Passer au contenu principal
EN MARGE

Quels sont les salaires des professeurs dans les universités canadiennes?

Le rapport annuel de Statistique Canada est toujours intéressant à lire pour qui veut savoir combien gagnent leurs collègues des autres établissements.

par LÉO CHARBONNEAU | 03 JUIN 09

Le rapport annuel Traitements et échelles de traitement du personnel enseignant à temps plein dans les universités canadiennes, 2008-2009 a été publié le mois dernier par Statistique Canada. Il ne fait pas état de la variation des traitements au fil du temps, mais donne plutôt un aperçu des salaires en cours au 1er octobre de l’année dernière. Il s’agit d’un document toujours intéressant à consulter lorsqu’on se pose la question suivante : « Je me demande combien gagnent mes collègues des autres établissements? »

Les données sont tirées de l’Enquête sur le personnel enseignant à temps plein travaillant dans les collèges et universités canadiens.

Ce rapport présente des données relatives au traitement des professeurs à temps plein en vigueur dans 27 universités canadiennes, ainsi que les échelles de traitement pour l’année universitaire 2008-2009. On n’y trouve pas de données sur les établissements du Québec, mais il demeure quand même intéressant de connaître le traitement des collègues ailleurs au Canada.

Parmi les universités sondées, la University of British Columbia est celle qui offre le traitement moyen le plus élevé aux professeurs titulaires, qui touchent annuellement 154 000 $ (149 000 $ lorsque l’on exclut les régimes de soins médicaux et dentaires), et la Cape Breton University est celle qui offre le traitement moyen le moins élevé, à environ 100 000 $.

Voici quelques échelles de traitement dans les établissements choisis au hasard, en allant d’est en ouest : un chargé de cours à la Memorial University peut s’attendre à toucher de 51 400 $ à 59 800 $; un professeur adjoint à la Trent University, de 74 700 à 105 900 $; un professeur agrégé à la University of Manitoba, de 69 500 $ à 103 200 $; et un professeur titulaire à la Simon Fraser University, au moins 91 000 $, ce montant n’étant soumis à aucun plafond. (Certaines universités imposent un plafond salarial pour chaque rang professoral, alors que d’autres utilisent une échelle de traitement ouverte.)

À PROPOS LÉO CHARBONNEAU
Léo Charbonneau
En 2000, Léo Charbonneau est entré au service d’Affaires universitaires comme rédacteur principal et a été nommé rédacteur en chef adjoint trois ans plus tard. Il a travaillé 10 années au Medical Post à titre de chef de la rédaction et réviseur de chroniques à Montréal. C’est lui qui a proposé de rédiger le blogue officiel d’Affaires universitaires, En marge, en partie pour se rapprocher du lectorat.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »
--ph--