Passer au contenu principal
Matière à réflexion

Choisir le bon directeur de recherche

Quelques questions pour vous aiguiller dans votre quête d’une relation étudiant-directeur de recherche fondée sur la collaboration.

par KELLY BURCHELL-REYES | 02 AOÛT 22

Vous avez décidé de faire le saut vers les études aux cycles supérieurs, mais vous ne savez pas par où commencer? Voici un guide en quatre étapes qui vous aidera à trouver la meilleure personne pour diriger vos recherches.

Étape 1 : définir vos objectifs personnels

Commençons par une question simple : pourquoi faites-vous des études aux cycles supérieurs? Peut-être est-ce pour vous ouvrir des portes sur le marché du travail, pour les prestigieuses lettres qui suivront votre nom ou même pour ajouter des cordes à votre arc en vue de vous inscrire dans une faculté de médecine, de droit ou de médecine vétérinaire. Votre principale motivation à poursuivre des études aux cycles supérieurs, quelle qu’elle soit, vous aidera à comprendre de quel genre d’appui vous aurez besoin et les compétences que vous souhaitez acquérir.

Quel est votre objectif de carrière? La réponse à cette question aura une grande incidence sur votre champ de spécialité, sur le nombre de publications et de présentations qui seront attendues de vous, sur la teneur de la formation requise et sur l’importance de fréquenter une université plus qu’une autre ou de vous associer à un directeur de recherche réputé. Pour vous aider à déterminer ce que vous devriez prioriser dans votre formation, tournez-vous vers une personne qui fait déjà carrière dans votre domaine de prédilection.

Étape 2 : choisir votre université

Avez-vous déjà une université ou une ville en tête? Souhaitez-vous faire des études à l’étranger et en profiter pour voir le monde ou plutôt éviter de trop vous éloigner du nid familial?

La réputation d’une université est un autre facteur important. Allez-vous opter pour une université prestigieuse, mondialement reconnue dans votre domaine, ou pour un établissement aux proportions plus modestes et moins connu? Si une grande université bien financée dispose probablement d’instruments ou de services de pointe qui faciliteront vos recherches, vous y trouverez peut-être aussi un environnement compétitif pouvant parfois nuire à la conciliation études-famille.

Une fois que vous aurez choisi une université où vous pourrez vous épanouir et réussir, examinez les possibilités de logement et de transport, ainsi que les services offerts aux étudiants. N’oubliez pas d’analyser le rapport entre le coût de la vie et le salaire offert aux étudiants des cycles supérieurs (le cas échéant).

Étape 3 : rencontrer des directeurs de recherche potentiels

Comme c’est souvent le cas dans un processus d’entrevue, vous poserez probablement autant de questions que votre interlocuteur lors de la première rencontre. Au-delà de ses principales publications que vous aurez consultées avant l’entretien, il est important d’en découvrir un peu plus sur l’individu. Observez sa façon d’interagir avec vous et assurez-vous de lui faire confiance pour vous accompagner pendant les premières années de votre carrière.

Voici quelques questions à poser à un directeur potentiel : quelles sont ses attentes à l’égard de votre charge de travail hebdomadaire? En l’absence de bourses ou de financement, sera-t-il en mesure de soutenir vos travaux? L’université ou la faculté permettent-elles le travail à temps partiel pendant les études? À quelles conditions? Compte-t-il vous confier une tâche d’auxiliaire d’enseignement? Combien de temps faut-il aux étudiants de son groupe de recherche ou de son programme pour obtenir leur diplôme (maîtrise ou doctorat)? Quels sont ses domaines de spécialisation? Ces domaines sont-ils compatibles avec vos propres objectifs? Quelles sont les perspectives de stages, de réseautage, d’enseignement, d’échanges à l’étranger, de conférences et de publications? Qui embauche généralement les nouveaux diplômés et à quels postes?

Vos études aux cycles supérieurs sont essentiellement un projet de groupe de plusieurs années. Vous devez pouvoir faire confiance à la personne qui dirige vos recherches et entretenir avec elle une relation mutuellement bénéfique pour vos carrières respectives.

Étape 4 : consulter les autres étudiants

Avant de prendre votre décision, consultez les étudiants des groupes de recherche ou des laboratoires qui vous intéressent. Posez des questions sur leurs interactions avec la personne qui pourrait devenir votre directeur, notamment sur la qualité des échanges et leur fréquence (rencontres planifiées et spontanées). À quelle fréquence et à partir de quand les étudiants publient-ils et présentent-ils leurs travaux? Comment les articles qu’ils ont publiés sont-ils reçus? Peuvent-ils participer à des conférences? Si oui, où (à l’université, au Canada, à l’étranger)? Il est également primordial de déterminer quelles sont les attentes du directeur au chapitre du temps investi et des résultats, ainsi que du financement et des vacances.

Profitez de vos rencontres pour observer à quel point les autres étudiants sont motivés par leurs recherches et leur capacité à concilier études et vie personnelle. Enfin, prenez note de la façon dont les étudiants interagissent entre eux et demandez-leur s’ils font des sorties sociales, car vous passerez éventuellement beaucoup de temps avec eux.

À PROPOS KELLY BURCHELL-REYES
Kelly Burchell-Reyes
Kelly Burchell-Reyes est candidate au doctorat en chimie des composés organofluorés à l’Université Laval.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.