Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Comment quitter son directeur de thèse

Savoir dire adieu.

par JO VANEVERY | 09 JAN 13

La thèse de doctorat est le premier ouvrage universitaire majeur qu’un étudiant au troisième cycle produit de manière indépendante, avec l’appui de son directeur. Comme dans tous les rapports humains, il arrive que la relation entre l’étudiant au doctorat et son directeur de thèse connaisse des difficultés liées aux intérêts des deux parties. Une association qui semblait aller de soi au départ peut ainsi s’avérer moins parfaite que prévu et, dans de rares cas, déboucher sur une impasse.

Que faire lorsque la relation avec son directeur de thèse ne fonctionne pas et qu’il faut changer de directeur?

Toutes les universités possèdent une politique d’encadrement des étudiants aux cycles supérieurs, qu’elles rendent accessible en ligne ou par l’intermédiaire du bureau des études supérieures. Cette politique décrit notamment les droits des étudiants en matière d’encadrement, les personnes responsables de l’attribution des directeurs de thèse et les documents nécessaires en cas de changement de directeur. Le rôle des autres membres du comité d’encadrement y est également précisé, de même que la procédure de plainte officielle.

Les politiques en matière de harcèlement sexuel, d’intégrité universitaire ou portant sur d’autres enjeux peuvent également s’avérer pertinentes, ainsi que les politiques adoptées par l’association de votre discipline, particulièrement si vos problèmes touchent l’attribution de la paternité des publications.
Lisez d’abord la politique pour vous renseigner sur le cadre officiel, puis passez en mode solution. Il vaut mieux ne pas adopter d’emblée la ligne dure. Même si la situation vous exaspère, il faut l’envisager calmement.

Pour arriver à une solution, il importe de déterminer avec précision ce qui pose problème. La signification des termes « indépendant » et « supervision » cache de nombreux sous-entendus.

  • Quel aspect de l’encadrement assuré par votre directeur présente des lacunes?
  • Pouvez-vous donner des exemples précis de situations problématiques qui caractérisent votre relation?
  • Pouvez-vous donner des exemples précis des aspects positifs que vous apporte la relation?

Plus vite vous cernerez les problèmes et tâcherez de les résoudre, mieux vous vous en porterez. Abordez la situation comme si tout le monde faisait de son mieux pour la dénouer. Évitez de blâmer quiconque et amplifier le problème inutilement.

Tentez d’abord d’établir une relation de bonne entente avec votre directeur. La grande majorité des universitaires qui s’engagent à diriger des étudiants aux cycles supérieurs prennent leur rôle à cœur et souhaitent que leurs étudiants réussissent.

N’oubliez pas que, bien que votre thèse soit votre priorité absolue, la direction de recherche n’est qu’une des multiples responsabilités des membres du corps professoral. Invitez votre directeur et votre comité d’encadrement à participer à la solution du problème. Voici les questions à se poser :

  • Communiquez-vous adéquatement avec votre directeur?
  • Avez-vous précisé le type de soutien dont vous avez besoin?
  • Lorsque vous prenez des engagements, les respectez-vous?

Après chaque rencontre avec votre directeur, il est conseillé d’envoyer un courriel pour résumer les points abordés, confirmer ce que chacun de vous s’est engagé à accomplir, demander des précisions au besoin et fixer les échéances. En rédigeant ce courriel, vous pourrez dégager les points importants de la rencontre et offrir à votre directeur l’occasion de corriger aussitôt tout malentendu. De plus, si vous devez changer de directeur ou formuler une plainte officielle, ces messages constitueront une pièce importante du dossier.

Rappelez-vous que votre directeur n’est pas tenu de répondre personnellement à tous vos besoins. Les autres membres de votre comité d’encadrement ont également un rôle à jouer et l’université offre des services de soutien aux étudiants aux cycles supérieurs. Prévalez-vous des services qui vous sont offerts.

Une communication efficace ne permet toutefois pas de résoudre tous les problèmes. Il se peut que votre directeur constate lui aussi l’impasse, et même qu’il vous aide à obtenir une supervision plus appropriée.

Si, malgré tous vos efforts, vous souhaitez toujours changer de directeur, la marche à suivre se trouve dans la politique de l’université. Vous devrez sans doute procéder avec prudence afin de ne pas vous mettre votre directeur actuel à dos, particulièrement s’il est influent au sein des réseaux universitaires ou autres liés à votre carrière.

Votre première personne-ressource sera probablement le directeur du programme de doctorat (si ce poste est occupé par votre directeur de thèse, parlez plutôt au directeur de votre département). Votre comité d’encadrement pourra peut-être intervenir au moyen du processus d’examen habituel. Adoptez une attitude conciliante axée sur la résolution du problème. Expliquez vos besoins et les efforts que vous avez déployés pour les combler, et décrivez le problème. Proposez une solution de rechange que vous estimez viable.

Le processus sera bien sûr long et stressant, mais vous en retirerez un avantage certain : les habiletés de communication et de résolution de problème que vous acquerrez et utiliserez vous seront utiles tout au long de votre carrière. N’hésitez donc pas à prendre des notes, elles vous serviront lorsque vous ferez face à d’autres situations interpersonnelles délicates.

Conseillère en gestion et transition de carrière, Mme VanEvery a été chargée de cours à l’Université de Birmingham et agente de programme au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  1. rodrigues / 10 April 2014 at 3:13 am

    Bonjour…

    Je trouve l’article vraiment intéressant!!

    Cependant, il y a des cas très particulier!

    Mon directeur de thèse travail dans le bureau devant le mien. Jamais de bonjour. Jusqu’à là pas de souci. Cependant, jamais de réponse par mail en plus à chaque fois que j’essaye d’entrer dans sa salle il me dit “ce quoi que tu as d’urgent”. Un peu plus loin, il m’interdit d’avoir de me faire des amis au niveau administratif (j’avais deux copines qui travaillent dans la fac dont je suis – je redis – interdite de voir). Encore, il y a 7 mois qui j’ai commencé ma thèse. Il a jamais vu mon travail, on a jamais discuté sur un plan et, quand je lui rapproche tout ça, sa réponse ce “qu’il faut que je comprenne, je suis pas sa priorité à ce moment”. La seule fois que je lui ai envoyé un rapport écrit j’ai entendu que je trouverai pas de boulot car je sais pas écrire (je suis brésilienne), qu’il a du s’arrêter sur la première ligne (j’ai envoyé mon truc à une prof de français qui m’a garanti qu’il était pas autant terrible mon rapport). Face à tout ça, il faut faire quoi? En sachant que toutes les personnes qui vous avez évoqué, dans mon cas, sont mon directeur de thèse???

    • Un thésard / 6 August 2015 at 8:58 am

      Franchement quitte ta thèse. Tu te vois dans un an et demi quand il faudra rédiger ? C’est lui qui convoquera le jury de thèse, qui relira ton manuscrit, etc. S’il ne regarde pas ton travail, il faut s’en aller.

  2. thesard / 23 December 2016 at 5:02 am

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter pour un renseignement sur ma
    situation en fin de thèse.
    En fait, je suis étudiant étranger en dernière année de thèse en physique. Mon financement (qui est une bourse de mon pays d’origine et ne pas un contrat CDD) a terminé le 30 septembre 2016. J’ai eu un
    promis de mon directeur de thèse d’obtenir un financement pour les trois mois qui restait (soit octobre, novembre et décembre) de l’année 2016 comme une prolongation pour finir la thèse.
    Malheureusement, ce financement n’était pas assuré et je me retrouve sans salaire depuis fin septembre et je travaille encore à temps plein pour ma thèse.
    Le problème est le suivant:
    Pendant ma thèse j’ai réussi a obtenir des résultats et rédiger avec mon directeur de thèse un papier qui devait sortir et etre soumis en début septembre, mais mon chef fait un retard (sachant qu’il a
    mentionné à l’école doctorale par un mail au 05 septembre 2016 qu’une publication aura lieu dans les jours prochains).
    Maintenant, il souhaite d’obtenir plus de travail pour faire une deuxième publication et il refuse l’autorisation de ma soutenance et de constituer un jury.
    La charte de thèse indique clairement que pour avoir la possibilité de soutenir la thèse il faut au moins une publication et un suivi de 100h de formation (dont j’ai fait 139h).
    Alors ma question est le suivant:
    Est-il possible de m’empêcher de soutenir même avec les éléments que j’ai mentionnés en haut (c.à.d même s’il y a une publication prête à soumettre)? il me menace de faire bloquer ma thèse à travers le jury qui est constitué de ses copains.
    Je m’inquiète beaucoup pour mon diplome, mon directeur de thèse dit qu’il n’y a pas de financement et l’ecole doctorale a refusé ma proposition d’inscription sans financement.

    Je ne sais pas quoi faire, j’ai vraiment besoin de me guider et me dire c’est quoi mes droits et qu’est-ce que je peux faire dans ce cas.
    De ma part je continue à communiquer avec mon directeur de thèse et le directeur de l’école doctorale sachant que le directeur du labo n’est pas la bonne personne pour un médiateur!

    Je vous remercie par avance de votre aide,
    Bien cordialement,

« »
--ph--