Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Le CV secret : un moyen de consigner les expériences dont on doute de la pertinence

Le CV secret ne contient pas les choses que vous voulez cacher, mais plutôt celles dont vous êtes fier, mais que vous ne savez pas comment présenter.

par LIZ KOBLYK | 25 MAR 19

Actuellement très populaire, le CV de ses échecs confirme que même les carrières les plus réussies contiennent leur part de faux pas et de coups durs (en anglais seulement). Ils ne sont toutefois pas les seuls à vous aider à concevoir votre carrière sous un nouvel angle. En transition professionnelle, vous pourriez également vous tourner vers le CV secret.

Le CV secret ne contient pas les choses que vous voulez cacher, mais plutôt celles dont vous êtes fier, mais que vous ne savez pas comment présenter. Il peut aussi comporter des expériences qui ne semblent pas pertinentes pour votre prochain emploi, mais qui revêtent une grande importance pour vous.

Si vous avez de la difficulté à produire un CV dans le cadre d’une réorientation professionnelle, le moment est venu de produire un CV secret. Écrire un CV pour un parcours professionnel jusqu’ici inexploré peut vous donner le syndrome de l’imposteur et l’impression d’occulter certains aspects de votre personnalité – parfois les plus intéressants. Vous avez consacré beaucoup de temps et d’efforts aux réalisations qui figurent sur votre dernier CV. Elles représentent les compétences que vous avez acquises et les relations que vous avez établies en cours de route. Résumer un mémoire en un seul point peut s’avérer difficile. Ne pas le mentionner, encore pire.

Aucune expérience n’est en réalité perdue. C’est pourquoi il est douloureux de les omettre : elles font partie de vous. Elles contribuent à votre perspective, à vos capacités et à votre travail, qu’elles figurent ou non sur votre CV ou que vous en parliez ou non lors de vos entrevues d’embauche.

En vous penchant sur chaque expérience qui figure dans votre CV, demandez-vous ce que vous voulez que votre prochain employeur sache de vous. Il se peut que vous ayez à réécrire la section concernant votre mémoire afin de vous concentrer sur le caractère indépendant du projet, sur votre aptitude à communiquer avec des gens dont l’expertise varie, sur les nombreux résultats de votre recherche ou sur des éléments importants dans le milieu universitaire – par exemple, le financement que vous avez obtenu.

La proposition principale de votre mémoire, sa méthodologie et son importance pour l’activité savante ne figureront probablement pas dans un CV destiné à l’extérieur du milieu universitaire. Plutôt que de considérer ces expériences comme « perdues », présentez les éléments qui peuvent être transférés. Et, pour l’instant, utilisez votre CV secret pour rendre hommage aux expériences importantes pour vous, mais difficiles à exprimer.

Les expériences répertoriées dans votre CV secret continueront de faire partie de vous, mais n’oubliez pas que vous serez toujours plus que la somme de vos expériences. Rendez-leur hommage, mais soyez toujours ouvert aux nouvelles possibilités.

Liz Koblyk est directrice associée du Wilson Leadership Scholar Award à l’Université McMaster.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »