Passer au contenu principal
Actualités

HEC sera l’hôte d’une compétition internationale pour les étudiants en M.Sc.

La première édition fut un succès.

par OLIVIER ROBICHAUD | 28 NOV 12

HEC Montréal sera bientôt l’hôte d’une compétition internationale réunissant des étudiants de certaines des meilleures écoles de commerce du monde. Née d’une initiative étudiante, l’International Graduate Competition (IGC) en sera à sa deuxième édition au printemps 2013.

L’an dernier, des étudiants de HEC Montréal ont eu l’idée d’organiser cet événement unique en son genre pour les étudiants en MSc (maîtrise de type recherche en administration). Ils voulaient proposer quelque chose de semblable à ce qui existait déjà pour les étudiants du premier cycle ou du MBA.

Le concept était relativement simple : effectuer une étude de cas sur une entreprise réelle et formuler des recommandations sous forme de présentation orale et de rapport écrit. Des ateliers de gestion étaient également offerts au début de la compétition. Puisqu’il s’agissait d’une compétition internationale, elle s’est déroulée entièrement en anglais.

Ce fut un franc succès. « Tout le monde a vraiment aimé ça, et a trouvé que c’était une expérience très enrichissante même si c’était très exigeant », explique Ivana Gimeno, présidente du comité organisateur de l’édition 2013. Mme Gimeno est en deuxième année de maîtrise en gestion des opérations et de la production et faisait partie du premier comité organisateur.

Six universités de cinq pays ont participé à cette première édition de l’IGC, qui s’est conclue sur une victoire décisive de la Simon School of Business de l’Université de Rochester. L’équipe américaine a remporté à la fois la présentation devant jury et le prix du meilleur rapport écrit.

Les concurrents provenaient de l’Université Aalto (Finlande), de l’École de commerce/de gestion (Danemark), de l’Université de technologie de Queensland (Australie), de l’École de gestion John Molson de l’Université Concordia et, bien sûr, de HEC Montréal.

Quatre de ces six universités, dont HEC, ont la triple accréditation, c’est-à-dire que la qualité de l’enseignement et de la recherche en administration est reconnue par trois organismes internationaux de grande renommée, soit l’Association to Advance Collegiate Schools of Business (AACSB), l’Association of Masters of Business Administration (AMBA) et l’European Quality Improvement System (EQUIS). Ces quatre universités font donc partie du groupe sélect des 57 plus prestigieuses écoles de commerce au monde.

Pour l’IGC 2013, Mme Gimeno et son équipe espèrent accueillir huit délégations. Une vingtaine d’invitations ont été envoyées. Les délégués (quatre par université) auront encore une fois droit à une série d’ateliers de gestion. Ils auront ensuite 48 heures pour monter leur étude de cas, préparer leur présentation devant jury et rédiger leur rapport – qui fait normalement plus de 50 pages.

Le format sera également très collaboratif, puisque les délégués de toutes les universités devront d’abord travailler ensemble sur divers volets de l’étude. Ils retourneront ensuite chacun dans leur équipe pour finaliser le projet. « On voulait que ce soit très coopératif; ce n’est pas uniquement une compétition », souligne Mme Gimeno. Le comité organisateur qualifie d’ailleurs l’IGC de « coopétition ».

La deuxième édition de l’IGC aura lieu du 27 avril au 3 mai 2013.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.