Passer au contenu principal
MULTIMÉDIA

Sortir des sentiers battus après un doctorat

par UA/AU | 01 NOV 16

Un groupe d’étudiants de l’Université de Sherbrooke a exploré les pistes qui s’offrent à eux après un doctorat. Partage d’une expérience de réalisation vidéo par et pour des étudiants gradués.

« Nous avons découvert l’existence d’un rapport du Conference Board du Canada », rapporte Adèle Morvannou, l’instigatrice du projet et candidate au doctorat en sciences de la santé à l’UdeS. Selon ce rapport, la majorité des personnes qui obtiennent un doctorat – environ trois sur quatre – ne deviennent pas professeurs et vont plutôt en dehors du milieu universitaire.

Réussir son doctorat… et après?
Le but de cette première capsule était d’exposer quatre profils de carrière dans le domaine de la santé, mais hors du milieu universitaire.

« Malgré des profils très diversifiés, leur objectif est similaire : améliorer la santé et le bien-être de la population québécoise », précise l’instigatrice du projet.

 
Le marché du travail après un doctorat… comment s’y préparer?
La deuxième capsule donne des conseils quant à l’arrivée sur le marché du travail. Pour réussir une telle transition, Lynda Rey souligne l’importance de la patience : « Il faut être persévérant, ça prend du temps et c’est une question de chance aussi ».

 
Faire un doctorat, un plus dans une carrière?
La troisième capsule expose quant à elle des retombées pouvant découler d’un doctorat. Selon Stéphanie Corriveau, la capacité de vulgariser est importante : « Ça me permet d’être meilleure dans le transfert des connaissances ».

Les quatre histoires racontées par les capsules vidéo valorisent aussi la persévérance aux études graduées, au-delà de la carrière de professeur d’université.

« Ce qui nous rend le plus fiers, c’est d’avoir pu rassembler une grande diversité de parcours qui ont mené, à leur façon, à sortir des sentiers battus », conclut Adèle Morvannou, elle-même à la fin de ses études.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

--ph--