Passer au contenu principal

Carte des projets financés par le FIS dans les établissements postsecondaires

Un aperçu de la répartition du financement du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires par projet, par établissement et par province.

par NATALIE SAMSON | 23 AOÛT 18

Vous souvenez-vous du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires (FIS-EPS)? Annoncée dans le budget fédéral de 2016, cette initiative de deux milliards de dollars offrait un financement à court terme à des projets d’infrastructure déjà en cours dans les universités, les collèges et les cégeps du pays. Pour être admissibles, les projets devaient améliorer « la durabilité environnementale des infrastructures liées à la recherche et à l’innovation », accroître « la superficie ou la qualité des installations de recherche et d’innovation » ou accroître « la superficie ou la quantité des installations d’enseignement spécialisé dans les cégeps ». Comme le Fonds ne couvrait que jusqu’à 50 pour cent des coûts admissibles, les projets devaient obtenir un financement de contrepartie du gouvernement de leur province ou territoire ainsi que de sources comme les gouvernements municipaux, les partenaires de l’industrie ou les donateurs privés.

Les projets financés par le FIS-EPS devaient être terminés au plus tard le 30 avril 2018, mais Innovation, Sciences et Développement économique a reporté la date butoir au 30 novembre, sous certaines conditions.

Comme de nombreux projets sont maintenant terminés ou sont sur le point de l’être, Affaires universitaires a décidé d’examiner comment les fonds ont été distribués. Les icônes sur la carte ci-dessous représentent des établissements postsecondaires qui ont reçu du financement du FIS-EPS. Cliquez sur l’une d’entre elles pour obtenir un complément d’information sur les projets de l’établissement.


Cliquez ici pour obtenir la carte en plus grand format.

Le FIS-EPS en chiffres

Quelque 299 projets dans 63 universités et 99 collèges, cégeps et établissements polytechniques ont été financés par le FIS-EPS. L’Université de Montréal a reçu 131,4 millions de dollars, soit plus que tout autre établissement. Elle a également reçu le financement le plus important pour un seul projet – plus de 84,2 millions de dollars pour la construction sur son campus d’Outremont d’un complexe des sciences dont le coût total est estimé à plus de 348 millions de dollars. L’Université de Toronto arrive bonne deuxième dans les deux cas, ayant été approuvée pour un financement de plus de 83,7 millions de dollars destiné entièrement à son projet de renouvellement de laboratoires Lab Innovation for Toronto.

L’Université de Calgary (78,2 millions), l’Université McGill (70,7 millions) et l’Université de l’Alberta (56,2 millions) complètent la liste des cinq établissements ayant reçu le financement le plus élevé dans le cadre du FIS-EPS.

À l’échelle provinciale, l’Ontario a reçu la plus grande part du financement avec plus de 783 millions de dollars pour 71 projets dans 50 établissements; le Québec a reçu plus de 384 millions de dollars pour 99 projets dans 47 universités, collèges et cégeps; et la Colombie-Britannique a reçu la troisième somme la plus importante, soit plus de 253 millions de dollars pour 30 projets dans 22 établissements et centres de recherche affiliés.
Voici la ventilation complète des fonds par province :

    • Alberta, 234 621 119 $ pour 49 projets dans 16 établissements
    • Colombie-Britannique, 253 526 490 $ pour 30 projets dans 22 établissements
    • Île-du-Prince-Édouard, 10 416 981 $ pour huit projets dans deux établissements
    • Manitoba, 77 748 408 $ pour sept projets dans cinq établissements
    • Nouveau-Brunswick, 48 750 979 $ pour huit projets dans cinq établissements
    • Nouvelle-Écosse, 131 300 121 $ pour six projets dans quatre établissements
    • Nunavut, 10 638 380 $ pour un projet au Collège de l’Arctique du Nunavut
    • Ontario, 783 926 635 $ pour 71 projets dans 50 établissements
    • Québec, 384 810 991 $ pour 99 projets dans 47 établissements
    • Saskatchewan, 65 132 152 $ pour dix* projets dans sept établissements
    • Terre-Neuve-et-Labrador, 33 356 059 $ pour cinq projets dans deux établissements
    • Territoires du Nord-Ouest, 10 596 046 $ pour deux projets au Collège Aurora
    • Yukon, 1 528 544 $ pour deux projets au Collège du Yukon

Les rapports de projets doivent être terminés d’ici février ou mars 2019, à temps pour les prochaines élections fédérales. Un complément d’information sur chacun des projets se trouve sur le site Web du FIS-EPS.

*Après la publication de cet article, Innovation, Sciences et Développement économique Canada a confirmé qu’un des trois projets initalement approuvés à l’Université de la Saskatchewan en 2016 a été annulé. Les fonds de ce projets ont été réaffectés à un autre projet dans la même province.

Rédigé par
Natalie Samson
Natalie Samson is the deputy editor for University Affairs.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *