Passer au contenu principal
Actualités

Naissance au sommet

par LÉO CHARBONNEAU | 04 AOÛT 09

Après une idylle de deux ans surveillée de près, les faucons pèlerins qui ont élu domicile à l’Université de Montréal sont devenus de fiers parents! Les amoureux, sur-nommés Roger et Spirit, se sont posés sur l’emblématique tour Art déco du pavillon Roger-Gaudry il y a deux ans et ont élu domicile dans un nichoir construit spécialement pour eux l’année dernière. Au printemps, il ne restait plus qu’aux timides partenaires à engendrer une progéniture.

Voilà qui est fait! En mai, la « marraine » des faucons, Ève Bélisle, a confirmé que deux bébés duveteux et en santé nichaient maintenant avec leurs parents. Mme Bélisle, ornithologue amateur et informaticienne à l’École Polytechnique voisine, observe le couple de faucons depuis leur arrivée en 2007. C’est d’ailleurs elle qui a recommandé l’installation d’un nichoir. Pour le concevoir, elle a obtenu l’aide de David Bird (oui, c’est son vrai nom), professeur de biologie à l’Université McGill et ornithologue.

Bien que les deux petits, Algo et Polly, grandissent rapidement et soient en santé, les premières semaines de leur vie n’ont pas été de tout repos : Polly est tombée deux fois du nid et il lui a fallu plusieurs jours pour remonter. Mme Bélisle tient un blogue où elle consigne toutes leurs aventures, photos à l’appui (fauconsudem.blogspot.com).

L’Université de Calgary a sans aucun doute partagé l’enthousiasme de l’Université de Montréal, mais on lui pardonnera de se vanter quelque peu. C’est qu’un couple de faucons pèlerins niche occasionnellement au Craigie Hall de l’Université de Calgary depuis 1997. Le couple a encore eu trois bébés en santé ce printemps. Il en a eu quatre l’an dernier, mais l’un d’eux n’a pas survécu.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.