Passer au contenu principal
Nominations

Nominations – août 2018

par PASCALE CASTONGUAY | 09 AOÛT 18

L’Université de Moncton a annoncé la nomination de Louise Imbeault comme neuvième chancelière de l’établissement pour un mandat de cinq ans. Originaire de Moncton, Mme Imbeault est bien connue dans la région, en partie grâce à la fructueuse carrière qu’elle a menée à Radio-Canada à partir de 1980. Elle a étudié à l’Université de Moncton et à l’École supérieure de journalisme de Lille, en France. La cérémonie d’investiture de la nouvelle chancelière aura lieu cet automne au campus de Moncton.

Madeleine Dubé est vice-rectrice du campus d’Edmundston de l’Université de Moncton depuis le 1er juillet dernier, et ce, pour un mandat de cinq ans. Mme Dubé a été députée d’Edmundston-Madawaska-Centre entre 1999 et 2018. Celle-ci a été à la tête de nombreux ministères provinciaux, notamment celui de l’éducation entre 2003 et 2006. Titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université Laval, Mme Dubé a complété son baccalauréat à l’Université de Moncton.

Depuis le 9 juillet dernier, Louis Baron agit à titre de vice-recteur au Développement humain et organisationnel de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), et ce, pour un mandat de trois ans. Titulaire d’un doctorat en psychologie du travail et des organisations de l’UQAM, M. Baron est psychologue organisationnel et conseiller en ressources humaines agréé. À l’emploi de l’établissement montréalais depuis 2008, il a été directeur du MBA en conseil en management de 2009 à 2014.

Louis-Sébastien Guimond a été nommé vice-recteur aux Systèmes d’information de l’Université du Québec à Montréal. Son premier mandat de trois ans a débuté le 11 juin dernier. Titulaire d’un doctorat en mathématiques, avec une cotutelle de l’Université de Bourgogne et de l’Université de Montréal, M. Guimond compte plus de 20 ans d’expérience dans le domaine des technologies de l’information. Au cours des deux dernières années, il a occupé le poste de vice-président, ingénierie et opérations techniques pour AppDirect.

Le 18 juin dernier, Louise Pelletier a été nommée directrice du Centre de design de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), et ce, pour un mandat de trois ans. Professeure à l’École de design de l’UQAM depuis 2006, elle y a été directrice du programme de premier cycle en design de l’environnement de 2008 à 2012 et directrice de l’École de design de 2014 à 2017. Celle qui est titulaire d’une maîtrise postprofessionnelle et d’un doctorat en architecture de l’Université McGill y a également enseigné de 1997 à 2006.

 Chantal Saint-Pierre assume les fonctions de première doyenne permanente de l’École des sciences infirmières et des études de la santé de l’Université de Saint-Boniface depuis le 1er juillet dernier. Titulaire d’un doctorat en sciences infirmières de l’Université de Montréal, Mme Saint-Pierre a notamment enseigné à l’Université de l’Alberta et à l’Université du Québec en Outaouais (UQO). Elle a occupé différents postes administratifs à l’UQO et a contribué à y mettre sur pied le Département des sciences infirmières et ses divers programmes.

Le 1er juillet 2018, Normand Labrie a été nommé recteur par intérim de l’Université de l’Ontario français. Jusqu’à tout récemment professeur titulaire de sociolinguistique à l’Université de Toronto, M. Labrie a occupé les postes de directeur du Centre de recherches en études franco-ontariennes de l’Institut des études pédagogiques de l’Ontario du même établissement et de vice-doyen à la recherche et aux études supérieures de cet institut. Entre 2012 et 2015, M. Labrie a notamment été directeur scientifique du Fonds de recherche du Québec – Société et culture.

Depuis le 1er juillet dernier, André Magnan agit à titre de directeur associé de La Cité universitaire francophone à l’Université de Regina, et ce, pour un mandat de trois ans. Actuellement professeur agrégé de sociologie et d’études sociales à l’Université de Regina, M. Magnan est titulaire d’une maîtrise ès arts en sciences sociales de cet établissement et d’un doctorat en sociologie de l’Université de Toronto.

COMMENTAIRES
Laisser un commentaire
Affaires universitaires modère tous les commentaires reçus en fonction des lignes directrices. Les commentaires approuvés sont généralement affichés un jour ouvrable après leur réception. Certains commentaires particulièrement intéressants pourraient aussi être publiés dans la version papier du magazine ou ailleurs.

Your email address will not be published.