Passer au contenu principal
CONSEILS CARRIÈRE

Les conférences au service de l’avancement professionnel

Vous pouvez (et devriez) profiter des conférences pour asseoir votre réputation et vous faire connaître.

par JESSICA HARTSHORN | 07 MAI 19

Ah! Les conférences universitaires, ces événements synonymes de séances de correction frénétiques, de répétitions à l’hôtel et de rencontres départementales!

Les conférences sont une excellente occasion de présenter ses travaux de recherche et de se bâtir un réseau avec les plus connus du domaine. Malheureusement, les étudiants aux cycles supérieurs sont nombreux à en profiter pour passer encore plus de temps avec leurs pairs et boire des verres gratuits (je suis moi-même passée par là).

Vous pouvez (et devriez) profiter des conférences pour asseoir votre réputation et vous faire connaître en prévision de la recherche d’un emploi. C’est le moment ou jamais de songer à la façon de vous comporter en présence de pairs et de collègues.

Ma transition des études aux cycles supérieurs à la vie professionnelle m’a appris quatre choses sur la façon de me présenter lors de conférences :

1. Présentez-vous comme le professionnel que vous êtes.

Évitez les phrases du type « Je ne suis qu’un étudiant » ou « Je travaille sous la direction de M. X ». Les gens auront plus de mal à vous percevoir comme un collègue ou un membre du corps professoral si vous vous contentez de vous présenter comme étudiant. Vous devriez donc parler de vos idées relatives aux subventions ou de vos projets connexes (ce qui signifie aussi que vous vous devez de réfléchir à ces questions).

Soyez positif. J’entends beaucoup d’étudiants aux cycles supérieurs tenir des propos négatifs, comme « mon conseiller ne me laisse pas _______ » ou « le directeur du département nous a enlevé _____ ». C’est peut-être vrai, mais une telle attitude ne vous aidera pas sur le plan professionnel.

Lors de conférences, assumez la responsabilité de vos projets dans toutes vos interactions professionnelles.

2. Allez manger avec d’autres que les étudiants aux cycles supérieurs de votre département

Ou attablez-vous avec quelqu’un que vous connaissez peu.

Les conférences et les colloques sont formidables pour générer des questions et des discussions intéressantes, mais les professionnels et les membres du corps professoral vous diront tous que le véritable travail s’accomplit autour d’un repas ou d’un verre (alcoolisé ou non). Les gens parlent avec passion de leurs projets et d’éventuelles collaborations avant et après les séances. Si vous n’êtes pas à l’aise de vous joindre à un groupe ou d’aller manger seul, demandez à un collègue de confiance de vous accompagner, mais n’oubliez pas de parler aux autres convives.

3. Joignez-vous à un comité au sein de votre société ou organisation

Les comités constituent des occasions exceptionnelles et je souhaiterais que davantage d’étudiants en profitent. Il me serait impossible de dire combien de gens avaient déjà entendu parler de moi parce que j’ai fait partie d’un comité au cours de mes études supérieures. Les comités ne représentent généralement pas tellement de travail supplémentaire, et ils permettent de rencontrer une multitude de gens, y compris des professionnels et des membres du corps professoral. Grâce à eux, vous vous ferez connaître dans le milieu scientifique et, mieux encore, vous serez perçu comme quelqu’un qui cherche à faire le bien et se soucie vraiment de sa collectivité.

4. Ne vous contentez pas de présenter vos travaux de recherche; animez ou organisez une séance

Même si vous êtes étudiant, rien ne vous empêche de proposer d’organiser un symposium lors d’une réunion. Consultez un conseiller ou un autre professionnel de votre domaine et proposez un sujet. Vous aurez ainsi l’occasion de rencontrer certains des grands noms d’une discipline qui vous passionne. Vous acquerrez en outre de l’expérience unique et qui vous sera utile plus tard dans votre carrière. Le fait de savoir rassembler un groupe de gens pour mettre un événement sur pied s’avérera une excellente compétence professionnelle, et vous apprendrez certainement beaucoup.

Bien sûr, ces stratégies ne peuvent pas vous garantir l’emploi de vos rêves. Mais, grâce à elles, on saura qui vous êtes, ce qui augmentera vos chances d’obtenir des offres d’emploi, de l’aide pour préparer votre candidature ou une lettre de recommandation.

Ces techniques ont fonctionné pour moi et pour d’autres. À tout le moins, elles vous permettront de contribuer à votre société ou à votre organisation, ce qui n’est jamais une mauvaise chose.

Bonne chance et… bonne conférence!

Jessica Hartshorn est maintenant professeure adjointe à l’Université de Clemson. Au moment d’écrire ces lignes, elle travaillait comme spécialiste de la santé des forêts au ministère des Ressources naturelles du Minnesota.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine, ou ailleurs.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

« »