Passer au contenu principal
ACTUALITÉS

Statistique Canada rend publiques les données sur les professeurs : leur nombre et leurs salaires

Les données ont été recueillies, pour la première fois en cinq ans, par l’entremise du SPEUC, un système rétabli l’automne dernier par le gouvernement fédéral.

par LÉO CHARBONNEAU | 26 AVRIL 17

Après une interruption de cinq ans, Statistique Canada a rendu publiques les données sur le nombre de professeurs à temps plein dans les universités canadiennes et sur leur traitement. Les données ont été recueillies pour l’année universitaire 2016-2017 par l’entremise du Système d’information sur le personnel d’enseignement dans les universités et les collèges (SPEUC). Le gouvernement a annoncé en septembre dernier le rétablissement de l’enquête du SPEUC, auquel Statistique Canada avait mis fin en 2011 en raison des réductions de financement du gouvernement précédent.

Les données préliminaires rendues publiques le 25 avril proviennent des 75 universités qui ont participé à l’enquête. Le nombre total de professeurs à temps plein dans les établissements participants a connu une légère hausse (2,9 pour cent) entre 2010-2011 et 2016-2017, alors que, par comparaison, les inscriptions dans ces mêmes établissements ont connu une hausse de 7,5 pour cent entre 2010-2011 et 2014-2015 (les données disponibles les plus récentes).

Si on extrapole et on applique le taux de croissance de 2,9 pour cent au nombre total de 44 934 professeurs à temps plein en 2010-2011, le nombre de professeurs à temps plein au Canada s’établit à approximativement 46 237 en 2016-2017. Les chiffres réels seront disponibles plus tard au cours de l’année.

Statistique Canada explore actuellement la possibilité d’élargir l’enquête pour y inclure les collèges communautaires et les professeurs à temps partiel. « Nous prévoyons entreprendre des consultations officielles auprès des universités, des collèges communautaires et d’autres intervenants plus tard au cours de l’année », a précisé Teresa Omiecinski, gestionnaire du SPEUC à Statistique Canada.

Statistique Canada a aussi obtenu les données recueillies depuis quelques années par le National Faculty Data Pool, un consortium d’universités qui a pris la relève et recueilli les données sur les professeurs après la disparition du SPEUC. « Nous prévoyons traiter (les données) au cours des prochains mois, a expliqué Mme Omiecinski. Nous tentons aussi de trouver un moyen de composer avec les données manquantes des établissements qui n’ont pas participé au National Faculty Data Pool. »

Augmentations aux échelons supérieurs

Les récentes données du SPEUC révèlent que l’augmentation du personnel enseignant à temps plein entre 2010-2011 et 2016-2017 s’est principalement produite aux échelons supérieurs : le nombre de professeurs titulaires et de professeurs agrégés a connu une hausse de 12,4 pour cent et de 8,8 pour cent respectivement. Parallèlement, le nombre de professeurs adjoints a chuté de 18,5 pour cent, et le nombre de professeurs de rang inférieur à professeur adjoint a diminué de 2,7 pour cent.

La proportion de femmes parmi le personnel enseignant à temps plein est passée de 37,6 pour cent en 2010-2011 à 40,2 pour cent aujourd’hui, et les gains se situent principalement aux échelons supérieurs de professeurs titulaires (hausse de 31,4 pour cent) et de professeurs agrégés (hausse de 21,7 pour cent). Alors que les hommes demeurent majoritaires, l’augmentation de leur nombre aux rangs de professeurs titulaires et de professeurs agrégés a été plus faible que celui des femmes, à savoir de 6,5 et de 0,5 pour cent respectivement.

Traitement

Dans les 75 universités qui ont participé à l’enquête, le salaire médian en dollars constants du personnel enseignant à temps plein est passé de 92 093 $ en 2010-2011 à 98 400 $ en 2016-2017, soit une augmentation de 6,8 pour cent. Ce gain s’explique par la proportion accrue de personnel enseignant aux échelons supérieurs. En 2016-2017, le salaire médian des professeurs titulaires se situait à 124 325 $, suivi par celui des professeurs agrégés, à 97 423 $, celui des professeurs adjoints, à 77 169 $, et celui des professeurs de rang inférieur à professeur adjoint, à 71 060 $.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »