Passer au contenu principal

Lettres du numéro de juillet-août 2020

 

La construction sociale de la réalité

L’objectivité des journalistes n’existe pas, parce qu’elle ne peut pas exister, ni celle d’ail-leurs de n’importe qui à l’écoute des conférences de presse (« Les conférences de presse télévisées et la construction sociale de la réalité », par Yves Laberge, Affaires universitaires en ligne, le 27 mai). Chacun écoute ce qu’il entend ou observe ce qu’il voit en toute bonne foi, mais il le fait iné-vitablement à partir de ses propres schèmes de référence façonnés par ses intérêts, sa formation, ses valeurs, ses convictions, ses expériences pas-sées, etc. Comme tous les êtres humains, les jour-nalistes con struisent des récits différents à partir des mêmes événements dont ils sont témoins ou acteurs, ce qui les expose parfois à l’erreur, mais sans qu’on ne puisse à peu près jamais taxer leurs propos de « vérités » ou de « mensonges ». Bravo M. Laberge pour ce texte de sensibilisa-tion très pertinent. Il faudra récidiver…

Pierre Cossette
M. Cossette est professeur associé au Département d’organisation et ressources humaines de l’Université du Québec à Montréal.