Passer au contenu principal
Actualités

Le gouvernement fédéral apporte des précisions sur son fonds d’investissement consacré à l’enseignement postsecondaire

Les universités ont jusqu’au 9 mai pour soumettre des demandes de financement visant à améliorer les installations de recherche.

par LÉO CHARBONNEAU | 11 AVRIL 16

Les universités devront agir sans tarder : le gouvernement fédéral a annoncé que les demandes de financement au titre du nouveau Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, d’une valeur de deux milliards de dollars, doivent être soumises au plus tard le 9 mai. Selon Elizabeth Cannon, rectrice de l’Université de Calgary et présidente du conseil d’administration d’Universités Canada, les universités seront prêtes : « Comme les autres universités canadiennes, l’Université de Calgary dispose de nombreux projets de grande envergure prêts à être mis en chantier rapidement pour redonner du travail aux gens tout en dotant l’établissement de capacités à long terme en matière de recherche et d’innovation ».

Annoncé dans le budget fédéral de mars, le nouveau fonds a été créé en vue d’améliorer et de moderniser les installations de recherche sur les campus canadiens. « En améliorant les installations de nos collèges et universités, nous soutenons l’innovation, la recherche scientifique et l’entrepreneuriat au Canada », a déclaré la ministre des Sciences, Kirsty Duncan, lorsqu’elle a apporté des précisions sur le nouveau fonds d’investissement au Collège Centennial de Toronto, le 6 avril dernier.

Le gouvernement paiera jusqu’à 50 pour cent des coûts admissibles des projets. La contrepartie du financement sera fournie par d’autres partenaires, dont les gouvernements provinciaux et territoriaux et les établissements concernés.

Le gouvernement fédéral fait l’éloge du fonds un peu partout depuis la publication du budget. Lors de récentes apparitions publiques, le ministre des Finances, Bill Morneau, a fréquemment mentionné que les nouveaux investissements allaient contribuer à accroître la productivité future. Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, a également fait la promotion de cette initiative dans le cadre de plusieurs visites de campus. Le gouvernement, a-t-il déclaré lors d’un événement tenu le 7 avril dernier à l’Université Western, s’assurera que les projets proposés sont « de solides propositions, dont le bien-fondé est établi et, surtout, qui sont prêtes pour la mise en chantier ».

Dans son mémoire prébudgétaire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes en février, Universités Canada avait proposé la création d’un fonds consacré à l’infrastructure universitaire, soulignant que, selon un sondage mené en janvier 2016 auprès de ses établissements membres, il y aurait à l’heure actuelle plus de 450 projets d’infrastructure prêts à être mis en chantier sur les campus canadiens. De plus, l’association a cité le fructueux Programme d’infrastructure du savoir – lancé par l’ancien gouvernement conservateur en 2009 pour stimuler une économie canadienne chancelante – à titre de preuve « que les universités canadiennes peuvent mener à bien des projets d’infrastructure dans des délais serrés ».

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.