRSH recommande vivement de vérifier si vos répondants ont fait parvenir leurs lettres d’appréciation. Ayez aussi quelques noms supplémentaires de répondants au cas où l’un de vos choix se désiste ou ne puisse plus participer. Tous les documents requis doivent être joints à la demande pour qu’elle soit acceptée. Cette condition s’applique aussi aux demandes de bourses doctorales (sur support papier); le CRSH vérifiera le cachet de la poste sur les enveloppes, alors si vos lettres d’appréciation ne sont pas postées avant la date limite, votre demande sera jugée incomplète, et donc non admissible.

8. Choisissez votre comité de sélection

Savez-vous que les membres de comités de sélection font bénévolement ce travail pour le CRSH? Ils peuvent consacrer jusqu’à deux semaines de travail pour évaluer toutes les demandes qui leur sont assignées. Ce sont des professeurs, des chercheurs ou des doyens provenant de partout au Canada et de l’étranger. Le CRSH recrute les membres des comités en fonction des disciplines les plus populaires, et prête aussi attention à respecter une représentation équilibrée sur les plans de la langue, du genre et de la provenance géographique. Bien qu’il s’efforce de former des comités représentatifs, le CRSH ne peut garantir que votre demande sera examinée par un expert de votre domaine. C’est pourquoi il est si important d’éviter d’utiliser un jargon, des acronymes et une terminologie trop technique. Choisissez un comité de sélection en fonction de votre domaine d’études ou de recherche. Si vous ne savez pas lequel choisir, le personnel du CRSH ou de votre département pourra vous aider. Le CRSH recommande habituellement aux candidats, particulièrement à ceux des programmes multidisciplinaires, de consulter la liste des experts non universitaires qui feront partie des comités et de voir lesquels seraient les plus aptes à examiner leur demande. Ce qui clarifie souvent la question.

9. Faites une dernière vérification

Certaines possibilités de financement peuvent être hautement concurrentielles; vous êtes en concurrence contre les meilleurs au Canada et dans le monde entier. Sachez donc que le moindre détail peut faire une différence et placer votre demande au-dessus des autres. Il est donc recommandé de voir à ce que tout a été vérifié, que la demande est complète et qu’il n’y a pas d’erreurs de grammaire ou de coquilles.

10. N’hésitez pas à communiquer avec le CRSH

Le CRSH est là pour vous aider tout au long du processus de demande. Que ce soit par courriel ou par téléphone, le personnel se fera un plaisir de vous fournir le soutien dont vous avez besoin.

Les mythes concernant le processus de demande au CRSH

Certaines des difficultés éprouvées lors du processus de demande circulent sur Internet. La plupart du temps, le CRSH connaît ces forums, wikis et blogues où on en discute, et qui souvent véhiculent des idées fausses concernant le processus de demande du CRSH. En voici quelques-unes :

1. Le CRSH fournit une rétroaction sur les demandes individuelles.

Comme c’est indiqué dans la section Questions fréquentes du site Web du CRSH, en raison du grand nombre de demandes qu’il reçoit, le personnel ne peut fournir une rétroaction sur chaque demande. Les membres des comités ne fournissent pas non plus de commentaires concernant les forces et les faiblesses d’une demande. Dites-vous que les points que vous obtiendrez dépendent du nombre de demandes admissibles que votre comité a reçues, c’est une note relative et non absolue.

2. Les résultats sont envoyés par lots.

Il n’y a pas de stratégie dans l’envoi des résultats. Le CRSH n’envoie pas les résultats par lots, p. ex., les demandes acceptées ne sont pas envoyées à une date donnée, et les demandes rejetées à une autre date. L’organisme s’efforce de faire en sorte que les concours se déroulent aussi efficacement et rapidement que possible, et transmet les résultats dès que possible, en même temps. Les résultats sont annoncés sur le portail de recherche pour les bourses de maîtrise, sur ResearchNet pour les bourses d’études supérieures Vanier et les bourses postdoctorales Banting, et par courrier régulier pour les bourses doctorales et postdoctorales. Les candidats aux bourses doctorales qui ont fait une demande par l’entremise de la faculté des études supérieures de leur université ont accès aux résultats sur un site sécurisé et sont parfois avisés un peu plus tôt, soit dès que les résultats sont connus. Les résultats envoyés par la poste peuvent quant à eux prendre jusqu’à deux semaines.

3. Les taux de réussite varient selon les comités.

Les taux de réussite sont les mêmes dans l’ensemble. Prenons par exemple le Comité trois (qui comprend sociologie et anthropologie) et le Comité cinq (qui comprend gestion et science politique), tous deux ont les mêmes taux de réussite quel que soit le nombre de demandes qu’ils reçoivent. Ce qui importe c’est de choisir le comité le plus approprié pour examiner votre demande.

4. Les chances de succès dépendent de la manière dont la demande est présentée.

Dans le cas des bourses doctorales du CRSH, le processus de présélection reflète ce qui se fait à l’université. Que vous présentiez votre demande par l’entremise de l’université ou directement au CRSH, elle sera soumise à deux examens. Dans les deux cas, le processus est extrêmement concurrentiel.

5. Si on ne l’obtient pas la première fois, on ne l’obtiendra jamais.

Depuis 2012, environ 30 pour cent des candidats n’ayant pas obtenu de bourse doctorale lors de leur première demande en ont obtenu une lors de leur deuxième demande. Alors, ne vous découragez pas, continuez à présenter des demandes. En outre, le domaine précis de la recherche n’a pas d’influence sur les possibilités de financement.

6. L’évaluation d’une demande de bourse d’études ou de recherche varie selon qu’elle vise les études à l’étranger ou dans une université canadienne.

Dans le cas des bourses postdoctorales, un des critères d’évaluation porte sur la pertinence de l’endroit où la recherche est censée se faire. Ainsi, en examinant une demande, les membres d’un comité de sélection considéreront si le candidat a choisi le meilleur endroit pour effectuer sa recherche; s’il accroît ainsi ses réseaux de recherche; s’il a fait toutes ses études dans le même établissement. La mobilité est prise en considération, mais l’établissement n’a pas nécessairement à être situé à l’étranger pour permettre d’accroître les réseaux de recherche. Ce qui importe avant tout c’est d’expliquer pourquoi l’endroit que vous avez choisi est si important dans le cadre de votre recherche. Si vous proposez de faire votre recherche dans l’établissement où vous avez obtenu votre doctorat, vous devrez aussi expliquer ce choix.

Au niveau du doctorat, la pertinence de l’endroit où la recherche est censée se faire n’est pas évaluée par les membres des comités. En effet, à ce niveau, les candidats n’ont pas à être déjà admis dans un programme d’études avant de présenter une demande. L’évaluation porte sur le meilleur projet. Gardez toutefois en mémoire que, si vous présentez une demande de bourse doctorale ou postdoctorale du CRSH et que vous avez l’intention de profiter de la bourse dans un établissement étranger, vous devrez obtenir votre doctorat ou l’avoir déjà obtenu au Canada.

7. Ce n’est pas tant ce que tu connais, mais qui tu connais.

Les demandes de financement au CRSH sont évaluées par des experts de haut niveau dans leur domaine. Les recommandations de financement incombent aux comités de sélection et sont fondées exclusivement sur les critères d’évaluation établis. Ainsi, le personnel du CRSH assiste aux rencontres de sélection, écoute les discussions et voit à ce que les décisions soient prises en fonction des critères d’évaluation. Des observateurs du CRSH participent aussi; ce sont des professeurs provenant d’universités d’un peu partout au pays, qui assistent à ces rencontres, écoutent les discussions et rédigent ensuite des rapports. Il y a donc une importante surveillance. Le CRSH se préoccupe aussi de toute situation pouvant présenter un conflit d’intérêts. La question est envisagée en fonction de l’université et du département de l’étudiant au moment de la demande. On tente d’éviter ces situations avant d’assigner les dossiers aux membres des comités. En outre, conformément à la Politique sur les conflits d’intérêts et la confidentialité des organismes fédéraux de financement de la recherche, les membres des comités doivent déclarer tout possible conflit d’intérêts et, le cas échéant, l’examen du dossier est confié à un autre membre du comité.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *