Passer au contenu principal
En Marge

Comment rendre un article scientifique intéressant

par LÉO CHARBONNEAU | 15 JAN 09

L’article de mon blogue précédent portait sur le manque de journalistes scientifiques à temps plein au Canada. J’aimerais poursuivre sur cette lancée en parlant cette fois de ce qui rend un article de recherche intéressant.

Chaque semaine, je lis des dizaines d’articles sur la recherche universitaire affichés sur les sites Web des universités, mentionnés dans des communiqués de presse ou publiés dans des revues spécialisées ou dans d’autres médias. Je dois avouer que bon nombre d’entre eux me laissent complètement indifférent.

Je ne critique absolument pas la qualité de la recherche ni le dévouement ou le professionnalisme des chercheurs. La plupart des chercheurs universitaires que j’ai interviewés au fil des ans sont passionnés par leur travail, et c’est là le défi : communiquer cette passion par l’entremise d’un article.

La plupart des reportages sur la recherche universitaire contiennent de nombreuses précisions, tentent à tout le moins d’expliquer les répercussions – p. ex. pourquoi nous devons faire attention – et reconnaissent consciencieusement la participation de tous les intervenants. C’est bien, mais il ne faut pas perdre de vue qu’un récit – puisque c’est bien ce dont il s’agit ici – doit avant tout être intéressant. Où se situent l’intérêt humain, les enjeux, les pièges, la courbe dramatique de l’histoire?

Qui sont les acteurs? Certains chercheurs ont de la difficulté à parler d’eux-mêmes. Pourtant, il s’agit bien d’une activité humaine, à laquelle participent de vraies personnes! Je veux connaître leur personnalité, ce qui les pousse à passer un nombre incalculable d’heures dans un labo ou sur le terrain, à la quête du savoir.

Revenant au thème de mon dernier blogue, j’ajouterai que les bons journalistes scientifiques chevronnés savent tout cela. Les communicateurs de la recherche peuvent aussi aider les journalistes à déceler les éléments d’une découverte ou d’un résultat scientifique qui permettront d’en faire une histoire captivante.

Permettez-moi de citer un exemple tiré d’Affaires universitaires qui, à mon avis, illustre bien mon propos : l’article « Passer le flambeau » de Michael Smith, publié dans le numéro de février 2005 du magazine. Il semble que cet article en ait séduit plusieurs, puisqu’il a remporté la Médaille d’excellence sanofi pasteur en journalisme dans le domaine de la recherche médicale cette année-là. L’article nous avait été proposé par la communicatrice de la recherche Mary Anne Beaudette du bureau de transfert de la technologie de la Queen’s University, PARTEQ Innovations.

Selon vous, qu’est-ce qui rend un article de recherche intéressant? Faites-moi parvenir des exemples; je serai heureux de les présenter à nos lecteurs. Si vous connaissez des sujets de recherche qui n’ont pas encore été couverts, c’est encore mieux! Faites-nous en part et nous tenterons d’en faire de vraies bonnes histoires.

À PROPOS LÉO CHARBONNEAU
Léo Charbonneau
Léo Charbonneau is the editor of University Affairs.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.