Passer au contenu principal
Conseils carrière

Conseils pour les assistants à l’enseignement – Partie III

Assistance à l'enseignement : trois étapes pour vous préparer le mieux possible

par MEGAN BURNETT | 05 NOV 07

L’instauration d’un climat basé sur le savoir-vivre en classe passe par l’établissement de consignes, le recours à une communication transparente et l’enthousiasme. Voici quelques conseils pour maintenir un environnement pacifique tout en motivant les étudiants.

Gestion des comportements et des processus d’apprentissage

Instaurez un climat où règne le savoir-vivre. Dès le premier cours, énoncez des consignes claires pour régir les interactions entre les étudiants. Les discussions ouvertes sont essentielles pour favoriser un apprentissage efficace. Il est cependant important d’apprendre à utiliser un ton respectueux afin d’établir un dialogue franc, utile et enrichissant. Pour éviter qu’un ou deux étudiants monopolisent les échanges, établissez que chacun doit attendre que trois personnes s’expriment avant de prendre la parole de nouveau. Lorsqu’ils réagissent à des commentaires, les étudiants doivent mentionner un point positif avant de formuler toute critique constructive. Adressez-vous à chacun par son nom et assurez-vous qu’ils font de même entre eux. N’ignorez aucun commentaire, qu’il soit juste ou non et indiquez gentiment aux étudiants où ils pourront trouver l’information appropriée.

Gérez les interruptions de façon efficace

Si le bavardage de quelques étudiants est une source constante de distraction, placez-vous simplement aux côtés de ces derniers et donnez le cours de cet endroit. Si un étudiant argumente sans cesse, tenez compte de ses commentaires, mais dites-lui que vous aimeriez laisser d’autres personnes s’exprimer sur un sujet différent et, pendant qu’un autre étudiant prend la parole, déplacez-vous à un endroit différent de la classe. Si l’étudiant persiste à argumenter, abordez un nouveau sujet ou amorcez une nouvelle activité. Pour ce faire, vous pourriez présenter un problème aux étudiants et leur laisser le temps d’écrire leur réponse. Passer d’une discussion de groupe à une activité d’écriture peut s’avérer une bonne façon de dénouer une situation tendue. Même si un étudiant continue de présenter un comportement perturbateur, ne vous opposez jamais à lui en classe; rencontrez-le en dehors des heures de cours pour en discuter. Si le problème persiste, vous devrez le signaler au responsable du cours.

Améliorez vos habiletés d’expression orale

Les étudiants seront motivés à participer en classe s’ils sentent que l’enseignant démontre un engouement sincère pour le sujet et un vif enthousiasme à l’égard de leur apprentissage. Promenez-vous dans la classe pour capter l’intérêt de votre auditoire et répartissez l’attention que vous accordez à vos étudiants en évitant de vous concentrer uniquement sur les personnes des premières rangées. Maintenez un contact visuel avec vos étudiants et parlez-leur directement. La voix est en effet un outil extrêmement efficace pour créer une atmosphère stimulante dans une salle bondée. Modulez votre voix : exercez-vous à parler lentement, à un rythme régulier, et variez vos intonations pour captiver votre auditoire. Si vous êtes un orateur convaincant, les étudiants auront envie de vous écouter, et les interruptions seront rares. Vous aurez également moins de difficulté à encourager les discussions sérieuses et polies.

Gérez vos communications avec les étudiants en dehors des heures de cours

Si vous leur dites de communiquer avec vous par courriel, indiquez-leur également le genre de questions qu’ils peuvent poser, de même que la fréquence à laquelle vous répondrez à vos messages. Vérifiez auprès de votre département si des directives s’appliquent en matière de communication par voie électronique avec les étudiants. Pour gérer efficacement les courriels d’étudiants, accusez réception de tous les messages dans un délai de 48 heures, mais ne vous sentez pas obligé de fournir chaque fois une réponse complète. Le courriel ne devrait être utilisé que pour les courtes questions, les clarifications et les demandes de rendez-vous. Il ne devrait pas servir à transmettre la matière à nouveau ou à régler des différends relatifs aux notes. Dites aux étudiants de venir vous voir pendant vos heures de disponibilité pour obtenir une explication détaillée ou demandez-leur de consulter leur matériel didactique s’ils ont besoin d’un supplément d’information. Si les étudiants ne cessent de vous faire part des mêmes inquiétudes par courriel, repérez les plus fréquentes d’entre elles et discutez-y en classe. Prévoyez du temps au cours de la semaine pour traiter plus en profondeur les questions posées par courriel, et déterminez le moment et la fréquence auxquels vous y répondrez. évitez à tout prix de correspondre avec vos étudiants par messagerie instantanée. Ils doivent comprendre que vous n’êtes pas disponible à toute heure de la journée. Sachez fixer vos limites en matière de disponibilité : cela vous permettra de gérer votre temps efficacement et de réserver vos meilleurs moments d’enseignement aux discussions en classe.

Faites le point avec les étudiants et le responsable du cours

Assurez-vous régulièrement que vos étudiants comprennent le matériel didactique et les exigences liées aux travaux. Vers la mi-session, ou plus souvent, sollicitez leurs commentaires sur les concepts qu’ils comprennent bien et ceux qu’ils ont du mal à assimiler. Au moyen d’un simple questionnaire anonyme distribué à la fin du cours, demandez-leur d’indiquer la matière qu’ils ont vraiment aimée, les sujets qu’ils maîtrisent et les points qu’ils trouvent très difficiles. Faites preuve de proactivité en ciblant les étudiants qui éprouvent des difficultés. Si vous croyez que certains ont besoin d’aide supplémentaire, dirigez-les en temps opportun vers les ressources appropriées. Assurez-vous auprès du responsable du cours que vous enseignez correctement la matière et que vous suivez bien le cheminement des étudiants. Profitez de l’occasion pour revérifier les procédures de notation du travail de fin de semestre.

Mme Burnett est directrice adjointe du programme de formation des assistants à l’enseignement de l’Office of teaching advancement de la University of Toronto.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.