Passer au contenu principal
Conseils carrière

Comment briller sur un marché du travail interdisciplinaire

Le fait de savoir mettre en lumière la pertinence de vos compétences dans diverses disciplines peut grandement accroître vos chances de décrocher un emploi sur le marché du travail universitaire

par CAROLYN STEELE | 07 JAN 08

L’accroissement du nombre de programmes interdisciplinaires présente de nouveaux défis pour les universitaires. Au sein d’un marché du travail interdisciplinaire, arriver à démontrer que vous êtes le candidat idéal pour un poste donné peut se révéler complexe. C’est la raison pour laquelle nous avons consulté non seulement des chercheurs d’emploi, mais aussi des universitaires ayant l’expérience des comités d’embauche, afin de savoir quelles sont les stratégies les plus efficaces pour décrocher un poste universitaire au sein d’un établissement où les frontières sont floues entre les disciplines.

Selon Barbara Crow, directrice du programme d’études supérieures en communication et en culture de l’Université York, le marché du travail interdisciplinaire est régi par les mêmes principes que ceux qui régissent les disciplines traditionnelles. « Quand vous répondez à une offre d’emploi, il est très important, dit elle, de bien mettre en lumière le lien qui existe entre vos compétences et l’emploi proposé. Vous devez démontrer en quoi vos études, vos intérêts, vos publications, vos exposés à des conférences et votre enseignement correspondent aux exigences décrites dans l’annonce. »

Selon Ravindra Mohabeer, chargé de cours à l’Université York et récent diplômé du programme de Mme Crow, la culture universitaire force cependant les titulaires de doctorat à se positionner de manière potentiellement inconfortable. « Personnellement, j’ai dû me positionner en tant que spécialiste dans un domaine quelconque. J’ai finalement opté pour l’éducation aux médias, ce qui ne va pas sans problèmes puisque ce domaine se caractérise par des polémiques et par des frontières, qui forcent chacun à choisir son camp. Or, dans les faits, mes recherches portent sur l’éducation, la psychologie, le travail social, la sociologie et une foule d’autres domaines. Le choix que j’ai dû faire ne correspondait pas à mon désir initial. Il m’a propulsé dans un domaine auquel je ne suis pas certain de vouloir m’adapter. » Le fait d’apprendre à présenter l’éventail de ses atouts de manière à la fois convaincante, nuancée et pertinente constitue un rite de passage important pour tout universitaire interdisciplinaire, mais peut demander beaucoup de temps. Ne brusquez pas le processus : vous vous féliciterez d’avoir pris votre temps quand viendra le temps des entrevues.

De nombreux candidats au doctorat se retrouvent aux prises avec les tensions et les préjugés inhérents au franchissement des frontières entre disciplines. Si votre « domaine » couvre au moins deux disciplines, à quel niveau de spécialisation pouvez vous prétendre? L’une des questions qui se pose, et à laquelle il n’existe pas de réponse définitive, a trait au nombre et aux types de publications que souhaitent les comités d’embauche. La norme généralement admise semble être de trois. Mais cela signifie t il que vous deviez signer trois publications dans chacun des domaines pertinents, ou simplement trois publications en tout? Pour répondre à cette question, demandez vous ce que vous avez d’autre à offrir, compte tenu de votre parcours et de sa richesse. Par exemple, il se peut que vous ayez publié deux articles dans un domaine, mais que vous ayez seulement donné des exposés dans un autre, bien que vous ayez présenté plusieurs expositions et été récompensé pour des activités créatrices liées à vos recherches. La diversité intellectuelle s’accompagne d’une meilleure acceptation du champ d’expertise nécessaire à l’expression de ces différentes perspectives. Continuez, quoi qu’il arrive, à produire des publications percutantes et de qualité, mais ne croyez pas que tout est perdu si l’ensemble de votre production ne se compose pas d’articles publiés dans des revues spécialisées.

Qu’est-ce que les comités d’embauche attendent d’autre des candidats dont les compétences couvrent divers domaines? Professeure, Mme T. possède une expérience de longue date du marché du travail interdisciplinaire de la côte ouest. Elle dit chercher des candidats capables d’interagir de manière productive avec leurs collègues issus de divers domaines. « Je recherche, dit elle, la souplesse et la capacité à collaborer. Peut être est ce en raison du domaine qui est le mien, où l’une et l’autre comptent beaucoup pour travailler en équipe. Je ne suis pas certaine que les gens mesurent toujours à quel point il est précieux de pouvoir dialoguer avec des collègues de divers domaines et de comprendre ce qui compte ou ce qui importe dans chacun de ceux-ci. »

Pour Mme Crow, tout est une question de pertinence. En parcourant une pile de curriculum vitæ, elle se pose les questions suivantes : « En quoi chaque lettre de présentation correspond elle à l’offre d’emploi? Le candidat explique t il pourquoi il estime convenir à ce poste? Comment présente t il, distingue t il et situe t il ses recherches et son activité savante? Démontre t il sa connaissance de notre programme? Indique t il quels cours il pourrait donner, à quels instituts il souhaiterait s’affilier, et en quoi ses recherches pourraient enrichir ou améliorer notre programme et notre département? »

Commencez à vous poser ces questions très tôt pendant vos études. En suivant des cours et en passant des examens complets dans des domaines pertinents, en donnant des exposés à des conférences et en publiant dans des revues liées aux domaines dans lesquels vous souhaitez enseigner, vous acquerrez une connaissance des grandes idées, des tendances et des activités savantes qui ont cours dans plus d’un domaine. Vous commencerez aussi à vous tisser un réseau de collègues dans diverses disciplines, ce qui pourra vous être extrêmement utile pour produire des travaux en collaboration et prendre connaissance des postes vacants.

Mme T. a constaté que le fait pour elle d’avoir effectué des études postdoctorales s’est avéré avantageux. Elle a eu le temps d’établir des liens interdisciplinaires plus complets entre son domaine de recherche initial et le domaine dans lequel elle pouvait ensuite exploiter ces liens de manière novatrice. Elle souligne d’ailleurs que son domaine est devenu très propice à l’obtention de financement. Mme T. a aussi constaté qu’enseigner dans plusieurs domaines était utile, mais elle lance une mise en garde : « Je pense qu’il est important pour chacun de trouver un emploi dans le domaine au sein duquel il est le plus à l’aise. J’ai entendu parler de professeurs qui ont réussi à se qualifier pour des emplois en dehors de leurs domaines d’origine, mais qui ont ensuite eu du mal à préparer leurs cours. » En d’autres termes, ce n’est pas parce que vous pourriez avoir accès à un éventail d’emplois élargi en postulant dans divers domaines que vous devriez le faire. Prenez le temps de bien évaluer les conséquences d’une embauche dans un domaine que vous maîtrisez moins bien. Demandez vous, avant de postuler, dans quelle mesure vous êtes apte à répondre aux exigences d’un poste menant à la permanence.

M. Mohabeer à l’Université York a commencé à se positionner dans une série de domaines pendant ses études : en raison de la nature de ses recherches, il a opté pour un comité de thèse composé d’universitaires issus de divers domaines. Il a constaté que « le fait d’être soumis à un comité interdisciplinaire peut parfois poser problème, mais peut en définitive être un atout très précieux parce que cela permet de tisser des liens avec des gens bien établis dans des domaines où l’on peut, plus tard, être appelé à postuler ».

Tant M. Mohabeer que Mme T. insistent sur le fait qu’il est important pour vous d’élargir vos horizons en interagissant avec des gens issus d’autres domaines et en apprenant à discuter de vos idées selon leurs points de vue. M. Mohabeer qualifie cette démarche de « réseautage réfléchi ». Il précise que le fait de démontrer les liens qui existaient entre ses travaux et ceux d’universitaires d’autres domaines lui a parfois permis de contribuer aux idées de ces universitaires de manière intéressante. Il est essentiel que vous sachiez communiquer de façon fructueuse avec des personnes issues d’autres disciplines au cours de votre visite sur le campus et de votre entretien d’embauche. Exercez vous y tout au long de votre doctorat.

Enfin, Mme T. recommande aux universitaires interdisciplinaires de bien suivre l’évolution de tous les domaines pertinents par rapport à leurs recherches, particulièrement après avoir défendu leur thèse. Cela peut représenter un défi, mais elle estime qu’il est nécessaire de le relever pour réussir dans plus d’un domaine en tant qu’universitaire. Cherchez aussi des moyens de vous démarquer : « Un jour, dit Mme T., quelqu’un a dit qu’il était bon que chacun puisse indiquer sur son curriculum vitæ, pour le distinguer des autres, une chose un tant soit peu différente, « intéressante », qu’il aurait faite. (Je crois qu’il s’agissait, dans ce cas précis, de prendre part à la réalisation d’un documentaire.) Je pense que c’était là un bon conseil. »

Se présenter comme un candidat compétent dans plus d’un domaine exige une certaine réflexion stratégique, mais c’est aussi pour vous l’occasion de mettre en lumière les aspects uniques et intéressants de votre travail et d’ainsi vous démarquer des autres candidats, ce qui peut être un atout de poids.

Voici un résumé des stratégies à envisager si vous postulez pour des postes liés à plus d’une discipline ou d’un sous domaine :

Pendant vos études

  • Dès que vous constatez qu’il existe un lien naturel entre vos recherches et d’autres domaines, inscrivez vous à des cours dans ces autres domaines, lisez à leur sujet et discutez en avec des professeurs.
  • Si l’aspect interdisciplinaire est au cœur de vos recherches, étudiez la possibilité d’orienter vos examens complets dans cette direction. C’est là un moyen efficace de pouvoir faire état, sur votre curriculum vitæ, de compétences théoriques dans divers domaines.
  • Faites des exposés et assistez à des conférences dans de multiples domaines. Si possible, commencez également à soumettre des articles à une variété de revues. Saisissez sans faute les occasions de discuter avec des universitaires issus d’autres domaines. Soyez attentif à leurs préoccupations. Si vos idées ne semblent pas pertinentes par rapport aux enjeux qu’ils jugent les plus importants, prenez en note.
  • Choisissez un directeur de thèse qui connaît bien et qui soutient le volet interdisciplinaire de vos recherches. Faites aussi en sorte que les membres de votre comité de thèse soient issus de domaines pertinents, et rencontrez les régulièrement pendant la rédaction de votre thèse.

Une fois sur le marché du travail

  • Personnalisez votre curriculum vitæ en fonction des divers postes pour lesquels vous postulez et mettez en lumière les aspects de vos activités savantes les plus pertinents par rapport à chacun des postes.
  • Adaptez votre entretien d’embauche à vos interlocuteurs. Démontrez leur clairement les liens qui existent entre votre candidature et leurs intérêts.
  • Discutez avec des professeurs et des étudiants de multiples disciplines à l’occasion de conférences ou de visites sur le campus. Faites preuve d’un réel intérêt pour leurs travaux et étudiez les possibilités d’interagir avec eux dans le cadre de projets concertés.
  • Préparez un plan de recherche qui reflète des idées et des enjeux pertinents dans plus d’un domaine.
  • Procédez à des publications et à des exposés liés à divers domaines, en alternance. Tentez chaque année de traiter de nouveaux sujets liés à chacun de ces domaines.
  • Si vous postulez pour devenir chargé de cours, privilégiez les postes susceptibles d’enrichir votre expérience d’enseignement dans de multiples domaines.
COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.