Passer au contenu principal
En Marge

Élection fédérale : évaluation des prévisions

par LÉO CHARBONNEAU | 16 OCT 08

Le nombre de sièges décrochés par chaque parti fédéral à l’occasion des élections du 14 octobre étant connu, il est désormais possible d’évaluer la justesse des prévisions de l’Election Stock Market de la University of British Columbia et du Federal Election Tracker du Laurier Institute for the Study of Public Opinion and Policy (LISPOP) de la Wilfrid Laurier University, qui se sont intéressés au scrutin. Précisons que les sites de l’un et l’autre sont exclusivement en anglais. L’Election Stock Market permet à ses acteurs d’investir leurs propres fonds dans l’achat de titres financiers représentant les partis politiques, qu’ils peuvent ensuite revendre. Le Federal Election Tracker du LISPOP procède d’une façon plus classique, dressant ses prévisions à partir des derniers sondages d’opinion. Les deux ont surestimé les gains des libéraux et sous-estimé ceux des conservateurs. Leurs prévisions se sont par contre révélées plus justes en ce qui concerne le NPD et le Bloc Québécois. Au total, le LISPOP s’est trompé de 30 sièges et la University of British Columbia de presque autant, soit 29. Lors des élections fédérales de 2006, par contre, le premier s’était trompé de 50 sièges, mais la seconde de seulement 15. Il semblerait donc que le fait que de l’argent soit en jeu contribue à l’efficacité des prévisions électorales.

À PROPOS LÉO CHARBONNEAU
Léo Charbonneau
Léo Charbonneau is the editor of University Affairs.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.