Passer au contenu principal
Conseils carrière

Diversifier son enseignement à l’université par l’utilisation de plusieurs stratégies pédagogiques

Dans le contexte actuel, varier vos stratégies d’enseignement est une avenue pour susciter la motivation à apprendre de vos étudiant.e.s.

par ÉMILIE TREMBLAY-WRAGG | 30 SEP 20

Bien que vos étudiant.e.s amorcent généralement leur formation universitaire de manière positive, 32,8 pour cent d’entre eux abandonnent leurs études pendant la première année. Comme plusieurs l’ont démontré, la motivation est un déterminant important dans la persévérance et la réussite scolaires des étudiant.e.s universitaites. Or, selon certaines recherches, leur niveau de motivation tend à diminuer non seulement durant le semestre d’un cours, mais également entre le début et la fin du parcours. Si vous souhaitez contribuer à l’amélioration de cette situation, sachez que vous avez la possibilité d’agir sur l’un des facteurs de la motivation à apprendre de vos étudiant.e.s, notamment au regard du contexte d’apprentissage et d’enseignement. À cet effet, les choix de stratégies pédagogiques que vous utiliserez sont susceptibles d’avoir un effet sur leur motivation.

Dans le contexte actuel d’enseignement à distance, vous ressentez peut-être une certaine pression quant à l’adoption de pratiques pédagogiques innovantes, mais vous ne savez trop sur quel pied danser. Ce texte entend offrir quelques pistes de réflexion et idées inspirantes. Ces idées sont issues d’une étude multicas menée auprès de quatre enseignants universitaires qui ont utilisé plusieurs stratégies pédagogiques dans leur enseignement.

Diversifier son enseignement : pourquoi?

L’utilisation systématique d’une stratégie pédagogique unique tout au long d’un programme d’étude ou dans le cadre d’un même cours peut créer un effet de saturation chez les étudiant.e.s. Imaginez qu’on vous demande de travailler en apprentissage par projets dans tous les cours de votre programme d’études. Qu’il n’y ait jamais d’exposés, de résolution de problèmes, d’ateliers ou de séance de travail autonome… Vous deviendrez vous-même saturé de cette stratégie, c’est un peu ce qui se passe avec l’enseignement magistral en ce moment, qu’il soit à distance ou en présentiel. Ce n’est pas qu’une stratégie est meilleure qu’une autre, c’est plutôt que chacune d’entre elles permet d’atteindre des buts différents d’apprentissage et que, comme les apprenant.e.s n’ont ni les mêmes caractéristiques ni les mêmes besoins, le recours à une pluralité de stratégies pédagogiques permettrait non seulement d’enrayer la routine, mais également de favoriser la motivation à apprendre des étudiant.e.s.

Quelques exemples susceptibles d’inspirer votre pratique

Le jeu pédagogique

Faites jouer vos étudiant.e.s pour apprendre des notions à l’étude ou pour faire des retours sur des lectures. Vous pouvez faire des jeux-questionnaires en vous inspirant de jeux télévisés que les étudiant.e.s sont susceptibles d’apprécier (par ex. : Le Tricheur). Également, pour les préparer à un examen, tentez de faire la révision des notions sous forme de jeu de société que vous aurez créé dans lequel vous incluez des questions préparatoires à l’examen.

Le Jigsaw

Demandez d’emblée à vos étudiant.e.s de faire une recherche approfondie sur un contenu à apprendre, de façon individuelle et à l’extérieur des heures de cours. En classe, demandez-leur de se réunir avec ceux.celles qui ont étudié le même contenu qu’eux.elles pour en discuter. Puis, réunissez-les en groupe de base pour que chaque personne explique aux autres sa connaissance du contenu étudié. En classe virtuelle, vous pouvez créer vous-même les sous-groupes selon le logiciel utilisé, comme la fonctionnalité « salles de petits groupes » sur Zoom.

Le travail d’équipe en classe

Laissez du temps en classe pour les travaux d’équipe. Faites faire à vos étudiant.e.s un reportage, une préparation de budget, une ligne du temps à remplir, etc. Les possibilités sont infinies! Lorsque vous les faites travailler en équipe, osez formez vous-même les groupes de travail et varier les façons de faire en jumelant par exemple vos étudiant.e.s avec leurs coéquipiers de droite, de devant, ou en virtuel, divisez les étudiant.e.s de façon aléatoire en sous-groupes. Enfin, fournissez le matériel nécessaire à la réalisation de l’activité (crayons, affiches, textes préalablement ciblés, tableau blanc virtuel, etc.).

Présentation orale par les étudiants

Faites faire des recherches à vos étudiant.e.s et accordez du temps en classe pour la présentation des résultats. Évitez de faire tous les exposés au même cours, dispersez-les dans le temps. Prenez des notes, soyez à l’écoute et surtout, ne terminez pas en disant « bravo, au suivant! ». Posez des questions aux équipes, formulez aussi des pistes d’interprétation et adressez une question synthèse à l’ensemble des étudiant.e.s.

Apprentissage par problème ou étude de cas

Utilisez un cas que vous avez observé dans le cadre de vos activités de recherche ou de votre propre pratique pour illustrer un phénomène à l’étude. Vous pourriez également proposez à vos étudiant.e.s une situation problème qui les engagera dans une démarche complète de résolution de problème.

Le jeu de rôle

N’hésitez pas à sortir vos étudiant.e.s de leur zone de confort en leur demandant de se mettre à la place d’une personne en particulier dans le cadre d’une situation professionnelle que vous leur demanderez de reproduire. Ils seront ainsi invités à réfléchir aux gestes qu’ils poseraient dans le cadre de cette situation. Demandez-leur ensuite d’identifier les difficultés ressenties par chacun.e des acteur.tirce.s dans le cadre d’une plénière.

Le débat

Soumettez aux étudiant.e.s des phrases à deux groupes en lien avec votre sujet à l’étude. Les équipes se concertent afin d’exposer des arguments pour appuyer leur position préalablement définie par vous (pour ou contre).

L’exposé magistral ou interactif

Privilégiez l’exposé magistral ou interactif pour faire des retours sur des notions abordées lors des ateliers plutôt que pour « passer de la matière ». Durant ses exposés, différentes possibilités s’offrent à vous, tentez donc de les varier. Utilisez un diaporama, un schéma au tableau pour situer les liens entre différents concepts, une carte conceptuelle trouée où les étudiant.e.s doivent trouver les mots manquants, une ligne du temps, etc. Enfin, prévoyez des moments d’échanges et de questionnements et n’hésitez pas à raconter des anecdotes et donner des exemples concrets pour appuyer votre exposé.

Bref, enseigner à l’université, c’est faire preuve de créativité. Le contexte actuel d’enseignement à distance en période de pandémie requiert une adaptation de votre part pour l’ensemble de vos cours. Pourquoi ne pas profiter de cette période de réajustement pour varier vos stratégies d’enseignement en vous donnant des défis réalistes et en expérimentant de nouvelles stratégies pédagogiques à distance. Faites des sous-groupes sur Zoom, rendez vos étudiant.e.s actif.ve.s en leur proposant de nouvelles avenues de formation à distance. Dans ce cadre, soyez à l’affût du niveau de motivation de vos étudiant.e.s et réajustez-vous en conséquence. N’oubliez pas que vous êtes face à une diversité de profil d’étudiant.e.s et que de varier vos stratégies pédagogiques, à distance ou en présence, est une bonne façon de répondre aux besoins de chacun.e.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *