Passer au contenu principal
Conseils carrière

Où trouver des bourses?

Un nouveau site Web simplifie la recherche de bourses financées par le gouvernement du Canada.

par PHILIP FINE | 22 FEV 10

La recherche de bourses financées par le gouvernement au Canada peut facilement piétiner. Bien entendu, certains noms comme Vanier, Fulbright et Commonwealth sont reconnaissables, mais qu’en est-il des autres? La réponse se trouve au Bourses.gc.ca, un site Web lancé en avril dernier dans le cadre d’un partenariat entre le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international (MAECI) et le Bureau canadien de l’éducation internationale (BCEI).

Ce site Web donne des renseignements complets sur les bourses d’études et d’entretien offertes par l’entremise de divers organismes de financement et des ministères ou sections du gouvernement.

« [Ce site Web] s’adresse à tous les Canadiens qui étudient à l’étranger et à tous les étudiants étrangers qui poursuivent leurs études au Canada », explique Neil Bakshi, gestionnaire du site et développeur Web au BCEI. Il ajoute que le site a été conçu dans un souci de convivialité et d’accessibilité à partir de tous les modes de connectivité et types de plateformes et d’appareils.

La convivialité du site se voit à la navigation. Il est divisé en trois sous-sections : étudiants et chercheurs, professeurs et établissements d’enseignement. Si un utilisateur sélectionne les bourses pour les étrangers, catégorie Étudiants et chercheurs, il verra s’afficher un menu déroulant de pays. En choisissant l’un deux, il verra combien de bourses d’études sont offertes aux habitants de ce pays. Par exemple, s’il choisit « Malte », 13 bourses apparaissent, toutes reliées à leurs sites Web respectifs. Cette liste comprend les bourses Trudeau et les bourses Canada-Europe. Si on choisit « France », 14 bourses s’affichent, entre autres les bourses d’études supérieures du Canada Vanier.

Grâce à la simplicité du site, les professeurs et les administrateurs peuvent trouver tout un éventail de bourses, voire en découvrir certaines dont ils ignoraient l’existence, comme les Bourses de recherche de doctorat du MAECI ou le Programme de bourses de recherche scientifique dans les laboratoires canadiens du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

Selon Melanie Katsivo, conseillère en programmes internationaux à l’Université Western Ontario, il est utile de disposer d’un seul site réunissant diverses bourses. « C’est un outil très précieux », affirme-t-elle.

L’une des principales tâches de Mme Katsivo consiste à aider les professeurs et les étudiants à mieux se renseigner au sujet des bourses disponibles. Lorsqu’un enseignant lui demande si une personne originaire de Roumanie par exemple est admissible à une bourse d’études, elle apprécie le fait de pouvoir simplement consulter le site Web et de voir ce qui s’offre à cette personne (15 bourses d’études).

Toutefois, pour Mme Katsivo, les bourses représentent bien plus que des occasions pour les universitaires d’étudier à l’étranger. Elles sont également un moyen pour l’université de nouer des relations à long terme avec d’autres établissements dans le monde. L’Université Western Ontario a récemment reçu du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) une subvention de 600 000 $ qui avait commencé par des bourses. Depuis 2005, 10 étudiants kenyans se sont rendus dans cet établissement dans le cadre de recherches sur les écosystèmes. Ce type de travaux à long terme avec les Kenyans a amené l’Université à demander des subventions de projets au CDRI.

« À court terme, les bourses d’études exigent beaucoup d’énergie. Bien sûr, l’étudiant en profite, mais je conseille à chacun de se demander ce qu’il envisage à long terme avec ces établissements », déclare-t-elle.

Ce conseil va de pair avec les objectifs que fixe le gouvernement pour ses programmes de bourses, c’est-à-dire accroître les échanges en recherche et, dans le cas du gouvernement, cibler certaines régions commerciales. En avril dernier, le premier ministre Stephen Harper a annoncé la création du Programme canadien des futurs leaders dans les Amériques, qui offrira 1 600 nouvelles bourses d’études à des étudiants admissibles des Caraïbes, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, ou à ceux qui partent y étudier. Si vous désirez obtenir un complément d’information, le site bourses.gc.ca consacre une page à ce programme. On y décrit les différents types de bourses d’études offertes, les critères d’admissibilité, ainsi que le processus de demande.

Mme Katsivo affirme toutefois que le site n’est pas complet. Elle trouve encore utile de consulter les sites des organismes subventionnaires fédéraux (Instituts de recherche en santé du Canada, Conseil de recherches en sciences humaines, et CRSNG). Elle recommande également de consulter le site Web de l’ambassade de chaque pays afin de voir les bourses d’études qui sont offertes et ne sont peut-être pas affichées sur le site Web du BCEI.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Dr OBLE Yao Narcisse / 26 July 2012 at 05:33

    Je voudrais par cette note marquer un sentiment de gratitude et d’encouragement à tous les donateurs de bourses de recherche. Je souhaiterais les exhorter à plus s’intéresser au continent africain plus enclin aux problèmes de développement.