Passer au contenu principal
En Marge

Interruption des audiences du Sénat sur l’éducation postsecondaire

Compte tenu de la prorogation du Parlement, le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie est dissous.

par LÉO CHARBONNEAU | 11 JAN 10

Comme de nombreux Canadiens, je suis troublé par la décision du premier ministre Stephen Harper de proroger le Parlement. Cela me semble une atteinte à notre démocratie parlementaire.

Cette décision entraîne également des conséquences concrètes pour l’éducation postsecondaire. Le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie a entrepris l’automne dernier des audiences sur l’accessibilité aux études postsecondaires au Canada. Au 10 décembre dernier, le Comité avait tenu quatre réunions, et il prévoyait se réunir jusqu’à 20 fois au total.

À la lecture des procès-verbaux de ces quatre premières rencontres, je conclus qu’elles étaient très productives et instructives (voir les liens ci-dessous). Mais en raison de la prorogation du Parlement, tous les comités (y compris ceux du Sénat) sont dissous, et leurs travaux, interrompus.

Beaucoup s’attendent à ce que le premier ministre affecte sous peu des candidats conservateurs à cinq sièges libres au Sénat, donnant à sa formation une majorité de voix à la Chambre haute (51 conservateurs, 49 libéraux et cinq progressistes-conservateurs ou indépendants). Il se peut que je me trompe, mais puisque la balance penchera alors en faveur des conservateurs, l’examen de la situation de l’éducation postsecondaire ne sera probablement pas ramené lorsque les activités du Sénat reprendront (les paramètres de l’étude ont été établis par Catherine Callbeck, sénatrice libérale pour l’Île-du-Prince-Édouard, et le Comité était présidé par le sénateur libéral de Toronto Art Eggleton). Quel dommage!

Pour que les travaux n’aient pas été effectués en vain, voici, en ordre chronologique, les liens vers les comptes rendus des délibérations du défunt Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie en ce qui concerne l’accessibilité à l’éducation postsecondaire.

7 oct. (Témoins : Paul Cappon, président-directeur général, Conseil canadien sur l’apprentissage; Paul Davidson, président-directeur général, Association des universités et collèges du Canada (AUCC); Herb O’Heron, directeur, Division de la recherche, AUCC; Patrice de Broucker, chef, Indicateurs de l’éducation, Statistique Canada.)

8 oct. (Témoins : Marc Frenette, Division de l’analyse sociale, Statistique Canada; Richard E. Mueller, professeur d’économie, University of Lethbridge; Ross Finnie, professeur, École supérieure d’affaires publiques et internationales de l’Université d’Ottawa.)

5 nov. (Témoins : Ben Levin, professeur, Institut d’études pédagogiques de l’Ontario de la University of Toronto et ancien sous-ministre ontarien de l’éducation.)

10 déc. (Témoins : Kathleen Keenan, directrice générale de l’éducation, Affaires indiennes et du Nord Canada; Roberta Jamieson, présidente-directrice générale, Fondation nationale des réalisations autochtones (FNRA); Noella Steinhauer, FNRA; Jaden Keitlah, président, Caucus national des Autochtones de la Fédération canadienne des étudiantes et des étudiants.)

À PROPOS LÉO CHARBONNEAU
Léo Charbonneau
Léo Charbonneau is the editor of University Affairs.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.