Passer au contenu principal

2019 en revue : l’éducation postsecondaire

par UA/AU
02 JAN 20

2019 en revue : l’éducation postsecondaire

par UA/AU | 02 JAN 20

Bienvenue en 2020! Alors que nous disons au revoir à 2019, voici les histoires et les grands enjeux qui ont façonné la dernière année dans l’enseignement supérieur canadien..

Actualités marquantes en 2019

Affairs universitaires célèbre son 60e anniversaire
Nous avons eu beaucoup de plaisir à souligner le 60e anniversaire du magazine, même si le projet était intimidant. Pas facile de trouver comment mettre en valeur tous les grands reportages publiés dans nos pages au cours des six dernières décennies… Sur le site Web, nous avons décidé de présenter des chronologies interactives. Les lecteurs peuvent revenir en arrière pour retrouver les citations, les photos et les grands titres qui ont marqué chaque décennie. Quant à la version papier, nous avons choisi de célébrer l’anniversaire dans le numéro d’octobre : sept leaders universitaires réfléchissent à l’avenir de l’enseignement supérieur, le rédacteur en chef Léo Charbonneau s’entretient avec deux anciennes rédactrices en chef pour discuter de leur passage à la barre du magazine et nous présentons un excellent article sur les archives et la numérisation à l’ère de la décolonisation. Et qui dit anniversaire, dit cadeaux! Dans le cadre de notre série de six bulletins sur le 60e, nous avons fait tirer des sous-verre, des boîtes à lunch, des haut-parleurs Bluetooth, des t-shirts et un iPod touch avec l’image de marque d’AU.

Perspective québécoise
Le milieu universitaire québécois n’est pas passé sous le radar au cours de la dernière année. Le dossier de la réforme du Programme d’expérience québécoise (PEQ) a fait couler beaucoup d’encre, particulièrement pour le remarquable appui qu’ont reçu les universités. Aussi, certains établissements et organismes se sont démarqués cette année par leurs initiatives : le Fonds de recherche québécois pour développer la science citoyenne, les universités québécoises qui intensifient leur lutte contre la violence sexuelle, ou encore l’union des bibliothèques universitaires du Québec et le parc solaire de l’Université de Sherbrooke.

Équité, diversité et inclusion
C’est sans surprise que le dossier de l’équité, de la diversité et de l’inclusion a encore une fois fait l’objet d’une grande couverture. Que ce soit pour rapporter un déséquilibre dans les sources utilisées par les principaux médias, informer nos lecteurs sur les dernières nouvelles concernant le programme Athena SWAN ou pour discuter des efforts de changement liés au Programme des chaires de recherche du Canada, nous continuerons d’explorer le sujet sous tous ses angles. En ce qui concerne l’équité, la situation évolue, mais lentement. Et nous sommes loin des résultats espérés pour ce qui est de la parité entre les sexes dans le milieu de l’enseignement supérieur. Les études ne cessent de montrer que les hommes et les femmes sont encore traités très différemment, même pour les demandes de subvention. Certaines femmes qui prennent un congé de maternité se demandent si le retour au travail en vaut la peine, compte tenu des injustices et des difficultés qu’elles doivent surmonter.

Nous avons examiné des questions raciales nuancées avec notre article de fond sur le problème potentiel de diversité dans les bureaux des affaires étudiantes des universités canadiennes. Encore une fois, on tente de procéder à des changements et les universités continueront de surveiller la situation. Pour faire des progrès, le milieu universitaire devra toutefois faire preuve d’ouverture, collaborer et « désapprendre ».

Université de l’Ontario français (UOF)
Après avoir perdu son financement vers la fin de l’année 2018, 2019 s’annonçait plutôt sombre pour le projet d’éducation supérieur. La grogne des francophones à travers la province, et même ailleurs au pays, s’est fait entendre, et a affaibli le gouvernement Ford. Des universitaires franco-ontariens ont même publié des poèmes afin de dénoncer les compressions budgétaires de la province en éducation. Malgré cette instabilité, l’UOF a célébré sa première année d’existence sous le signe de la résilience, comme l’a souligné son recteur par intérim Normand Labrie. Finalement, à l’automne, le projet voit la lumière au bout du tunnel : une entente entre le gouvernement de l’Ontario et Ottawa est conclue pour assurer le financement nécessaire. Le dossier est loin d’être clos… à suivre, en 2020!


Articles les plus lus en 2019

Pourquoi j’ai décidé de ne pas faire de doctorat après ma maîtrise
Ryan Racine partage quelques conseils pour ceux qui luttent contre la décision de quitter le monde universitaire.
Le mythe du talent naturel en enseignement
Dans sa chronique, Jessica Riddell dénonce ce mythe qui se perpétue, et qui alimente l’idée que les habiletés d’enseignement ou de recherche sont innées, aux dépens de la discipline et du travail.
Les universités accordent-elles trop d’importance aux évaluations de cours?
Dans cet article, Diane Peters relate l’histoire du professeur de psychologie Bob Uttl dont la carrière a été bouleversée par les évaluations de ses étudiants.
Une voie se ferme pour les étudiants étrangers au Québec
La suspension du programme d’expérience québécoise (PEQ) a créé un tollé dans le monde universitaire, et comme Jean-François Venne le rapportait en septembre, le manque de consultation du milieu était au cœur de la grogne.
Le personnel de soutien des universités québécoises patauge dans la détresse psychologique
Plus de la moitié du personnel non enseignant québécois souffrirait de détresse psychologique, nous a appris un nouveau rapport du Conseil provincial du secteur universitaire.

À l’origine, ce texte a été publié dans notre infolettre hebdomadaire. Abonnez-vous pour rester informé.

Suivez-nous sur  TwitterFacebook, et LinkedIn.

Rédigé par
UA/AU
Missing author information
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *