Passer au contenu principal
EN MARGE

Le papier est mort, vive le papier!

Même si de plus en plus d’universités abandonnent l’édition papier de leur journal, il n’est pas dit que le papier n’ait pas d’avenir.

par LÉO CHARBONNEAU | 15 AVRIL 15

Le journal Forum de l’Université de Montréal est à ce jour le tout dernier hebdomadaire de format tabloïde à avoir annoncé l’abandon de son édition papier, prévue pour septembre. Bien d’autres l’ont précédé, comme le journal Bulletin de l’Université de Toronto, dont la parution sur papier a cessé dès 2011, ou encore les journaux UBC News de l’Université de la Colombie-Britannique et The Bulletin de l’Université du Manitoba, qui ont mis fin à leurs éditions papier en 2013.

Signalons que tous ces journaux sont publiés par les équipes de communication des universités concernées. Il ne s’agit pas de journaux étudiants. Ce ne sont pas non plus des hebdomadaires au sens strict : la plupart d’entre eux ne sont publiés chaque semaine qu’à certaines périodes de l’année, et la plupart ne comptent en réalité que 18 à 20 numéros annuels. Dès l’arrêt de leur publication papier ou avant même qu’elle n’ait lieu, leur contenu a migré vers des sites d’information en ligne plus étoffés.

Au moment du passage de son journal au tout numérique, l’Université de la Colombie-Britannique avait indiqué que cela permettrait « de publier davantage d’articles chaque semaine, de proposer des contenus multimédias, d’accentuer l’interaction avec les lecteurs et de favoriser le rayonnement du journal à l’étranger ». L’Université du Manitoba avait pour sa part indiqué que son choix d’opter pour un site d’information numérique était dicté par « la mutation de l’ensemble des médias d’information. Les sites d’information pratiquent désormais la publication en temps réel. Ils proposent des contenus multimédias, ainsi que diverses possibilités d’interaction et de participation. »

Ancienne journaliste au Devoir et actuelle directrice des publications du Bureau des communications et des relations publiques de l’Université de Montréal, Paule des Rivières admet assister avec un pincement au cœur à la disparition de l’édition papier de Forum. « Le nier serait mentir », écrit-elle. Je comprends son sentiment, mais il est indéniable que la plupart des journaux papier de ce type n’ont plus guère d’utilité.

Déjà en 2011, dans un article intitulé « La fin des journaux universitaires », j’avouais ne jeter qu’un rapide coup d’œil à l’édition papier du journal Forum de l’Université de Montréal quand je la recevais. Pourquoi? « Parce que j’avais déjà reçu le bulletin électronique quelques jours auparavant avec des liens vers le contenu intégral en ligne. Je dois dire que cette façon de recevoir les nouvelles des universités me plaît. » En réalité, la plupart des universités publient désormais un bulletin d’information électronique par courriel hebdomadaire, ou même quotidien, contenant les dernières nouvelles du campus.

Tous les journaux universitaires sur papier n’ont pas encore disparu au profit du numérique, mais ce n’est peut-être qu’une question de temps. Parmi ceux dont la publication se poursuit, selon une fréquence plus ou moins régulière, figurent la Gazette de l’Université Memorial, Le Fil de l’Université Laval, la Gazette de l’Université Queen’s, On Campus News de l’Université de la Saskatchewan, et Western News, de l’Université Western. Western News est à ma connaissance le seul journal d’une université canadienne où figure régulièrement de la publicité payante, ce qui aide de toute évidence au maintien de sa publication sur papier.

Vous vous demandez sans doute ce qui en est d’Affaires universitaires? C’est très simple. Nous continuons à publier 10 numéros papier par année, et n’avons pas l’intention d’arrêter. Je tiens à souligner qu’un magazine est très différent d’un journal hebdomadaire. Un journal hebdomadaire n’est en effet qu’un outil d’information élémentaire. Par comparaison, un magazine comporte une mise en page et un graphisme plus soignés, un papier de meilleure qualité et un contenu visuel plus fouillé. Comme l’écrivait récemment une rédactrice en chef : « Les éditions papier ne sont pas mortes. Elles sont plutôt devenues un luxe ». Un ouvrage paru ce mois-ci, intitulé Print is Dead. Long Live Print (Le papier est mort, vive le papier) véhicule un point de vue similaire.

À PROPOS LÉO CHARBONNEAU
Léo Charbonneau

En 2000, Léo Charbonneau est entré au service d’Affaires universitaires comme rédacteur principal et a été nommé rédacteur en chef adjoint trois ans plus tard. Il a travaillé 10 années au Medical Post à titre de chef de la rédaction et réviseur de chroniques à Montréal. C’est lui qui a proposé de rédiger le blogue officiel d’Affaires universitaires, En marge, en partie pour se rapprocher du lectorat.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. Louis-Eric Trudeau / 23 April 2015 at 1:27 pm

    La disparition de la version papier de Forum est bien dommage. Pour moi, et je suis certain que je ne suis pas le seul, bien que je jette un coup d’œil rapide au grands titres du bulletin électronique lorsque je le reçois par courriel, je n’ai pas le temps lorsque je suis au travail de lire des articles de Forum au complet. Je prenais donc une copie papier que je regardais à temps perdu à la maison. Ma copie papier traînait aussi à la maison, agissant ainsi comme une carte de visite et une publicité gratuite pour l’Université de Montréal. Avec la disparition de la version papier, je crois bien l’Université de Montréal perdra cette carte de visite et que ce sera terminé pour moi de lire des articles de Forum.

« »
--ph--