Passer au contenu principal
Conseils carrière

Préparer une demande de bourse du CRSH

Savoir s’y prendre.

par ADAM CHAPNICK | 11 JUIN 12

C’est assez cruel. Vous commencez votre programme d’études aux cycles supérieurs en septembre, et en octobre, on s’attend à ce que vous présentiez une demande de premier ordre pour une prestigieuse bourse de doctorat du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Rédiger la demande exige une sérieuse réflexion, et même si vous n’obtenez pas la bourse cette fois, tout ne sera pas perdu puisque vous aurez acquis ce faisant une connaissance accrue de votre projet. Le soutien d’un superviseur approprié renforcera votre demande, mais il n’est pas essentiel. Votre objectif consiste à vous présenter comme jeune chercheur sérieux, motivé et bien organisé.

Voici une décomposition des principales sections de la demande de bourse, accompagnée de conseils qui devraient faire en sorte que votre demande se retrouve sur le dessus de la pile.

1. Diplômes et attestations

Dans cette section, accompagnant vos relevés de notes officiels qui devraient être commandés dans les plus brefs délais, vous pouvez inscrire jusqu’à six bourses d’études ou prix déjà obtenus.

Sachez que vous pouvez obtenir une bourse sans avoir obtenu de prix ou de bourse auparavant, alors n’abandonnez pas si vous n’en avez qu’un ou deux à inscrire, ou même pas du tout. Parmi ceux que vous avez déjà obtenus, donnez la priorité aux bourses ou aux prix d’envergure nationale (y compris les récompenses pour meilleur article présenté lors d’une conférence ou meilleur article publié dans une revue) avant les prix d’envergure provinciale, et la priorité aux prix accordés par l’université avant ceux d’un département. Les plus récents devraient aussi avoir préséance sur les plus anciens, à moins qu’il ne s’agisse de prix de valeur moindre.

2. Programme d’études

C’est la section qui déterminera si votre demande sera acceptée ou rejetée, alors consultez votre superviseur ou votre mentor régulièrement lorsque vous préparez votre proposition. Si votre superviseur n’a pas récemment obtenu de bourse de recherche du CRSH, soumettez une version préliminaire de votre demande à un professeur qui est titulaire de subvention. Finalement, assistez à tous les ateliers sur la rédaction d’une demande que propose votre université ou le CRSH.

Selon mon expérience comme candidat et comme évaluateur de concours au CRSH, les examinateurs réagissent favorablement :

  • à une recherche intéressante, utile et réalisable qui aura un impact dans le domaine;
  • à un horaire réaliste (indiquant idéalement une date d’achèvement qui précède le terme de la bourse);
  • à un projet qui est adapté à l’endroit où vous étudiez (ne proposez pas d’étudier l’histoire de la Colombie-Britannique si vous êtes à Halifax);
  • à une proposition rédigée en langage clair et sans jargon – n’oubliez pas que le comité de sélection final est interdisciplinaire. (À titre d’essai, demandez à un ami ou à un parent hors du milieu universitaire de lire votre proposition. Si cette personne ne comprend pas, il faut la réécrire.)

3. Expérience universitaire et professionnelle

Concentrez-vous sur ce qui est pertinent. Les publications universitaires en premier, ensuite les communications présentées à des conférences et évaluées par des pairs. Vient ensuite l’assistanat à la recherche ou à l’enseignement. Des critiques de livre, des conférences publiques et d’autres publications évaluées par des pairs, peuvent être inscrites pas la suite. Il n’y a aucun mal à indiquer que vous avez organisé une conférence, présidé un groupe d’experts, ou participé à un comité de lecture pour des articles révisés par les pairs.

4. Lettres d’appréciation

Normalement, votre superviseur devrait vous écrire une lettre d’appréciation. Sinon, son désistement pourrait être interprété par le comité comme un vote de non-confiance.
Gardez à l’esprit que vous serez évalué en fonction de vos pairs. Si vous avez le choix (si vous n’avez pas rédigé de mémoire de maîtrise, vous ne pouvez pas demander à ce superviseur) demandez à un professeur qui vous placera au sommet de sa liste. Consultez l’article « Comment demander une lettre de recommandation » pour obtenir d’autres conseils sur le choix de votre répondant.

5. Évaluation départementale

Cette évaluation est entièrement hors de votre contrôle, mais sachez que plus votre conduite auprès du secrétariat du département sera professionnelle, plus le comité pourra vous évaluer avec objectivité.

Voici mes deux derniers conseils :

  • Lisez attentivement la trousse de demande et suivez les directives à la lettre. Assurez-vous que les marges et la taille de la police indiquées sont respectées, ainsi que le nombre de mots et l’espace utilisé. N’envoyez pas trois lettres d’appréciation si on vous en demande deux. Si des circonstances particulières s’appliquent à votre demande, suivez les règles stipulées dans la section Pièces jointes admissibles pour expliquer votre situation. Relisez votre proposition et demandez à quelqu’un d’autre de la relire aussi. Une erreur d’inattention peut vous coûter la bourse au profit d’un autre candidat de même force que vous.
  • Remplissez votre demande tôt afin de donner le temps à votre superviseur de la lire et de vérifier qu’il n’y manque rien. Une demande incomplète sera rejetée à l’échelle du département.

En résumé, le processus de demande de bourses de doctorat du CRSH est stressant et exigeant, mais on ne peut l’éviter. Toutefois, si vous suivez ces conseils de base, vous aurez l’assurance d’avoir fait tout ce qu’il faut pour rendre votre demande la plus attrayante possible.

Bonne chance!

Adam Chapnick est directeur adjoint de l’éducation au Collège des forces canadiennes et professeur agrégé au département d’études de la défense du Collège militaire royal du Canada. M. Chapnick tient à remercier Patricia Roy, professeure émérite au département d’histoire de la University of Victoria, pour ses conseils dans la rédaction du présent article.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *