Passer au contenu principal
Cap sur les compétences

Programme intensif de rédaction : 5 jours pour concevoir un plan de cours réussi

Au jour 1, apprenez à créer un gabarit et à établir vos objectifs d’apprentissage.

par LOLEEN BERDAHL | 28 JUILLET 21

Que vous soyez un professeur aguerri qui s’apprête à présenter sa matière pour la énième fois ou un nouveau venu se demandant par où commencer, cette série en cinq parties vous sera utile.

Le trimestre d’automne approche, il est donc temps pour les enseignants de commencer à penser à leurs plans de cours. Mon expérience à la tête d’un département m’a appris que nombreux sont ceux qui remettent cette tâche au lendemain, ce qui peut causer un stress considérable. Pour de nombreuses universités, y compris mon université d’attache, le plan de cours est un contrat avec les étudiants qui ne peut être facilement modifié.

Pour vous faciliter la tâche et vous encourager à intégrer explicitement les compétences ciblées dans la conception de votre plan de cours, j’ai créé un programme intensif de rédaction par étapes. Exceptionnellement au cours des deux prochaines semaines, cinq nouvelles chroniques seront publiées sous la rubrique Cap sur les compétences. Celles-ci expliquent la démarche de conception de façon claire et méthodique. Voici l’horaire du programme :

Jour 1 : créez votre gabarit de plan de cours et rédigez vos objectifs d’apprentissage

Jour 2 : déterminez vos documents pédagogiques, y compris les lectures suggérées

Jour 3 : concevez les travaux et les éléments d’évaluation

Jour 4 : établissez le programme par semaine ou par cours

Jour 5 : intégrez les règles de votre cours et quelques touches personnelles

Vous pouvez suivre le programme à votre rythme au jour le jour ou attendre que les cinq chroniques soient publiées afin de compléter votre plan de cours en peu de temps. D’une manière ou d’une autre, votre plan de cours favorisera la réussite de votre cours et de vos étudiants.

Un plan de cours bien conçu en vaut la peine

Un plan de cours bien conçu facilite votre travail et celui de vos étudiants et vous fait gagner du temps à long terme. Voici pourquoi :

  • Il indique à vos étudiants que vous êtes non seulement une personne professionnelle et organisée, mais que vous vous attendez à ce qu’ils le soient également.
  • Il précise vos attentes et favorise ainsi l’équité. De nombreux étudiants – en particulier les étudiants de première génération, étrangers, neuroatypiques et autochtones – ne connaissent pas les « règles tacites » de la vie universitaire. Un plan de cours bien conçu les éclaire à ce sujet. Comme je l’ai déjà mentionné dans une chronique en anglais, la clarté des directives constitue une pratique exemplaire d’enseignement. Cette pratique s’applique dès la conception du plan de cours.
  • Il réduit votre éventuelle fatigue décisionnelle. (Vous vous en serez reconnaissant plus tard!)

Êtes-vous prêts à commencer? La première étape est très facile : il vous suffit de créer et d’enregistrer un fichier.

Commencez par un gabarit de plan de cours – idéalement celui de votre programme ou de l’université

Partir de zéro peut se révéler intimidant. Si vous avez déjà donné ce cours, votre plan d’alors peut vous servir de point de départ. Sinon, ne vous inquiétez pas, plusieurs programmes et universités offrent un nombre considérable de ressources pour la conception des plans de cours, y compris des gabarits. Parfois, les enseignants sont tenus d’utiliser les gabarits fournis.

Ne présumez pas que ces gabarits ou ces ressources n’existent pas parce que vous en ignorez l’existence. (J’ai fait une recherche dans Google à l’aide des mots-clés « gabarit de plan de cours » et le nom de diverses universités canadiennes, et j’ai obtenu des liens utiles vers des gabarits ou des ressources. Vous pouvez faire une recherche à votre tour.) Les universités exigent souvent que certains éléments figurent dans les plans de cours (par exemple, un paragraphe approuvé par le sénat ou le conseil d’administration sur la malhonnêteté intellectuelle); vous devez donc veiller à les inclure.

Si votre recherche dans Google est infructueuse, communiquez avec votre directeur de département ou le centre d’enseignement et d’apprentissage de votre université. Voici un exemple de courriel que vous pouvez adapter :

Bonjour,

 

Je suis en train de créer mon plan de cours et j’aimerais m’assurer qu’il respecte les politiques de notre département, faculté et université. Existe-t-il un gabarit de plan de cours que je peux utiliser? Autrement, serait-il possible de me faire parvenir un exemple de plan de cours récent qui comprend tous les éléments exigés?

 

Je vous remercie de votre collaboration.

 

Loleen

Une fois le fichier de plan de cours créé, vous pouvez passer à l’étape suivante.

Ajoutez les objectifs d’apprentissage de votre cours – idéalement, des objectifs liés aux connaissances et aux compétences

Je propose une stratégie en trois étapes pour l’établissement d’objectifs d’apprentissage. Les deux premières étapes consistent à sélectionner trois ou quatre thèmes globaux et une compétence axée sur le monde professionnel. L’étape trois consiste ensuite à associer un verbe à chaque thème et à la compétence. Pour vous rendre la tâche beaucoup plus facile, j’ai créé une feuille de travail. Veuillez noter que cette stratégie fonctionne, peu importe si vous donnez le cours pour la première ou la énième fois.

Au moment d’établir vos objectifs d’apprentissage, je vous encourage fortement à inclure une compétence axée sur le monde professionnel. Une étude récente de l’Association nationale des collèges et des employeurs des États-Unis énumère les compétences importantes pour la préparation à la vie professionnelle, dont plusieurs – notamment l’équité et l’inclusion, la technologie, le travail d’équipe, la pensée critique et la communication – figurent déjà dans les objectifs de cours de nombreux enseignants.

L’ajout d’une compétence axée sur le monde professionnel à vos cours et son inscription explicite parmi vos objectifs d’apprentissage remplissent un double rôle. Premièrement, l’objectif d’apprentissage vous incitera à inclure la compétence dans les éléments d’évaluation (j’expliquerai la façon de lier les éléments d’évaluation aux objectifs d’apprentissage dans une autre chronique sur la conception des plans de cours plus tard cette semaine). Deuxièmement, cela informe les étudiants que le cours est pertinent pour leur avenir professionnel. Cette question suscite une grande inquiétude chez les étudiants, qui ont souvent du mal à établir un lien entre leur parcours universitaire et leur employabilité. Je crois qu’établir ce lien direct aide les étudiants à atteindre leurs objectifs.

Vos devoirs du jour

Voici vos devoirs du jour, qui devraient vous prendre moins d’une heure :

  • Déterminez si votre université offre un gabarit de plan de cours (temps nécessaire : cinq minutes de recherche dans Google et un courriel, s’il y a lieu).
  • Créez et enregistrez votre fichier de plan de cours (temps nécessaire : moins de cinq minutes).
  • Sélectionnez les objectifs d’apprentissage de votre cours (temps nécessaire : 30 minutes, surtout si vous utilisez la feuille de travail).

Une fois que ce sera fait, vous pourrez vous concentrer sur la sélection de vos documents pédagogiques, y compris les lectures suggérées. Ce sera le sujet de ma prochaine chronique.

À PROPOS LOLEEN BERDAHL
Loleen Berdahl
Loleen Berdahl is an award-winning university instructor, the executive director of the Johnson Shoyama Graduate School of Public Policy (Universities of Saskatchewan and Regina), and professor and former head of political studies at the University of Saskatchewan. Since 2016, Dr. Berdahl has spoken about student skills training and professional development at conferences and university campuses across Canada. Her research on these topics is funded by the Social Sciences and Humanities Research Council Insight Grant program. Dr. Berdahl’s most recent books include Work Your Career: Get What You Want from Your Social Sciences or Humanities PhD (University of Toronto Press; with Jonathan Malloy) and Explorations: Conducting Empirical Research in Canadian Political Science (Oxford University Press; now in its 4th edition with Jason Roy).
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *