Passer au contenu principal
Matière à réflexion

Un curriculum vitæ universitaire qui vous rendra un fier service

Que vous hésitiez ou non à faire carrière à l’extérieur du milieu universitaire, vous avez intérêt à considérer votre curriculum vitæ comme un relevé de vos activités.

par ERIN CORBER | 12 JUILLET 22

Dans une publication récente sur LinkedIn, je me suis intéressée au curriculum vitæ universitaire, soit un relevé de vos réalisations, de vos contributions et de vos travaux durant votre parcours scolaire. En plus de vous ouvrir des perspectives d’emploi, un CV bien ficelé vous aide à explorer différentes stratégies de cheminement professionnel et d’apprentissage par l’expérience, que ce soit à l’université ou hors campus.

Étoffez, mettez à jour et redéfinissez vos contributions à l’aide de sous-catégories créatives et descriptives : votre CV vous aidera à vivre une expérience d’enseignement, de recherche et de service à la collectivité enrichissante dans le cadre de vos études supérieures. En facilitant le suivi, la planification, le brassage d’idées et l’expérimentation, votre CV joue un rôle essentiel pour vous aider à imaginer, à explorer et à préparer votre carrière, que ce soit à l’université, à l’extérieur ou dans l’intéressant monde du travail qui s’impose entre les deux.

Voici différentes façons de concevoir, de bâtir ou de remanier votre CV, que ce soit au premier jour de votre maîtrise ou à quelques semaines de la soutenance de votre thèse.

Le partenaire de planification : le CV universitaire a une forme bien établie, peu importe la discipline. Il doit préciser les composantes de base ou « piliers », soit la recherche, l’enseignement et le service à la collectivité. En créant des catégories et des sous-catégories pertinentes, vous mettrez en lumière vos expériences en lien avec ces piliers. Faites par exemple ressortir par la variété des bourses et récompenses reçues en distinguant les bourses fondées sur le mérite, le financement obtenu pour des activités de recherche et des bourses de voyage. Surtout, votre CV universitaire peut vous encourager à approfondir certains types d’activités (enseignement), de travaux (recherche) et de contributions (service à la collectivité) pendant une période définie, comme une session ou une année. Examinez votre CV et posez-vous ces questions : quel aspect pourriez-vous étoffer? Qu’avez-vous envie d’essayer? Sur quels domaines de pratique et quels champs de compétences voudriez-vous vous concentrer cette année?

Le générateur d’idées : les publications et les conférences ne représentent que deux grandes catégories de contributions à la recherche. En définissant des catégories plus créatives ou ciblées, vous pourriez donner lieu à des idées stimulantes en matière de recherche et de mobilisation des connaissances. Réfléchissez à la façon dont vous avez récemment communiqué vos résultats de recherche; ces réalisations, leur auditoire ou leur contexte vous permettent-ils de dégager une tendance? Par exemple, si vos recherches sont surtout applicables au milieu universitaire ou à une entité donnée, diversifiez votre profil en présentant vos travaux à des auditoires s’écartant de votre champ de spécialisation, ou à d’autres organismes de recherche ou d’élaboration de politiques. Aimeriez-vous essayer quelque chose de nouveau, présenter vos travaux à différents auditoires, employer d’autres méthodes et outils ou tisser des liens avec des chercheurs et des collaborateurs? Votre CV peut vous aider à imaginer et à concrétiser ces expériences, puis à souligner les aptitudes qu’elles font ressortir.

Le journal d’enseignement (et d’apprentissage) : l’enseignement occupe une part importante du profil universitaire, mais ce ne sont pas tous les étudiants aux cycles supérieurs qui donneront leur propre cours. En tenant à jour une liste de vos activités auprès des étudiants (comme le mentorat, la supervision ou le tutorat), vous rendrez compte de vos contributions à l’apprentissage des étudiants sur le campus. Apprivoisez cet aspect de votre profil et servez-vous de votre CV pour trouver des manières d’explorer l’enseignement; vous pourriez devenir assistant, monter ou donner un cours dans votre département, ou créer des occasions d’enseignement et d’apprentissage (p. ex., organiser un séminaire où les étudiants aux cycles supérieurs présentent leurs travaux aux étudiants de premier cycle, ou animer des ateliers ou des tables rondes facilitant l’acquisition de compétences). Et qu’en est-il de l’enseignement à l’extérieur de l’université? Les possibilités sont presque illimitées, et votre CV peut vous aider à transposer vos aptitudes hors campus.

Le créateur de profil : les étudiants aux cycles supérieurs considèrent parfois leur passage à l’université comme une simple « éducation ». Ils ont tort; ils font bien plus qu’« étudier ». Impliquez-vous dans le milieu universitaire et dans les organisations de votre département pour renforcer le pilier « service à la collectivité » de votre CV. Il s’agit d’une preuve éloquente de votre capacité à collaborer à des projets et à les gérer, à concevoir des plans, à diriger des équipes et à siéger à des comités en tant que postdoctorant ou professeur potentiel. De plus, ces expériences et ces aptitudes aisément transférables témoignent de vos préférences, de vos intérêts et de vos forces. Vous pouvez également renforcer le pilier de service à la collectivité de votre CV en ciblant les activités favorisant l’apprentissage par l’expérience réalisées à l’extérieur de l’université. Pensez à créer des sous-catégories, et imaginez de nouvelles manières de vous investir, d’acquérir des compétences, de bâtir des réseaux et d’explorer des voies d’avenir hors campus.

Que vous hésitiez ou non à faire carrière à l’extérieur du milieu universitaire, vous avez intérêt à considérer votre CV comme un relevé de vos activités courantes. Voyez-le comme un document qui vous aidera à décrire vos expériences et vos forces, et à aller de l’avant dans le milieu universitaire. Si vous réfléchissez avec soin aux catégories de votre CV et à votre démarche, il vous aidera à définir un profil qui rayonnera en dehors du milieu universitaire; vous pourrez ainsi rédiger un CV professionnel qui fera ressortir vos compétences et la valeur que vous ajouterez à un poste en dehors de la sphère universitaire. Et surtout, un CV universitaire vous amènera à explorer de manière créative les façons dont vous pouvez mettre votre expertise, vos compétences et vos intérêts à contribution dans un des nombreux postes qui émergent d’un monde du travail en constante évolution.

À PROPOS ERIN CORBER
Erin Corber
Erin Corber est conseillère en orientation pour les étudiants aux cycles supérieurs au Service de planification de carrière (CaPS) de l’Université McGill, en plus d’être artiste et illustratrice pigiste. Elle détient un doctorat en histoire européenne contemporaine de l’Université de l’Indiana.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.