Passer au contenu principal
Conseils carrière

L’importance de se doter d’un énoncé de mission professionnelle

L’énoncé de mission nous aide à structurer nos efforts.

par ELIZABETH WELLS | 18 DÉC 23

Je vous entends déjà soupirer : pas encore l’énoncé de mission. Le concept est partout, de l’entreprise à l’université, en passant par la cantine du coin. C’est probablement pour ça qu’on n’a pas tendance à le prendre au sérieux. Certains énoncés sont d’ailleurs si génériques (« offrir un excellent service à la clientèle ») qu’ils finissent par ne pas représenter grand-chose. Beaucoup ont aussi l’impression qu’il s’agit de nombrilisme chronophage parfois trop personnel. Pourquoi donc se doter d’un énoncé de mission dans notre vie personnelle ou même universitaire?

En fait, l’exercice peut être bénéfique à la fois sur les plans professionnel et personnel. D’abord, il permet de se pencher sur nos valeurs fondamentales, qui sont profondément personnelles. Il nous dévoile nos motivations premières, tout en faisant appel à notre créativité et à notre dynamisme, pour distinguer les actions que l’on pose par conviction de celles que l’on pose par obligation – il offre un moteur ancré dans nos valeurs pour dire « non » lorsque nécessaire. L’énoncé de mission peut guider nos priorités en matière de gestes, de tâches et d’efforts à réaliser, pour les faire correspondre à notre identité profonde. Il permet ainsi de trancher lorsque l’on doit décider où porter notre attention et où investir notre ressource la plus précieuse : notre temps. Nos objectifs (qu’il est bien utile d’élaborer) découlent de notre mission et lorsque tout semble futile, l’énoncé de mission peut nous rappeler ce qui nous motive dans notre travail.

N’est-ce pas déjà suffisant d’avoir une philosophie d’enseignement et un énoncé de recherche? Non, parce que la compréhension de nos valeurs et de notre identité doit passer par l’introspection; ce n’est qu’une fois qu’on a défini ces éléments que l’on peut avancer à l’étape suivante, soit, généralement, la définition de notre approche et de nos actions. On doit commencer par comprendre ce pour quoi on fait les choses. L’énoncé de mission est habituellement composé d’un ensemble d’affirmations qui établissent notre raison d’être personnelle et professionnelle. Quelques heures de réflexion dans un café ou un endroit tranquille, et on peut arriver à se comprendre soi-même et à réfléchir à des questions qui ne nous effleurent pas souvent l’esprit. Par exemple :

  • Quel legs voudrais-je laisser?
  • Que voudrais-je que mes étudiant.e.s et mes collègues du département et de mon domaine disent de moi à ma retraite?
  • Commençons par la fin : quelle serait la plus grande réalisation que j’aimerais accomplir au cours de ma carrière?
  • Que devrais-je changer ou surveiller chez moi? Quelles sont mes forces?
  • Mes valeurs (par exemple : inclusion, rigueur, réputation, compassion, etc.) correspondent-elles à mon approche d’enseignement, à mon travail de recherche et à mon implication dans le milieu universitaire?

L’énoncé de mission ne devrait pas être truffé de détails, mais concis et limité à l’essentiel. Voici quelle était, paraît-il, la mission de Gandhi :

Que mes matins commencent toujours par les résolutions suivantes en vue de la journée :

  • je ne craindrai personne sur Terre;
  • je craindrai uniquement Dieu;
  • je ne porterai pas de rancune envers qui que ce soit;
  • je ne subirai l’injustice de personne;
  • je vaincrai le mensonge par la vérité;
  • et lorsque je résisterai au mensonge, je tolérerai toute souffrance.

Évidemment, nous ne pouvons pas toutes et tous viser tant de grandeur et de telles aspirations sont peut-être un peu excessives quand on parle de donner un cours d’initiation à la psychologie, mais prenez réellement le temps de réfléchir à ce qui vous motive fondamentalement à accomplir ce dur métier.

L’énoncé de mission pour mes activités de recherche est le suivant :

Explorer les points de rencontre entre la vie humaine, la musique et l’interprétation de musique de façon à étoffer le savoir mondial et l’appréciation des œuvres musicales dans leur contexte. Par des écrits universitaires réfléchis et importants, faire connaître des œuvres inconnues ou méconnues, ou redéfinir de manière innovante et profonde la façon de voir certaines œuvres. J’ai pour mission de toujours améliorer mes compétences en pensée critique, en analyse et en rédaction afin de produire les contributions universitaires les plus pertinentes et intéressantes qui soient.

Voilà ce qui oriente mes priorités; ce genre d’énoncé peut influencer nos choix et la répartition de notre temps. Il peut faire renaître la motivation professionnelle. Il pourrait aussi vous donner envie de quitter le milieu, tout simplement. Et les deux options se valent. Il pourrait être intéressant de discuter avec vos proches de ce qui vous allume : souvent, leur perception est plus aiguisée que la nôtre. Vous pourriez aussi vous faire accompagner par un.e coach universitaire. En tout et pour tout, le processus ne vous prendra que quelques heures de votre précieux temps, mais il vous aidera de façon colossale et vous offrira du réconfort lors des journées difficiles.

Professeure d’histoire de la musique et de musicologie à l’Université Mount Allison, Elizabeth Wells a signé l’ouvrage The Organized Academic.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
University Affairs moderates all comments according to the following guidelines. If approved, comments generally appear within one business day. We may republish particularly insightful remarks in our print edition or elsewhere.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click to fill out a quick survey