Passer au contenu principal
À mon avis

Cet automne, soyez du groupe qui #VoteScience

La science n’est généralement pas au cœur des préoccupations pendant les élections fédérales. Nous pensons que cela doit changer.

par FARAH QAISER, FRANK TELFER, KIMBERLY GIRLING, BENSUN FONG, IMOGEN COE & TINA GRUOSSO | 19 SEP 19

Quelles que soient nos divergences politiques, les Canadiens tirent tous profit des réalisations de notre pays dans le domaine des sciences. Pensons notamment aux travaux avant-gardistes sur les lasers à impulsions qui ont valu le prix Nobel à Donna Strickland, aux travaux sur l’intelligence artificielle menés par Yoshua Bengio et Geoffrey Hinton, lauréats du prix Turing, à la préservation de documents historiques sur la Grande Terreur stalinienne grâce à Lynne Violala, lauréate du prix Molson, ou encore au vaccin contre le virus Ebola mis au point au Canada.

Aujourd’hui encore, de nombreux chercheurs canadiens travaillent diligemment dans les laboratoires publics, industriels et universitaires au Canada et à l’étranger. En s’appuyant sur les réalisations antérieures, ils stimulent l’innovation et font progresser notre compréhension de nous-mêmes et du monde qui nous entoure. De telles découvertes ne sont possibles que dans une société qui soutient ardemment et de façon durable le financement de la recherche scientifique et la prochaine génération de chercheurs.

Il est primordial que nos élus fondent leurs décisions sur des preuves scientifiques afin que les politiques reposent sur de l’information exacte et rigoureuse. Une culture scientifique solide favorise la santé de la population et stimule l’innovation pour faire progresser tous les secteurs de l’économie. Elle se traduit par une population informée qui a les moyens d’agir, et elle appuie le développement durable en nous permettant de faire face aux menaces imminentes que posent les changements climatiques.

Dans le contexte actuel de désinformation et de polarisation, où d’éminents politiciens expriment ouvertement leur désintérêt pour les investissements en science, et que beaucoup d’autres refusent de tenir compte de l’ensemble des données probantes dans leur processus décisionnel, nous devons absolument faire valoir l’importance de la science. Nous ne faisons que courir à notre propre perte en ignorant et en rejetant les avancées scientifiques. D’ailleurs, les politiciens qui négligent la science et s’y opposent compromettent non seulement le progrès, mais aussi la santé et la stabilité futures de notre société. Maintenant plus que jamais, nos élus doivent adopter des politiques fondées sur des données probantes afin de protéger les investissements antérieurs en science ainsi que la santé, la prospérité et le bien-être des Canadiens.

Pour ce faire, nous avons lancé la campagne nationale et impartiale #VoteScience. Il s’agit d’une action collective visant à promouvoir la science pendant les élections fédérales, et à fournir aux Canadiens les ressources qui leur permettront d’échanger avec leurs candidats sur les enjeux scientifiques.

Que signifie voter science au Canada?

Voter science peut comprendre le fait de prôner l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes, l’amélioration de la transparence et de l’ouverture des processus décisionnels et le financement des travaux de recherche scientifique. Bien que celles-ci ne représentent que quelques questions qui méritent d’être abordées pendant la campagne électorale, nous avons tous de nombreuses raisons, parfois personnelles, de voter science.

Vous vous demandez peut-être comment la campagne #VoteScience peut vous aider à faire valoir l’importance de la science et des enjeux qui vous tiennent à cœur à l’approche des élections fédérales.

Nous avons mis à votre disposition des ressources qui vous permettront de faire les premiers pas. Utilisez notre portail pour envoyer une lettre directement à vos candidats locaux et leur demander de placer la science au centre de leur campagne électorale. Vous pouvez également vous servir de notre modèle en ligne pour faire un égoportrait #VoteScience, identifier vos candidats et exprimer pourquoi la science est importante pour vous. Puis, si vous avez des compétences en rédaction, songez à présenter un article d’opinion à votre journal local afin d’exposer les enjeux qui vous tiennent à cœur. Tous ces gestes, aussi petits soient-ils, contribuent à véhiculer le message selon lequel la science importe aux Canadiens.

Si vous souhaitez aller plus loin, communiquez avec vos candidats locaux. Nous avons créé un guide gratuit (en anglais) qui vous aidera à planifier vos échanges avec les candidats. Ne soyez pas timides, souvenez-vous que vos candidats veulent connaître votre opinion. S’ils connaissent les enjeux qui vous tiennent à cœur, ils ajusteront leur plateforme et leur message pour gagner votre vote. D’autre part, vous souhaitez aussi connaître l’opinion de vos candidats sur les questions qui vous concernent. C’est ainsi que vous pourrez choisir pour quel candidat voter au mois d’octobre.

Pour amorcer un échange avec votre candidat, vous pouvez simplement garder notre carte postale (en anglais) de questions sur la politique scientifique près de votre porte d’entrée. Lorsque votre candidat viendra frapper à votre porte, vous aurez vos questions à portée de la main. Vous pouvez aussi vous tourner vers notre guide pour organiser une rencontre individuelle avec votre candidat ou encore des débats entre candidats dans votre collectivité. Si vous travaillez dans le domaine de la recherche scientifique, vous pouvez aussi inviter les candidats à votre laboratoire (exemple en anglais) pour leur montrer comment le financement fédéral de la science fait progresser la recherche. Nous nous chargerons de distribuer un questionnaire aux partis afin de mieux comprendre leurs points de vue sur les questions scientifiques, puis nous en publierons les résultats.

Pourquoi lançons-nous la campagne #VoteScience?

En unissant leurs forces, les défenseurs de la science peuvent se faire entendre. Nous l’avons d’abord constaté lorsque le milieu canadien de la recherche s’est mobilisé pour réclamer la mise en œuvre des recommandations du rapport sur l’examen du soutien fédéral aux sciences, au moyen des mots-clics #SupportTheReport, #Students4TheReport et #NextGenCanScience. Grâce aux efforts soutenus qu’ont déployés collectivement les membres du milieu et des citoyens, un financement considérable a été alloué à la recherche scientifique dans les budgets fédéraux de 2018 et de 2019.

Le temps est venu de recommencer. En nous exprimant d’une seule voix grâce à la campagne #VoteScience, nous pouvons démontrer l’importance que les Canadiens accordent à la science.

Votons science pour : financer les prochaines avancées dans le domaine de la santé; contribuer au développement des technologies vertes qui nous permettront de contrer les pires effets de la crise climatique; stimuler l’innovation dans tous les secteurs; renseigner nos décideurs alors qu’ils évaluent les difficultés auxquelles nous sommes confrontés; assurer la réussite du Canada dans ce monde complexe, en constante évolution.

Cet automne, d’un océan à l’autre, ad mare usque ad mare, votons science.

Farah Qaiser est étudiante aux cycles supérieurs à l’Université de Toronto et présidente du Toronto Science Policy Network. Frank Telfer est étudiant aux cycles supérieurs à l’Université de Toronto et gestionnaire des communications externes au Toronto Science Policy Network. Kimberly Girling est directrice de la recherche et des politiques à Evidence for Democracy. Bensun Fong est doctorant à l’Université d’Ottawa. Imogen Coe est professeure à l’Université Ryerson. Tina Gruosso est présidente de Dialogue sciences et politiques et membre de la Global Young Academy.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *